Fil info
18:19RT : Déraillement d’un train à Bégaar (40) : le wagon d’ammoniaque évacué mardi matin https://t.co/1F6zmCHEx8 https://t.co/9XSHz12zyg
18:17RT : À Alger, plusieurs dizaines de journalistes et autres personnels de la TV nationale ont manifesté aujourd'hui pour… https://t.co/dNCgsfju3i
18:16RT : Journée Nationale du Sport et du Handicap ce mercredi au champ de juillet . Cette journée a pour objectif d… https://t.co/8f4SbSQmuU
16:29 Eyrolle # - -Vienne : Le voyage de pierre digan premier roman de max eyrolle est paru -> https://t.co/iRyLuxZX5w
16:09Bergerac : Dégradations sur la future mosquée : « Ils n’auront pas notre colère » -> https://t.co/FAgeabA8Qr
16:00Dordogne : Les méfaits de la réforme du ferroviaire -> https://t.co/c1CRO1oDAc
15:48Dordogne : L’occitan vivant et contemporain -> https://t.co/g3gv1aIXrm
10:55Guéret : Une panne de réveil douloureuse | L'Echo https://t.co/j728aOzsqi via
10:28 a commencé en Corrèze. Un spécimen géant a été vu ce matin au pied de la collégiale Sain… https://t.co/gEc1ncGXA9
09:22# # - Grands-Chézeaux : Maçons et paveurs migrants à l’honneur -> https://t.co/liZyD5c2CD
09:18# # - : Un concours de belote qui a fait salle comble -> https://t.co/YkOIdUh1ZC
09:16# # - : L’association des commerçants de la ville mis en veille -> https://t.co/d1Tjql8aKn
09:13Région : Unis pour la maison de santé et pour les services publics de Chabanais (16) ! -> https://t.co/5QOHB586v4
09:10# # - -Anne-Saint-Priest : Editions La Veytizou, la mémoire se perpétue -> https://t.co/AciWv1WdnH
09:02# # - : Faites des Livres 2019 : une formation au Kamishibai, une autre façon de lire -> https://t.co/oGtFwSUjUH
08:58# # - -Martin-de-Jussac : Une fête toujours populaire sous le signe de Panazô -> https://t.co/t0SXJjZyxq
08:55# # - -Vienne : Agathe en concert vendredi à Limoges -> https://t.co/LQWPTocB73
08:53# # - -Vienne : Vendredi à Jean-Gagnant: trio de cordes improvisé -> https://t.co/7FuegBnzdE
08:51# # - : Valoriser les métiers de la salle et des arts de la table -> https://t.co/jgbadjZgmc
07:58# # - -Vienne : Lutte Ouvrière se bat pour une Europe qui porte les intérêts des travailleurs -> https://t.co/cE177b1CfZ
07:55# # - -Vienne : Les Gilets jaunes toujours inventifs -> https://t.co/TXGqMoxu4c
07:53Région : Loger pour rebondir -> https://t.co/YjIvr9MTxT
07:51Région : La Région et le CNRS renforcent leur coopération -> https://t.co/YX8T5WeSVs
07:36 Retrouvez le questionnaire en ligne : https://t.co/fAdpBdQPtk, à vous de jouer !
21:23Naves : L’agglo de Tulle mise sur les circuits courts -> https://t.co/QWWfgVIdne
19:42Boulazac : Souvenir et vigilance -> https://t.co/OUB59l94YS
19:36Périgueux : Ta différence, c’est ma richesse -> https://t.co/IzYsbhRbgm
19:28Trélissac : Besoin d’honnêteté en politique -> https://t.co/SxaTVJI2tz

«L'os du cœur», bien beau voyage dans les ailleurs...

«Bellac sur Scène» est maintenant une équipe experte dans les scènes contemporaines et dans ce processus de création où tous les arts se mêlent, très souvent harmonieusement, la marionnette a toute sa place.
Et quand on dit marionnette, on ne parle plus du «castelet» à la lyonnaise ou de la pantomime translucide hindoue...
Depuis quelques saisons, entre plusieurs versions de Pinocchio, des «Misérables» de Hugo en théâtre d'objet, un émouvant «De la Porte d'Orléans», un voyageur «Coeur Cousu» et bien d'autres rendez-vous avec ce monde très actif, les voyageurs ont beaucoup voyagé.
Ils étaient réinvités à faire un tour sur la banquise, ce dimanche 11 mars en après-midi pour apprécier le travail de la Cie «De Fil et d'Os» (qui avait déjà donné Coeur Cousu) avec «L'Os du Coeur».
Une bien étrange histoire que celle de cet esquimau qui s'ennuie ferme et qui en pêchant dans son «trou de glace» va ressortir un squelette. Etrange rencontre, opposition frontale de deux isolés qui se transformeront, par la magie du costume en une unité riche de cette belle rencontre.
Pour raconter tout cela, un bien beau trio (du moins sur scène, il y a d'autres intervenants techniques), Simon Demouveaux aux instruments de musique (quelle claque!) et à la manipulation et l'animation du conte, Julie Canadas et Alexandra Basquin, cette dernière créatrice des marionnettes.
Souvent il faut écouter le public pour ressentir l'émotion partagée et de plus il y avait tous les âges dans la salle rouge... et une douce épaisseur de silence pour ne rien rater du texte et de la douceur des manipulations.
On a été emmenés en voyage, on a plongé dans une bien drôle d'histoire qu'avait tissée dans des textes inuits anciens, Carole Martinez, qui avait déjà commis «Coeur Cousu».
Le long moment d'échanges qui a suivi a permis à tout un chacun de confirmer qu'il avait bien fait de prendre le chemin du Théâtre du Cloître par un gris dimanche hivernal.
André Clavé