Fil info
10:06France : Strasbourg sous le choc, le tireur du marché de Noël toujours recherché -> https://t.co/IiFMCLtqAx
08:50 alimentaire - -Vienne : Les chasseurs soutiennent la Banque Alimentaire 87 -> https://t.co/zmK5VsTtQd
08:00🔜 vous invite à , un village médiéval remarquable du . Laissez-vous guider par Nadia… https://t.co/qnKXg3btV9
07:55 jaunes - -Vienne : Des gilets jaunes reçus par le préfet -> https://t.co/IKTJ6Wgned
07:53 # - -Vienne : Manifestation vendredi: la CGT très très remontée -> https://t.co/14JOVi3O5c
07:50Région : Lycées: faible mobilisation mais grosse détermination -> https://t.co/X4xYRYqd0x
07:48France : Le mensonge d’une augmentation du Smic -> https://t.co/vJyECp6fPj
07:46France : Fusillade à Strasbourg: "du sang et des douilles" sous les illuminations de Noël -> https://t.co/izj9XTH8qD
22:45Assemblée citoyenne de préparation du conseil municipal ce vendredi 14 décembre 2018 à 19h à notre local du 11 bd S… https://t.co/zdkixOPLXW
22:03Quand t'es plongé dans un simili de thriller avec un brouillard à couper au couteau !! Arrivera, arrivera pas !! 😂… https://t.co/M2I1esxcao
18:49Châteauroux : Dernier chantier à la peupleraie -> https://t.co/pfvW6RFY6w
18:46Dordogne : Ils n’ont plus confiance et veulent la démission de Macron -> https://t.co/VazS1u1NLj
18:46Indre : Gilets jaunes : « On reste là, les annonces faites ne suffisent pas » -> https://t.co/D22YnigAPA
18:42Corrèze : Les avocats creusois en grève -> https://t.co/J1DjpUZS39
17:53RT : Bellac : Un automobiliste en panne vêtu d'un gilet jaune, proclamé porte-parole de la fédération 87. Sa première r… https://t.co/noek8ZnaA0
16:49Sarlat-la-Canéda : Trouver le Juste Prix -> https://t.co/IkaKBdtl1B
16:45Corrèze : Ce qui est humain les concerne -> https://t.co/BjaA1IQBaS
15:41Périgueux : Le salon du tatouage victime collatérale des Gilets jaunes -> https://t.co/6vmTzxMKn9
14:01Périgueux : « Une mascarade de notre méprisant de la République » -> https://t.co/nTWhmkF4d1
13:44Un nouvel article sur la prestation de à Limoges. Merci ! https://t.co/JP9Rkv3hNL
13:38Coulounieix-Chamiers : La Société d’économie mixte (Sem) Périgord énergies inaugure sa première centrale photovolt… https://t.co/S0hQA3ewVE
12:40Bergerac : L’intersyndicale des retraités bouscule le député -> https://t.co/fhlgfYdxLE
11:58RT : . n’entend que de l’oreille droite . Les riches restent ses protégés , ils ne seront pas mis à contr… https://t.co/hziRZ6uM9Q
11:51RT : L'exercice de sécurité civile simulant un incendie actuellement en cours au est destiné à tester l… https://t.co/fQk8XsOJck

«L'os du cœur», bien beau voyage dans les ailleurs...

«Bellac sur Scène» est maintenant une équipe experte dans les scènes contemporaines et dans ce processus de création où tous les arts se mêlent, très souvent harmonieusement, la marionnette a toute sa place.
Et quand on dit marionnette, on ne parle plus du «castelet» à la lyonnaise ou de la pantomime translucide hindoue...
Depuis quelques saisons, entre plusieurs versions de Pinocchio, des «Misérables» de Hugo en théâtre d'objet, un émouvant «De la Porte d'Orléans», un voyageur «Coeur Cousu» et bien d'autres rendez-vous avec ce monde très actif, les voyageurs ont beaucoup voyagé.
Ils étaient réinvités à faire un tour sur la banquise, ce dimanche 11 mars en après-midi pour apprécier le travail de la Cie «De Fil et d'Os» (qui avait déjà donné Coeur Cousu) avec «L'Os du Coeur».
Une bien étrange histoire que celle de cet esquimau qui s'ennuie ferme et qui en pêchant dans son «trou de glace» va ressortir un squelette. Etrange rencontre, opposition frontale de deux isolés qui se transformeront, par la magie du costume en une unité riche de cette belle rencontre.
Pour raconter tout cela, un bien beau trio (du moins sur scène, il y a d'autres intervenants techniques), Simon Demouveaux aux instruments de musique (quelle claque!) et à la manipulation et l'animation du conte, Julie Canadas et Alexandra Basquin, cette dernière créatrice des marionnettes.
Souvent il faut écouter le public pour ressentir l'émotion partagée et de plus il y avait tous les âges dans la salle rouge... et une douce épaisseur de silence pour ne rien rater du texte et de la douceur des manipulations.
On a été emmenés en voyage, on a plongé dans une bien drôle d'histoire qu'avait tissée dans des textes inuits anciens, Carole Martinez, qui avait déjà commis «Coeur Cousu».
Le long moment d'échanges qui a suivi a permis à tout un chacun de confirmer qu'il avait bien fait de prendre le chemin du Théâtre du Cloître par un gris dimanche hivernal.
André Clavé