Fil info
20:58Victoire d'aubusson aux tirs au but 4 à 3 !
20:45Séance de tirs au but entre Aubusson et Gouzon.
20:04Égalisation de Gouzon 1 à 1 par Gokhan Poyraz. Direction les prolongations.
18:40La finale hommes a débuté à 18h. Aubusson mène 1 à 0 grâce à Jeremy Nury.
17:32En direct de Felletin pour les finales de la Coupe de la creuse. Chez les féminines, La souterraine s'incline après… https://t.co/jcxNTx1DZG

L'élevage ovin réellement international

Si l'on commence à compter le jeu des «saute-frontières» dans le monde ovin par le nombre d'éleveurs britanniques venus s'installer dans notre région et que l'on va jusqu'au championnat du monde de tontes de moutons en 2019 au Dorat...
Quel monde !
Qui ne se rappelle les immenses manifs, les arbres abattus, les trains arrêtés, la sous-préfecture prise d'assaut... avant d'arriver par la passion, la technicité des spécialistes à des rendez-vous
incontournables comme la 54e foire de reproducteurs ovins de
Bellac ou toujours en 2017 et à la même période, le 10e Tech-Ovin, né du premier projet.

Un salon international maintenant bien établi à Bellac et que la visite des autorités tant régionales que nationales a confirmé et l'équipe du président Souchaud, même si la «vitesse intercommunale» peut faire peur pour la «solidité du projet» (il y a partout des craintes économiques partout et Magnac-Laval ne veut pas que
l'ovin occulte la réalité bovine de haute qualité de son secteur).

Saute-frontières

Cette année à Tech-Ovin nous avons rencontré des acteurs
économiques et techniques venus de tous les continents.
On parlait anglais à tous les coins de stands, mais il manquait le bel accent chilien de la délégation
venue du Chili (et plus précisément de la province d'Auricanie) qu'un impondérable avait retenu par delà les océans.

Mais le manque a été réparé ce 13 décembre puisque les salons
Tech-Ovin et Aquitanima avec INTERCO Nouvelle Aquitaine (Agence de coopération
internationale de la région)
organisent un circuit technique sur la filière ovine avec la délégation chilienne dont le «chef» est déjà, pour profiter de Tech-Ovin par trois fois venu chercher des «reproducteurs en tubes» pour les élevages de son pays.

Au programme :

-Visite de la Ferme Expérimentale du Centre Inter Régional
d’Information et de Recherche en Production Ovine (CIIRPO) -
Institut de l'Elevage - Site du Mourier à Saint Priest Ligoure puis visite du Centre
d’Insémination d’INSEM OVIN
à Verneuil sur Vienne.
-Puis plus au nord visite de
l’Exploitation Agricole de l’EPL Limoges Nord HauteVienne de Magnac-Laval.  
Ce sont 7 membres de
l'Association d’Éleveurs Ovin
de l’Araucanie qui seront accueillis.
Il s’agit d’une association
chilienne créée en 2006,
composée de 42 membres qui a pour objectif principal de
contribuer au développement de
la filière ovine dans la région
d'Araucanie.

Cette rencontre et les échanges qui en ont découlé sont d’autant plus importants qu’ils pourraient
permettre de créer des liens entre les professionnels français et
chiliens de la filière ovine.
Au cours de cette journée,
le Salon Tech Ovin sera également présenté afin «d’amorcer» la venue d’une délégation de
l'Association d’Éleveurs Ovin
de l’Araucanie lors de l’édition 2019 qui se tiendra à Bellac (87).

Et tous les participants à cette journée ne pouvaient se quitter sans un moment d'échanges
internationaux en mairie de
Bellac où Mme le Maire s'est rappelée son enfance à la frontière espagnole et sa parfaite maîtrise de la langue de Don
Quichotte...

Et là, pas question de moulins fantômes, mais bien d'avenir et de développement agricole.
A.C.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.