Fil info
23:06Dordogne : Le coup de gueule d’une prof en colère | L'Echo https://t.co/aX0tB76gNW via
21:21Brive-la-Gaillarde : Le bloc rejette le projet... en bloc -> https://t.co/SzmW4iPo7T
21:10 L'irrigation est elle interdite en Corrèze
19:02 Maire de Paris? Y'a pas à dire, ça donne envie...
19:01Châteauroux : Allez, roulez petits bolides ! -> https://t.co/2dHnPTbrQ8
18:58RT : La Région soutient l'inscription au patrimoine mondial de l'humanité du désigné… https://t.co/Hp2ua6fpHg
18:58RT : Le Sud-Africain Johnny Clegg est mort d’un cancer, à l’âge de 66 ans. Sa chanson “Asimbonanga”, dédiée à Nelson Man… https://t.co/6ThFYSAv6M
18:58Indre : Du répit pour les blaireaux -> https://t.co/7FeBmZzO2y
18:53Indre : Le Berry, une terre de woofing ? -> https://t.co/i0EmKT52sV
18:53RT : "Fils de pute", “abrutis”, "je le tiens par les couilles", "c'est pour ça qu'on l'a fait entrer au gouvernement".… https://t.co/LLZTCyK06X
18:53RT : Retraites : Communiqué de FO : FO rejette une réforme paramétrique permanente https://t.co/cZCUyMS6U2 via
18:52RT : Dans les propos attribués à par , il est indiqué que je serais d'accord avec lui. C'est inexact.… https://t.co/qmUWFD7WmY
18:51RT : Castaner vient de médailler : -G. Chassaing, qui a chargé la fête de la musique à Nantes -B. Félix, lié à la mort d… https://t.co/lZuWINzRcb
18:50RT : l'Humanité du jeudi 18 juillet 2019 sur votre écran d'ordinateur avec la boutique de l'https://t.co/t9CSG7KjHthttps://t.co/NbyXL3pmm9
17:45Dordogne : Un marché incontournable -> https://t.co/ctO07OkjJ6
17:21Dordogne : Les salariés de la SOCAT inquiets pour leur avenir -> https://t.co/8qDX1hDvVM
17:02Sarlat-la-Canéda : Opération Sentinelle : pour sécuriser les zones sensibles -> https://t.co/TvDDArNG70
16:51RT : Nous sommes prêts à repartir ! Retraite, aide juridictionnelle, réforme de la carte judiciaire... Nous ne lâcherons… https://t.co/0mbJzLpr42
16:03Valençay : Deux employés de la commune honorés -> https://t.co/3S7bVzJbPe
14:56France : Annulation du concert de Thérapie Taxie -> https://t.co/8WXPQYMDvC
14:02Dordogne : Le coup de gueule d’une prof en colère | L'Echo https://t.co/PvYtoHT5US via
13:43Corrèze : Ressource en eau : l'alerte est activée sur 142 communes -> https://t.co/82uY2Az9PB
13:18Corrèze : Erró et Argentat, une histoire de toile -> https://t.co/abQ6G1kuTm
12:55Dordogne : Le coup de gueule d’une prof en colère | L'Echo https://t.co/HC6TQwVFxL via
08:37Corrèze : Platonov, "une comédie de la vie" -> https://t.co/kPgGM9Nu9o
06:20Région : Maladie de Lyme : 1700 nouveaux cas par an en Limousin -> https://t.co/cWUlQqoHiK
06:18Région : «On peut licencier pour pas cher» -> https://t.co/fBP3LCdZWW

Journal Mefia te « Tout nouveau, tout beau, tout chaud »

Voici le slogan de lancement du 1er numéro d’un nouveau journal « Mefia te ». Si sa distribution se fait dans quelques magasins de presse depuis le début du mois, en parallèle, il se diffuse essentiellement par le biais des réseaux : sociaux et de connaissance. Focus sur un nouveau journal.

Vendu au tarif de 3,50 €, diffusé tous les 3 mois, Mefia te est le projet de 6 amis qui ont eu envie de lancer un journal original, qui permette de suivre tout ce qui se passe en Basse-Marche, et qui contribue aussi à défendre un territoire rural, sur lequel beaucoup d’habitants vivent.

