Fil info
22:46RT : 🚴😀✍🏼Voici la liste des coureurs amateurs engagés à la 52ème édition du Critérium Cycliste de Dun-le-Palestel Samedi… https://t.co/VL51rJXdDH
18:33À pleurer heureusement qu'il y a encore, ailleurs, de vrais journalistes https://t.co/hUXrp4kNNc
08:58RT : merci à de l pour le bel article sur notre opposition à l'arme nucléaire https://t.co/19iYzofajV

Tourisme : accueillir plus qu'un art, des métiers

CDC du Haut-Limousin

Si les tailles territoriales
évoluent plus vite en 10 ans qu'en un siècle (canton, Communautés de Communes volet 1, 2 et 3..., sans oublier le «Pays du Haut-Limousin» à références européennes et bien sûr
région puisque nous serions maintenant néo-aquitains), il faut que les associations qui intègrent ce paysage humain et géographique respectent le temps qui est le leur... c'est à dire annuel.
Ainsi mi-mai, à l'Office de Tourisme du Haut-Limousin, ce bloc en verre dont on se demande encore comme il a pu être construit entre des bâtiments classés quand on
pinaille pour une «couleur de
volets», mais qui est lieu d'expositions et d'accueil, se tenait l'assemblée générale de l'Office de
Tourisme du Haut-Limousin... version 2016.

Travail inlassable
C'est le président Bernard Chevalier (très impliqué dans le développement du tourisme équin...) qui devant une assemblée composée uniquement d'élus et de quelques acteurs touristiques, avant de laisser les deux «professionnelles», Hélène Veyrieras et Gaëlle Boissout, expliquer le «pourquoi du comment».
Et en un travail bien mené, ces deux jeunes femmes ont parlé tant du travail passé que de celui à venir, empruntant plus à 2017 qu'à 2016, rappelant à chaque ligne technique que «maintenant, nous travaillons main dans la main avec nos collègues du Dorat, Magnac-Laval, Saint-Sulpice-les-Feuilles et les deux OT «hors CdC mais dans le Pays», Châteauponsac et Saint-Pardoux.
L'accueil touristique, maintenant, est autant (voir plus) à distance «par le biais des outils numériques» que physiquement. Et en 2016, ce ne sont pas moins de 10.842 clients qui ont poussé les portes des deux Offices de Tourisme de Bellac et Mortemart (5.569 et 5.273). Si l'on rajoute la mise à disposition d'un emploi à temps plein le temps de l'été à Montrol-Sénard.
Et il faut aussi «lire ces chiffres», avec 78% (8.473) de Français, en provenance dans l'ordre du Limousin, Pays de Loire, Bretagne, Ile de France et Poitou-Charentes proche... et maintenant dans la même Région).
Pour les 22% restant, les «étrangers», ce sont les originaires du Royaume-Uni qui sont en premiers, les Belges suivent devant les Néerlandais, l'Allemagne et l'Espagne. Japonais, Américains ??? Difficile à estimer...

Véhicule significatif
Si une partie «moderne» des touristes pensent qu'il n'y a plus qu'un seul moyen, celui des réseaux sociaux et sites dédiés, l'investissement 2016 (qui se poursuivra en 2017...), l'Acadiane aux couleurs du Haut Limousin (la Mobile Tour O Lim) a permis de renseigner, en des lieux éclatés (marchés hebdomadaires de Bellac, Randonnez-Vous, Estivol, Tour du Limousin, Festivals, courses hippiques du Dorat) plus de 1.000 personnes en remettant des dépliants très travaillés.
Ne pas oublier bien sûr les rendez-vous à date fixe pour découvrir, en groupe, des lieux méconnus de beaucoup. Ces journées connaissent de plus en plus de réussite.
Une nouveauté qui va se développer, le «Pass Estival Haut-Limousin» qui permet des réductions tant gourmandes que culturelles.
Cette démarche a obtenu d'ailleurs une récompense régionale. Mais le travail de fond, pour que la «sacro-sainte saison touristique» se déroule bien, il a fallu travailler à des rencontres avec des prestataires pour comparer, s'inspirer,
insufler des idées toutes aussi
bonnes les unes que les autres.
Cela se décline bien  sûr par des brochures touristiques par «petits coins» et des «articles premiers» comme le village de Mortemart, la lande de Frochet, les Pierres à légende, l'agenda des manifestations,
Alors, quand maintenant vous cliquerez sur le site du tourisme en Haut-Limousin, sachez que ce sont bien de petites mains qui sont quotidiennement au travail. Bien sûr, il faudra prendre en compte l'évolution de la demande «camping cars», mieux parler les langues étrangères partout. En 2016, ce sont 24.356 internautes qui ont préparé leurs vacances sur le site en ligne (augmentation de 150%).
La future CdC ouverte à Saint-Pardoux et Châteauponsac ce sera 11 points d'accès wifi «territorial» (5.670 connexions en 2016, 70% s'effectuant à partir de smartphones ou tablettes) et il y a même 3.500 «fans» abonnés au site facebook.
Quand on vous dit que le monde change. Mais que vous soyez connecté, carte routière, touriste «rapide» ou «lent», amateur de belles rencontres culturelles (et la nouvelle CdC est très riche pour cela, l'été et toute l'année), tout est fait pour que vous soyez «bien en Haut-Limousin», les pieds dans une petite rivière, dans une piscine, un lac ou bien assis à écouter un grand texte et/ou écouter les plus belles œuvres savantes, vous serez toujours les bienvenus.

André Clavé

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.