Fil info
01:11 DESDE SALUDOS A Y A TODOS LOS COMPAÑEROS LUCHADORES DE… https://t.co/FZrMHxRNmM
23:17Dordogne : FO pénitentiaire prêt à rejoindre la convergence des luttes | L'Echo https://t.co/txBydPUZxh via
23:11Basket : Les dés sont jetés -> https://t.co/S9nwin3FrL
23:09Football : Et Mboné surgit… -> https://t.co/dHlUp7oKmN
19:34Châteauroux : La rectrice auprès des tous petits -> https://t.co/X4UdYiXwuo
19:32Indre : La couveuse : un dispositif qui a fait ses preuves -> https://t.co/KeDoShBSY7
19:31Châteauroux : Des travaux à la résidence des Rives de l’Indre -> https://t.co/hoFMaELL8E
18:52RT : Bugeat : Projet innovant vs désolation ! -> https://t.co/S2YWwfe4Ly
18:36Bugeat : Projet innovant vs désolation ! -> https://t.co/S2YWwfe4Ly
16:41Saint-Barthélemy-de-Bellegarde : Le pastolarisme en exemple -> https://t.co/WTVlHIibwi
16:29Sarlat-la-Canéda : Vers de nouvelles modalités de collecte -> https://t.co/LKSm8QZgRn
15:14RT : Les salariés de Carrefour se battent pour une revalorisation de leurs salaires : « On ne vit pas, on survit »… https://t.co/u0GCFAwa2q
15:07Dordogne : FO pénitentiaire prêt à rejoindre la convergence des luttes -> https://t.co/fHGJLF3bLu
15:06Périgueux : La permanence du député Philippe Chassaing vandalisée -> https://t.co/DFIpWtOj4F
15:00Dordogne : Un bol d’air financier pour la Semitour qui veut voir plus loin -> https://t.co/8U8VMDUtrp
14:58Dordogne : L’école pour tous les enfants -> https://t.co/0aqEHYICp3
14:32Bergerac : Cheminots et retraités s’invitent à la permanence En Marche -> https://t.co/XINzPaf5J6
13:56Vous souhaitez devenir partenaire du ! Contactez nous via Gael Champier ou Michel Bremont https://t.co/42ZRHT1UBH
11:08Bergerac : CAB : les deux points de hausse fiscale définitivement entérinés -> https://t.co/6s7DbBAq0r
11:05Mérinchal : prévention du risque routier et aide à la conduite Le département de la Creuse, la conférence des finan… https://t.co/qMg9uuj0K1

«L'os du cœur», bien beau voyage dans les ailleurs...

«Bellac sur Scène» est maintenant une équipe experte dans les scènes contemporaines et dans ce processus de création où tous les arts se mêlent, très souvent harmonieusement, la marionnette a toute sa place.
Et quand on dit marionnette, on ne parle plus du «castelet» à la lyonnaise ou de la pantomime translucide hindoue...
Depuis quelques saisons, entre plusieurs versions de Pinocchio, des «Misérables» de Hugo en théâtre d'objet, un émouvant «De la Porte d'Orléans», un voyageur «Coeur Cousu» et bien d'autres rendez-vous avec ce monde très actif, les voyageurs ont beaucoup voyagé.
Ils étaient réinvités à faire un tour sur la banquise, ce dimanche 11 mars en après-midi pour apprécier le travail de la Cie «De Fil et d'Os» (qui avait déjà donné Coeur Cousu) avec «L'Os du Coeur».
Une bien étrange histoire que celle de cet esquimau qui s'ennuie ferme et qui en pêchant dans son «trou de glace» va ressortir un squelette. Etrange rencontre, opposition frontale de deux isolés qui se transformeront, par la magie du costume en une unité riche de cette belle rencontre.
Pour raconter tout cela, un bien beau trio (du moins sur scène, il y a d'autres intervenants techniques), Simon Demouveaux aux instruments de musique (quelle claque!) et à la manipulation et l'animation du conte, Julie Canadas et Alexandra Basquin, cette dernière créatrice des marionnettes.
Souvent il faut écouter le public pour ressentir l'émotion partagée et de plus il y avait tous les âges dans la salle rouge... et une douce épaisseur de silence pour ne rien rater du texte et de la douceur des manipulations.
On a été emmenés en voyage, on a plongé dans une bien drôle d'histoire qu'avait tissée dans des textes inuits anciens, Carole Martinez, qui avait déjà commis «Coeur Cousu».
Le long moment d'échanges qui a suivi a permis à tout un chacun de confirmer qu'il avait bien fait de prendre le chemin du théâtre du Cloître par un gris dimanche hivernal.
André Clavé

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.