Fil info
18:19RT : Déraillement d’un train à Bégaar (40) : le wagon d’ammoniaque évacué mardi matin https://t.co/1F6zmCHEx8 https://t.co/9XSHz12zyg
18:17RT : À Alger, plusieurs dizaines de journalistes et autres personnels de la TV nationale ont manifesté aujourd'hui pour… https://t.co/dNCgsfju3i
18:16RT : Journée Nationale du Sport et du Handicap ce mercredi au champ de juillet . Cette journée a pour objectif d… https://t.co/8f4SbSQmuU
16:29 Eyrolle # - -Vienne : Le voyage de pierre digan premier roman de max eyrolle est paru -> https://t.co/iRyLuxZX5w
16:09Bergerac : Dégradations sur la future mosquée : « Ils n’auront pas notre colère » -> https://t.co/FAgeabA8Qr
16:00Dordogne : Les méfaits de la réforme du ferroviaire -> https://t.co/c1CRO1oDAc
15:48Dordogne : L’occitan vivant et contemporain -> https://t.co/g3gv1aIXrm
10:55Guéret : Une panne de réveil douloureuse | L'Echo https://t.co/j728aOzsqi via
10:28 a commencé en Corrèze. Un spécimen géant a été vu ce matin au pied de la collégiale Sain… https://t.co/gEc1ncGXA9
09:22# # - Grands-Chézeaux : Maçons et paveurs migrants à l’honneur -> https://t.co/liZyD5c2CD
09:18# # - : Un concours de belote qui a fait salle comble -> https://t.co/YkOIdUh1ZC
09:16# # - : L’association des commerçants de la ville mis en veille -> https://t.co/d1Tjql8aKn
09:13Région : Unis pour la maison de santé et pour les services publics de Chabanais (16) ! -> https://t.co/5QOHB586v4
09:10# # - -Anne-Saint-Priest : Editions La Veytizou, la mémoire se perpétue -> https://t.co/AciWv1WdnH
09:02# # - : Faites des Livres 2019 : une formation au Kamishibai, une autre façon de lire -> https://t.co/oGtFwSUjUH
08:58# # - -Martin-de-Jussac : Une fête toujours populaire sous le signe de Panazô -> https://t.co/t0SXJjZyxq
08:55# # - -Vienne : Agathe en concert vendredi à Limoges -> https://t.co/LQWPTocB73
08:53# # - -Vienne : Vendredi à Jean-Gagnant: trio de cordes improvisé -> https://t.co/7FuegBnzdE
08:51# # - : Valoriser les métiers de la salle et des arts de la table -> https://t.co/jgbadjZgmc
07:58# # - -Vienne : Lutte Ouvrière se bat pour une Europe qui porte les intérêts des travailleurs -> https://t.co/cE177b1CfZ
07:55# # - -Vienne : Les Gilets jaunes toujours inventifs -> https://t.co/TXGqMoxu4c
07:53Région : Loger pour rebondir -> https://t.co/YjIvr9MTxT
07:51Région : La Région et le CNRS renforcent leur coopération -> https://t.co/YX8T5WeSVs
07:36 Retrouvez le questionnaire en ligne : https://t.co/fAdpBdQPtk, à vous de jouer !
21:23Naves : L’agglo de Tulle mise sur les circuits courts -> https://t.co/QWWfgVIdne
19:42Boulazac : Souvenir et vigilance -> https://t.co/OUB59l94YS
19:36Périgueux : Ta différence, c’est ma richesse -> https://t.co/IzYsbhRbgm
19:28Trélissac : Besoin d’honnêteté en politique -> https://t.co/SxaTVJI2tz

Les «Chaîneries Limousines» riche de ses personnels

Il y a longtemps, alors qu'il n'y avait pas d'usine à Bellac, une entreprise naquit à la «gare de Saint-Ouen» pour fabriquer des chaînes et la première centrale électrique pour fournir l'énergie indispensable était au moulin de Chèze.
Puis ce fut la construction du barrage de Chaume pour plus d'énergie et plus de régularité mais l'entreprise, suivant la ligne de chemin de fer Poitiers – Limoges (eh oui! Longtemps le rail a été aussi commercial et industriel...) remonta à Bellac, 4 km plus loin... dans le quartier de la Gare.
Les bâtiments sont passés d'un côté à l'autre de la RN 147, plus rien n'arrive par le train (du moins côté marchandises et/ou matières premières) et sans faire de bruit, mais en préservant des savoir-faire rarissimes, l'entreprise compte maintenant, en incluant quelques cadres qui travaillent à Limoges, 85 feuilles de paie.
Alors lorsque M. Serge Lauwers, le directeur, se retrouve encadré des élus (maires, présidente de la Communauté de Communes, conseillère départementale, députée et de Mme la Sous-préfète) face aux employés, dont beaucoup en bleu de travail, il ne peut que délivrer une analyse fine du monde industriel.
«L'époque actuelle offre des outils qui donnent un accès immédiat à énormément d'informations et de contacts. On est pris dans la spirale de l'info en continu, du zapping permanent. On échange simultanément par mails, par messages, tweets, snaps... par de multiples réseaux sociaux. Dans cet environnement ultra-rapide et en perpétuelle activité, on zappe, on consomme sans fidélité, et ces comportements instables impactent naturellement aussi notre relation avec le travail.
Ici, aux «Chaîneries Limousines», notre entreprise a besoin de compétence, de régularité, de rigueur, de développement des compétences, et donc avant tout de la fiabilité et de la fidélité de ses salariés. Alors récompensons et remercions sincèrement ces salariés qui respectent et partagent ces valeurs. La fidélité à son travail, c'est l'acquisition de compétences, la reconnaissance de son travail, l'apport de savoir-faire à l'entreprise et donc la régularité de la qualité des produits qui en sortent.»
Les élus et Mme Martin ont souligné cette particularité de l'industrie et des savoir-faire. Autre particularité... ce sont les maires des communes de résidence des «médaillés» qui ont agrafé la récompense et on trouvait là... M. le Maire de La Souterraine (quelques licenciés de «GM et S» pourraient être intéressés... à 40 km de chez eux!).
La liste des médaillés «dira quelque chose» aux vieux Bellachons, car on retrouve bien des employés des Chaîneries, des voisins, des amis d'associations et autres.
20 ans, médaille d'argent: Chantal Thomas, comptable (a commencé à 18 ans). Jean Hubert, opérateur traitement thermique calibreur; Bruno Reix, agent de maintenance.
30 ans, médaille de vermeil: Jean-François Chabernaud, conducteur; Jean-François Moreau, assistant logistique, responsable montage spéciaux.
35 ans, médaille d'or: Patricia Reix, comptable; Jean-Michel Gaillard, directeur technique; Francis Lajarige, régleur; Jean-Jérôme Pénichou, opérateur traitement thermique, calibreur; Jean-Luc Quichaud, fraiseur, agent de maintenance; Octave Terrade, conducteur de machines.
Grand or, 30 ans: Christiane Depierrefixe, agent informatique; Raymond Michelet, régleur.
André Clavé