Fil info
18:19RT : Déraillement d’un train à Bégaar (40) : le wagon d’ammoniaque évacué mardi matin https://t.co/1F6zmCHEx8 https://t.co/9XSHz12zyg
18:17RT : À Alger, plusieurs dizaines de journalistes et autres personnels de la TV nationale ont manifesté aujourd'hui pour… https://t.co/dNCgsfju3i
18:16RT : Journée Nationale du Sport et du Handicap ce mercredi au champ de juillet . Cette journée a pour objectif d… https://t.co/8f4SbSQmuU
16:29 Eyrolle # - -Vienne : Le voyage de pierre digan premier roman de max eyrolle est paru -> https://t.co/iRyLuxZX5w
16:09Bergerac : Dégradations sur la future mosquée : « Ils n’auront pas notre colère » -> https://t.co/FAgeabA8Qr
16:00Dordogne : Les méfaits de la réforme du ferroviaire -> https://t.co/c1CRO1oDAc
15:48Dordogne : L’occitan vivant et contemporain -> https://t.co/g3gv1aIXrm
10:55Guéret : Une panne de réveil douloureuse | L'Echo https://t.co/j728aOzsqi via
10:28 a commencé en Corrèze. Un spécimen géant a été vu ce matin au pied de la collégiale Sain… https://t.co/gEc1ncGXA9
09:22# # - Grands-Chézeaux : Maçons et paveurs migrants à l’honneur -> https://t.co/liZyD5c2CD
09:18# # - : Un concours de belote qui a fait salle comble -> https://t.co/YkOIdUh1ZC
09:16# # - : L’association des commerçants de la ville mis en veille -> https://t.co/d1Tjql8aKn
09:13Région : Unis pour la maison de santé et pour les services publics de Chabanais (16) ! -> https://t.co/5QOHB586v4
09:10# # - -Anne-Saint-Priest : Editions La Veytizou, la mémoire se perpétue -> https://t.co/AciWv1WdnH
09:02# # - : Faites des Livres 2019 : une formation au Kamishibai, une autre façon de lire -> https://t.co/oGtFwSUjUH
08:58# # - -Martin-de-Jussac : Une fête toujours populaire sous le signe de Panazô -> https://t.co/t0SXJjZyxq
08:55# # - -Vienne : Agathe en concert vendredi à Limoges -> https://t.co/LQWPTocB73
08:53# # - -Vienne : Vendredi à Jean-Gagnant: trio de cordes improvisé -> https://t.co/7FuegBnzdE
08:51# # - : Valoriser les métiers de la salle et des arts de la table -> https://t.co/jgbadjZgmc
07:58# # - -Vienne : Lutte Ouvrière se bat pour une Europe qui porte les intérêts des travailleurs -> https://t.co/cE177b1CfZ
07:55# # - -Vienne : Les Gilets jaunes toujours inventifs -> https://t.co/TXGqMoxu4c
07:53Région : Loger pour rebondir -> https://t.co/YjIvr9MTxT
07:51Région : La Région et le CNRS renforcent leur coopération -> https://t.co/YX8T5WeSVs
07:36 Retrouvez le questionnaire en ligne : https://t.co/fAdpBdQPtk, à vous de jouer !
21:23Naves : L’agglo de Tulle mise sur les circuits courts -> https://t.co/QWWfgVIdne
19:42Boulazac : Souvenir et vigilance -> https://t.co/OUB59l94YS
19:36Périgueux : Ta différence, c’est ma richesse -> https://t.co/IzYsbhRbgm
19:28Trélissac : Besoin d’honnêteté en politique -> https://t.co/SxaTVJI2tz

29 avril : une date importante

Dans les « calendriers » commémoratifs, il y a quelques « grandes » dates comme le 8 mai et le 11 novembre, pour se souvenir des deux grands conflits mondiaux, le 19 mars pour une succession de guerres ne concernant que la France (et l'Afrique du Nord, bien sûr) et deux autres dates moins connues, le 29 avril pour se rappeler la pire des créations humaines, les camps de la mort puis d'extermination et le 27 mai, création de « l'unité nationale » par les mouvements de Résistance.
Ce 29 avril, alors qu'il ne reste plus sur Bellac même d'ancien déporté (nous n'en connaissons actuellement pas d'autres alentour), il fallait vouloir vivifier le devoir de mémoire pour s'incliner devant la « Limousine de Granit ».
Car c'est une forêt de parapluies, suivant les porte-drapeau qui s'est rendue de la mairie au monuments aux Morts et les températures, indéniablement, n'étaient pas de saison.
Le piquet d'honneur était organisé par les sapeurs-pompiers et c'est la ville de Bellac qui, par son adjoint aux cérémonies, a rappelé l'histoire. Tant mondiale que locale, tant d'hier que d'aujourd'hui. Oui ! Tout le monde pensait en 1945 que l'homme se bonifierait d'avoir constaté les horreurs commises. On en est de moins en moins sûr. C'est Pierrot Colombeau, fils de Henri (la fille de Pierrot Delbarry était également présente) qui au nom des déportés, résistants a lui aussi dit les mots forts. Car ne pas dire, ne pas répéter, c'est tendre vers la douce pente de l'oubli.
Mme le Sous-Préfet a conclu les discours par les mots de l'Etat avant que les hymnes, sonneries officielles puis le « Chant des Marais » ne soient assurés par les services techniques.
Il continuait à faire froid, mais se retrouver entre citoyens qui savent l'importance de ces rendez-vous faisait du bien au moral...
A. CLAVE