Basse-Marche, Haut Limousin ou bien encore Nord Haute-Vienne ; quel que soit le nom que nous donnons à ce territoire, l’équipe de « Mefia te » imagine ce dernier, s’étendre de Bessines jusqu’à la Charente, des Monts-de-Blond aux limites de l’Indre, de Saint-Pardoux jusqu’au département de la Vienne. Périphérie d’un département lui-même périphérique de sa grande région, le Nord Haute-Vienne est souvent moqué, parfois méprisé. L’équipe de « Mefia te » souhaite donc par le biais de ce journal, prendre le contre-pied du «Basse-Marche bashing» ambiant en reflétant le dynamisme et la diversité de ce territoire, et pourquoi pas, en donnant envie à certains de venir s’y installer.

Baptiste Souchaud, un des rédacteurs, raconte cette aventure « journalistique », il raconte : « Plusieurs choses nous ont poussés à nous lancer. D'abord, le ras-le-bol d'entendre qu'il ne se passe rien dans le nord de la Haute-Vienne, alors qu’il se passe plein de choses ici, il y a plein d'initiatives à défendre, et de projets à faire germer ! D'autre part, nous voulions créer un outil qui puisse fédérer les différents réseaux actifs dans le secteur. Nous croyons en la société civile. C'est aux citoyens de se mobiliser pour faire bouger les choses, et c'est à ça que peut servir un journal, aussi ! Nous ne voulions pas créer un journal « entre amis ». C'est pourquoi, pour ce premier numéro, nous avons pris le temps de constituer une équipe de rédacteurs composée de personnes venues d'horizons professionnels, culturels, et associatifs différents. Prof, agriculteur, aide-soignant, jeunes lycéens, infirmière, ingénieur, retraité, etc ».

Les rédacteurs qui vivent sur les communes de Nouic, Blanzac, Le Dorat, Le Buis, Saint-Junien-Les-Combes, Bellac, Blond, Magnac Laval... ont mis presque un an pour mener à bien leur projet. Tous bénévoles, ils prennent sur leur temps libre pour travailler des articles, reportages, interviews, se réunissent chez les uns et les autres (d’où le choix d’une périodicité trimestrielle) et se disent complémentaires. Côté design, l’équipe a pris le temps de réfléchir à l'aspect graphique du journal, et ont fait appel à un graphiste professionnel. « Il était aussi important pour nous d'insérer de belles photos, des dessins… » explique Baptiste Souchaud.

Concernant les premiers jours de diffusion du 1er numéro du journal, Baptiste confie : « C'est une belle aventure humaine qui s'annonce, et les premiers retours nous font chaud au cœur… » Financièrement, l’objectif de Mefia te est de rentrer dans ses frais ; il mise sur la vente de 1.200 exemplaires de ce premier numéro. Pour limiter les risques liés au lancement de ce premier numéro, l’équipe a fait appel à un imprimeur en Italie, mais à l'avenir, souhaiterait passer par un imprimeur local.

Défit : tenant à son indépendance, le journal a comme objectif, d’adopter un modèle économique sans subventions ni publicités.

Contenu : le journal est diffusé sur une formule papier de 16 pages.

Projets : le journal pourrait être complété par un blog pour proposer des contenus audio et vidéo, et par les réseaux sociaux pour la communication.

Pratique. Lieu de vente du journal : Bellac, Maison de la presse, Magpresse, Café le Terminus, Café de la gare, Salon des canins felins, Relais Assistantes Maternelles, Marché du samedi sur le banc de la Chabra Negra, Ets Lavergne Motoculture. Le Dorat : Maison de Presse Genty, Maison du terroir, Bar-Epicerie Chez Régis. Blond : Potage et Partage, Boulangerie, Restaurant Chez Boulette. Saint-Junien-les-Combes : La CUF, au piotaix. Roussac : Au fournil. Limoges : Marché Place des bancs (samedi matin) La Chabra Negra.

Page Facebook : Journal Mefia te

Nathalie Petoux

 

Material Matters: The Evolution of Air in Sneakers