Fil info
01:11 DESDE SALUDOS A Y A TODOS LOS COMPAÑEROS LUCHADORES DE… https://t.co/FZrMHxRNmM
23:17Dordogne : FO pénitentiaire prêt à rejoindre la convergence des luttes | L'Echo https://t.co/txBydPUZxh via
23:11Basket : Les dés sont jetés -> https://t.co/S9nwin3FrL
23:09Football : Et Mboné surgit… -> https://t.co/dHlUp7oKmN
19:34Châteauroux : La rectrice auprès des tous petits -> https://t.co/X4UdYiXwuo
19:32Indre : La couveuse : un dispositif qui a fait ses preuves -> https://t.co/KeDoShBSY7
19:31Châteauroux : Des travaux à la résidence des Rives de l’Indre -> https://t.co/hoFMaELL8E
18:52RT : Bugeat : Projet innovant vs désolation ! -> https://t.co/S2YWwfe4Ly
18:36Bugeat : Projet innovant vs désolation ! -> https://t.co/S2YWwfe4Ly
16:41Saint-Barthélemy-de-Bellegarde : Le pastolarisme en exemple -> https://t.co/WTVlHIibwi
16:29Sarlat-la-Canéda : Vers de nouvelles modalités de collecte -> https://t.co/LKSm8QZgRn
15:14RT : Les salariés de Carrefour se battent pour une revalorisation de leurs salaires : « On ne vit pas, on survit »… https://t.co/u0GCFAwa2q
15:07Dordogne : FO pénitentiaire prêt à rejoindre la convergence des luttes -> https://t.co/fHGJLF3bLu
15:06Périgueux : La permanence du député Philippe Chassaing vandalisée -> https://t.co/DFIpWtOj4F
15:00Dordogne : Un bol d’air financier pour la Semitour qui veut voir plus loin -> https://t.co/8U8VMDUtrp
14:58Dordogne : L’école pour tous les enfants -> https://t.co/0aqEHYICp3
14:32Bergerac : Cheminots et retraités s’invitent à la permanence En Marche -> https://t.co/XINzPaf5J6
13:56Vous souhaitez devenir partenaire du ! Contactez nous via Gael Champier ou Michel Bremont https://t.co/42ZRHT1UBH
11:08Bergerac : CAB : les deux points de hausse fiscale définitivement entérinés -> https://t.co/6s7DbBAq0r
11:05Mérinchal : prévention du risque routier et aide à la conduite Le département de la Creuse, la conférence des finan… https://t.co/qMg9uuj0K1

Voyager par le texte, les cultures...

Au Théâtre du Cloître à Bellac, ce dimanche 4 février sera zen et synonyme de bien-être.
L'équipe de la scène conventionnée de Bellac, propose le temps d'une après-midi de ralentir le rythme et convie le public pour un moment de détente consacré à la culture Zen. Dès 15 h, on parlera méditation Zen - Zazen avec Hosetsu Laure Scemana, maître zen et responsable de l’enseignement au Centre Zen de Limoges.
A 16 h, on dégustera différents thés japonais sélectionnés par le magasin bio «Cannelle Citron» (Montmorillon), tout en découvrant la sélection de livres de la petite librairie nomade «Lir’Ambulant» qui sera présente dans le hall. Puis à 17 h, on s’installera sur le plateau du théâtre dans une quasi obscurité pour écouter des contes zen et assister à la première représentation du spectacle «Dernière d’une geisha», la nouvelle création de Thomas Dardenne.
Plongée
dans un autre monde
Une geisha avait très peur de mourir. Elle faisait toujours le même rêve: dans une forêt dense, fuyant la tombée de la nuit, elle glissait dans un gouffre et se réveillait en sursaut pendant la chute. Mais un soir, le rêve avait changé. Au matin, elle était devenue toute blanche, «comme dans le rêve». Et elle ne vieillissait plus... Libérée de sa peur de mourir, elle est prisonnière de l’éternité. Pour conjurer le sort, elle joue sa dernière représentation, une cérémonie qu’on appelle «hiki-iwai» - la dernière d’une geisha.
Elle vient à notre rencontre et nous invite à assister à cette cérémonie de départ, sa cérémonie d’adieu… C’est la dernière fois qu’elle se donne en spectacle. Elle abandonne tous ses kimonos, tous ses accessoires, tout ce qui fait d’elle une geisha, et raconte une dernière fois les histoires qu’elle a racontées toute sa vie, des contes zen.
Nous sommes invités à une cérémonie traditionnelle japonaise. Une cérémonie recréée pour le spectacle, influencée par les formes du zen, notamment l’habit et les sons (tambour japonais, cloches etc.). Le zen a considérablement influencé la culture japonaise: les jardins, la cérémonie du thé, la calligraphie et le sumi-e, le haïku, l’architecture, la cuisine ou encore le théâtre Nô et la danse Butô. Ici, ce sont les contes qui serviront de support dramatique.
Pour chaque histoire, on entend le rythme singulier et les ruptures théâtrales. On y trouve toujours à la fin un retournement de situation, un événement inattendu qui peut laisser perplexe, plus encore que dans nos contes traditionnels. C’est le propre du zen: piquer l’esprit, nous rappeler à cet instant présent sacré et changer de point de vue pour mieux voir, comme le théâtre met en scène des situations qui bousculent nos croyances et nos certitudes. Les sujets abordés sont multiples: l’avidité des Hommes, le sens de la vie, l’écart entre un point de vue et la réalité...
                                            André Clavé
«Dernière d'une Geisha» Compagnie Koan Mise en scène Thomas Dardenne Jeu: Emilie Maréchal Création 4 février à Bellac.
Tout public, dès 15 ans. Durée: 1 h dimanche 4 février 17 h au théâtre du Cloître à Bellac. Billetterie, réservation 05.55.60.87.61.
info@theatre-du-cloitre.fr
 

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.