Fil info
06:30[Revue de Presse] Ça se passait comme ça à … Procès : les salariés n’ont rien oublié ! De p… https://t.co/SH46Xxvdal
00:31[Europe] Homologues danois reçus par l'école hôtelière du Périgord ! 👉 https://t.co/byHmj6wWCM
21:13 Visiblement, ce n'est pas pour tous les élèves...

Madagascar a posé ses valises d'émotions

La «grande île rouge de l'Océan Indien», Madagascar a posé en cette fin mars sa caravane de couleurs, de chants, de danses, de musiques au théâtre du Cloître... mais aussi alentours, avec un projet magique dans les écoles primaires.

Il y a deux ans, en concert apéritif durant le Festival National de Bellac, Aïna et l'équipe d'organisation avaient proposé Hanitra Ranaivo pour un moment musical et élégant.

Deux ans plus tard, on retrouve toujours Aïna (qui fait un remarquable travail à Madagascar envers les enfants) mais cette fois dans la programmation de la saison avec aussi les JMF (il y avait projet scolaire intégré) et le spectacle «Madame Gascar» qui a réussi, et ce n'est pas toujours évident, à faire danser un théâtre plein, un dimanche à 17 h...

On aurait presque pu concentrer notre «papier» sur ce moment rare tant en qualité qu'en puissance et en émotions. Mais l'équipe de Bellac sur Scène avait travaillé un week-end bien plus dense que cela.

Le samedi en après-midi, les musiciens du trio Mamiso ont reçu des binômes parent/enfant qui se sont plongés dans la pratique de la musique «Lamako». Un peu comme si le temps était suspendu.

Dimanche, si le concert (théâtre comble) était à 17 h, il fallait être dès le début de l'après-midi au théâtre où grâce à la Ludothèque La Roulotte tout le monde a pu jouer à des «jeux de table», sans électronique, sans écran... mais non sans sourires.

Et comme tout le monde était sage, les animatrices d'Aïna (qui en profitaient pour proposer de magnifiques objets malgaches) ont servi un goûter tout en fraîcheur, avec des cakes à la banane, des brochettes de fruits, des jus de fruits 100% bonheur. On pouvait donc aussi passer au concert qui fut une effluve de bonheurs partagés.

 

Ecoles ouvertes

Celles et ceux qui lisent nos colonnes se rappellent d'enfants du primaire de la CDC Haut-Limousin en Marche fait «chœur d'opéra».

En cette fin mars autour de la venue du Trio Mamiso et en lien avec leur spectacle «Madame Gascar», l'équipe de Bellac sur scène a construit un projet d'éducation artistique avec trois écoles, trois classes du territoire (la classe ULIS de l’Ecole des Rochettes, la classe de CE1/CE2 de l’école de Berneuil, la classe de grande section maternelle et CP de l’Ecole de Bussière-Poitevine) intitulé %ojora Gascar ! Un projet commencé en janvier et qui a regroupé 64 enfants.

Mis en place en partenariat avec les JMFRANCE, l'antenne Nouvelle-Aquitaine d'Aïna Enfance et Avenir (Mme Minaret, jeune retraitée de la maternelle de Bellac est venue évoquer Madagascar), le rectorat de l'académie de Limoges, les écoles participantes, ce projet a eu pour objectif de faire découvrir l'île de Madagascar, la culture malgache en abordant notamment la musique et le chant polyphonique avec l'intervenante musicienne Géraldine Souchaud Kesch. 

Lundi 25 mars à 11 h, à l’issue de la représentation scolaire du spectacle «Madame Gascar», ce beau travail a été présenté au trio Mamiso et le moins que l'on puisse dire c'est que les enfants ont plongé dans ce monde qui leur était méconnu quelques temps auparavant.

Pour construire un monde plus fraternel, plus ouvert, la Culture aura toujours un rôle prépondérant.

André CLAVE