Fil info
18:50RT : Indre : Maternité : la commission d'appui n'a pas eu lieu ! -> https://t.co/4hXbbbn92f
18:49RT : Le 20/9/17 était arrêté à la préfecture de , il faisait son métier de en filmant… https://t.co/ze1YoNyWTG
18:49RT : A la préfecture de , en Creuse , l’an dernier à la même date, lors de l’occupation par les… https://t.co/sEDGkus9oh
18:49RT : Tulle : Sécheresse : Les restrictions maintenues -> https://t.co/Ozp4tkH15P
18:12Indre : Une nouvelle association pour les acharnés du jeu -> https://t.co/JaOpdOPM4A
18:07Indre : Maternité : la commission d'appui n'a pas eu lieu ! -> https://t.co/4hXbbbn92f
17:30Tulle : Sécheresse : Les restrictions maintenues -> https://t.co/Ozp4tkH15P
16:11Région : La transition énergétique divise -> https://t.co/NB8561KJHK
16:09# # - -Vienne : L’implication par le dessin -> https://t.co/3h3TQkKXse
15:51Marcillac-Saint-Quentin : Une rue en la mémoire de l’ancienne institutrice -> https://t.co/f3RjRnSEC7
15:47Carsac-Aillac : Les moulins entrent en scène -> https://t.co/Ukmp4T7eMS
15:43Mussidan : La déviation est en bonne voie -> https://t.co/Nwe5gD0Ymm
15:42Dordogne : Une journée pour s’informer sur le mal de dos le 25 septembre -> https://t.co/89CeYCmTrr
15:40Dordogne : Le Périgord s’exporte jusqu’en Australie -> https://t.co/W81TRX9Kj4
15:36Dordogne : La « petite histoire » n’en finit pas de grandir -> https://t.co/sp5jjVhcys
15:33Périgueux : Deux jours pour prendre véritablement soin de soi -> https://t.co/gMUzMdwADs
14:54Saint-Benoît-du-Sault : 130 minots ont repris le chemin du stade -> https://t.co/gGe8tWRHE9
14:52Le Blanc : à quand le retour des coquelicots dans les campagnes ? -> https://t.co/AhSI0EREpq
14:52Pouligny-Saint-Pierre : La commune s'enrichit d'une nouvelle association -> https://t.co/0itB3FKHi6
14:44 😍😍
14:44 Yess
14:43 c'est Martin ? 😱
14:07Périgueux : Des locaux sécurisés et adaptés -> https://t.co/lFf1ComIiO
12:39RT : le bel article de l' pour la Journée Internationale de la Paix https://t.co/Qgnd5U9f7k
12:37RT : Pour le coup, Céline a sans doute la meilleure formule pour parler de : « La merde a de l'avenir, vous ver… https://t.co/TAornnQb8U
12:33RT : Contrairement à ce que je lis et j'entends, non, le ne propose pas d'agir dans le cadre des traités européens… https://t.co/yVJtV5QwsL

«L'os du cœur», bien beau voyage dans les ailleurs...

«Bellac sur Scène» est maintenant une équipe experte dans les scènes contemporaines et dans ce processus de création où tous les arts se mêlent, très souvent harmonieusement, la marionnette a toute sa place.
Et quand on dit marionnette, on ne parle plus du «castelet» à la lyonnaise ou de la pantomime translucide hindoue...
Depuis quelques saisons, entre plusieurs versions de Pinocchio, des «Misérables» de Hugo en théâtre d'objet, un émouvant «De la Porte d'Orléans», un voyageur «Coeur Cousu» et bien d'autres rendez-vous avec ce monde très actif, les voyageurs ont beaucoup voyagé.
Ils étaient réinvités à faire un tour sur la banquise, ce dimanche 11 mars en après-midi pour apprécier le travail de la Cie «De Fil et d'Os» (qui avait déjà donné Coeur Cousu) avec «L'Os du Coeur».
Une bien étrange histoire que celle de cet esquimau qui s'ennuie ferme et qui en pêchant dans son «trou de glace» va ressortir un squelette. Etrange rencontre, opposition frontale de deux isolés qui se transformeront, par la magie du costume en une unité riche de cette belle rencontre.
Pour raconter tout cela, un bien beau trio (du moins sur scène, il y a d'autres intervenants techniques), Simon Demouveaux aux instruments de musique (quelle claque!) et à la manipulation et l'animation du conte, Julie Canadas et Alexandra Basquin, cette dernière créatrice des marionnettes.
Souvent il faut écouter le public pour ressentir l'émotion partagée et de plus il y avait tous les âges dans la salle rouge... et une douce épaisseur de silence pour ne rien rater du texte et de la douceur des manipulations.
On a été emmenés en voyage, on a plongé dans une bien drôle d'histoire qu'avait tissée dans des textes inuits anciens, Carole Martinez, qui avait déjà commis «Coeur Cousu».
Le long moment d'échanges qui a suivi a permis à tout un chacun de confirmer qu'il avait bien fait de prendre le chemin du Théâtre du Cloître par un gris dimanche hivernal.
André Clavé

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.