Fil info
18:54Châteauroux : «Qu’on nous redonne des bras !» -> https://t.co/lAulfkh4fd
18:52Indre : 128 bébés décédés à la Martinerie retrouvent un nom -> https://t.co/QlDqPdl95C
17:19 y sera sur le stand arvmc : Les américains à chateauroux 1951-1967 de Mascle https://t.co/WM7iND8iBY

Aux Rochettes, accueil musical

Le ministre de l'Education Nationale a prôné le développement des arts musicaux dans toutes les écoles... collèges et lycées. Pour  se rendre compte de cette nouvelle dimension pédagogique, il fallait être à l'école des Rochettes où les enfants qui étaient déjà présents les années passées (les plus jeunes sont à Charles-Silvestre), sous la direction de Géraldine Kesch-Souchaud, ont accueilli les nouveaux et leurs parents, mais aussi la délégation du conseil municipal ainsi que M. Johnny Biret, inspecteur de l'Education Nationale et sa conseillère pour ce qui est question des arts.
Il ne faut pas le cacher, les enfants ont été parfaits, comme ils l'avaient été lors du magnifique concert de fin d'année au Cloître où cette année les «anciens» de Diapason avaient «prêté le voix».
D'ailleurs quelques enfants venant de Charles-Silvestre pouvaient chanter avec les «anciens» car ils avaient partagé les mêmes apprentissages et les parents ont apprécié l'investissement de leurs enfants. Et même l'équipe pédagogique se mêlait à l'élan de ces beaux textes et belles mélodies.
En papotant avec les représentant de l'E.N. on apprenait que le développement des pratiques théâtrales, du texte dit à haute voix, déclamé serait dans le futur tuyau pédagogique à ouvrir. Et les spécialistes reconnaissent que même au niveau des professeurs des écoles quelques-uns ont des difficultés d'expression en public... Remarque faite aussi pour les parents, comme quoi dans un monde de médias ultra-rapides, la maîtrise du langage, de ses formes d'expression (parlé, chanté...), il reste beaucoup de choses à faire.
Il y avait aussi en cette journée aux Rochettes l'ouverture d'une classe spécialisée pour des enfants en difficulté, ouverture programmée il y a deux ans... mais les enfants et les parents avaient oublié la date de rentrée... jusqu'à fort tard.
Nous aurons bien sûr l'occasion dans les jours et semaines à venir de nous pencher sur les forces et faiblesses de l'Education Nationale à Bellac et dans la CdC Haut-Limousin en Marche.
André Clavé

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.