Fil info
10:06France : Strasbourg sous le choc, le tireur du marché de Noël toujours recherché -> https://t.co/IiFMCLtqAx
08:50 alimentaire - -Vienne : Les chasseurs soutiennent la Banque Alimentaire 87 -> https://t.co/zmK5VsTtQd
08:00🔜 vous invite à , un village médiéval remarquable du . Laissez-vous guider par Nadia… https://t.co/qnKXg3btV9
07:55 jaunes - -Vienne : Des gilets jaunes reçus par le préfet -> https://t.co/IKTJ6Wgned
07:53 # - -Vienne : Manifestation vendredi: la CGT très très remontée -> https://t.co/14JOVi3O5c
07:50Région : Lycées: faible mobilisation mais grosse détermination -> https://t.co/X4xYRYqd0x
07:48France : Le mensonge d’une augmentation du Smic -> https://t.co/vJyECp6fPj
07:46France : Fusillade à Strasbourg: "du sang et des douilles" sous les illuminations de Noël -> https://t.co/izj9XTH8qD
22:45Assemblée citoyenne de préparation du conseil municipal ce vendredi 14 décembre 2018 à 19h à notre local du 11 bd S… https://t.co/zdkixOPLXW
22:03Quand t'es plongé dans un simili de thriller avec un brouillard à couper au couteau !! Arrivera, arrivera pas !! 😂… https://t.co/M2I1esxcao
18:49Châteauroux : Dernier chantier à la peupleraie -> https://t.co/pfvW6RFY6w
18:46Dordogne : Ils n’ont plus confiance et veulent la démission de Macron -> https://t.co/VazS1u1NLj
18:46Indre : Gilets jaunes : « On reste là, les annonces faites ne suffisent pas » -> https://t.co/D22YnigAPA
18:42Corrèze : Les avocats creusois en grève -> https://t.co/J1DjpUZS39
17:53RT : Bellac : Un automobiliste en panne vêtu d'un gilet jaune, proclamé porte-parole de la fédération 87. Sa première r… https://t.co/noek8ZnaA0
16:49Sarlat-la-Canéda : Trouver le Juste Prix -> https://t.co/IkaKBdtl1B
16:45Corrèze : Ce qui est humain les concerne -> https://t.co/BjaA1IQBaS
15:41Périgueux : Le salon du tatouage victime collatérale des Gilets jaunes -> https://t.co/6vmTzxMKn9
14:01Périgueux : « Une mascarade de notre méprisant de la République » -> https://t.co/nTWhmkF4d1
13:44Un nouvel article sur la prestation de à Limoges. Merci ! https://t.co/JP9Rkv3hNL
13:38Coulounieix-Chamiers : La Société d’économie mixte (Sem) Périgord énergies inaugure sa première centrale photovolt… https://t.co/S0hQA3ewVE
12:40Bergerac : L’intersyndicale des retraités bouscule le député -> https://t.co/fhlgfYdxLE
11:58RT : . n’entend que de l’oreille droite . Les riches restent ses protégés , ils ne seront pas mis à contr… https://t.co/hziRZ6uM9Q
11:51RT : L'exercice de sécurité civile simulant un incendie actuellement en cours au est destiné à tester l… https://t.co/fQk8XsOJck
11:08RT : Exercice se simulation d'un incident depuis 9h ce matin au CHU qui va durer jusqu'à 12h. Pas de panique.
10:59Exercice se simulation d'un incident depuis 9h ce matin au CHU qui va durer jusqu'à 12h. Pas de panique.

Les «Chaîneries Limousines» riche de ses personnels

Il y a longtemps, alors qu'il n'y avait pas d'usine à Bellac, une entreprise naquit à la «gare de Saint-Ouen» pour fabriquer des chaînes et la première centrale électrique pour fournir l'énergie indispensable était au moulin de Chèze.
Puis ce fut la construction du barrage de Chaume pour plus d'énergie et plus de régularité mais l'entreprise, suivant la ligne de chemin de fer Poitiers – Limoges (eh oui! Longtemps le rail a été aussi commercial et industriel...) remonta à Bellac, 4 km plus loin... dans le quartier de la Gare.
Les bâtiments sont passés d'un côté à l'autre de la RN 147, plus rien n'arrive par le train (du moins côté marchandises et/ou matières premières) et sans faire de bruit, mais en préservant des savoir-faire rarissimes, l'entreprise compte maintenant, en incluant quelques cadres qui travaillent à Limoges, 85 feuilles de paie.
Alors lorsque M. Serge Lauwers, le directeur, se retrouve encadré des élus (maires, présidente de la Communauté de Communes, conseillère départementale, députée et de Mme la Sous-préfète) face aux employés, dont beaucoup en bleu de travail, il ne peut que délivrer une analyse fine du monde industriel.
«L'époque actuelle offre des outils qui donnent un accès immédiat à énormément d'informations et de contacts. On est pris dans la spirale de l'info en continu, du zapping permanent. On échange simultanément par mails, par messages, tweets, snaps... par de multiples réseaux sociaux. Dans cet environnement ultra-rapide et en perpétuelle activité, on zappe, on consomme sans fidélité, et ces comportements instables impactent naturellement aussi notre relation avec le travail.
Ici, aux «Chaîneries Limousines», notre entreprise a besoin de compétence, de régularité, de rigueur, de développement des compétences, et donc avant tout de la fiabilité et de la fidélité de ses salariés. Alors récompensons et remercions sincèrement ces salariés qui respectent et partagent ces valeurs. La fidélité à son travail, c'est l'acquisition de compétences, la reconnaissance de son travail, l'apport de savoir-faire à l'entreprise et donc la régularité de la qualité des produits qui en sortent.»
Les élus et Mme Martin ont souligné cette particularité de l'industrie et des savoir-faire. Autre particularité... ce sont les maires des communes de résidence des «médaillés» qui ont agrafé la récompense et on trouvait là... M. le Maire de La Souterraine (quelques licenciés de «GM et S» pourraient être intéressés... à 40 km de chez eux!).
La liste des médaillés «dira quelque chose» aux vieux Bellachons, car on retrouve bien des employés des Chaîneries, des voisins, des amis d'associations et autres.
20 ans, médaille d'argent: Chantal Thomas, comptable (a commencé à 18 ans). Jean Hubert, opérateur traitement thermique calibreur; Bruno Reix, agent de maintenance.
30 ans, médaille de vermeil: Jean-François Chabernaud, conducteur; Jean-François Moreau, assistant logistique, responsable montage spéciaux.
35 ans, médaille d'or: Patricia Reix, comptable; Jean-Michel Gaillard, directeur technique; Francis Lajarige, régleur; Jean-Jérôme Pénichou, opérateur traitement thermique, calibreur; Jean-Luc Quichaud, fraiseur, agent de maintenance; Octave Terrade, conducteur de machines.
Grand or, 30 ans: Christiane Depierrefixe, agent informatique; Raymond Michelet, régleur.
André Clavé