Fil info
06:30[Revue de Presse] Ça se passait comme ça à … Procès : les salariés n’ont rien oublié ! De p… https://t.co/SH46Xxvdal
00:31[Europe] Homologues danois reçus par l'école hôtelière du Périgord ! 👉 https://t.co/byHmj6wWCM
21:13 Visiblement, ce n'est pas pour tous les élèves...

Au lycée Martin-Nadaud les anciens veillent

C'est par un samedi matin frais et après un café d'accueil servi par les «Bellachons de la troupe» dans une salle d'accueil où l'on pouvait accueillir des objets construits par les enfants qui participent à «La main à l'outil» que Michel Rouffignac, président de l'amicale des anciens élèves du lycée Martin-Nadaud accueillait, parfaitement encadré au bureau, les anciens venus pour certains de fort loin.

Cette A.G. était dédiée pour la deuxième année à Karine Richard-Matthieu, prof d'atelier énergétique touchée par la maladie et dont l'état s'améliore. Les applaudissements de la salle ont été très émouvants. Il y avait aussi de la nostalgie en pensant aux anciens disparus dont M. Brunie, prof de lettres à l'initiative de l'amicale ainsi que Mme Lavergne, fidèle membre bienfaitrice.

Après avoir remercié l'ensemble des personnalités et les «grands anciens» comme Jean-Paul

Chapelle et Armand Labarre, originaires de Peyrat-de-Bellac et Châteauponsac, meilleurs ouvrier de France et Chevaliers de la Légion d'Honneur, le président et son bureau pouvait dérouler les actions conduites, dont l'aide au devoir des élèves en difficulté. Il y a aussi la création de «La Lettre», bulletin de belle qualité qui est une réussite reconnue par tous.

Côté «amicale», c'est aussi la visite à La Martinèche, la maison natale de Martin-Nadaud avec bateau mouche à Vassivière.

Et en plus l'amicale va bien après une période de doute, elle est passée de 77 adhérents en 2017 à 116 en 2019. D'ailleurs, la journée se terminait après l'apéro en atelier maçonnerie autour d'une bonne assiette au CCM où l'on se com-ptait à 147...

Les représentants de l'Education Nationale dont Mme Ruffinoni, proviseur, Mme la Conseillère départementale, Mme le Maire et les représentants des instances du bâtiment ne pouvaient qu'être heureuses de la qualité de cette vie associative, phare s'il en était besoin, de l'excellence des éducations reçues dans ce bel établissement.

A.C.