Un trio de festivités, qui a matché

Dimanche 5 mai, c’était jour de fête sur la commune de Bellac. Avec un trio de festivités au programme : une fête foraine, un vide-grenier et un marché aux plantes, la commune a attiré de nombreux visiteurs et ce jour de manifestations a matché avec le succès.

Place du Champ-de-Foire à Bellac, une première tranche de festivités est ouverte au public. Sur place, une ambiance rythmée par le son des tubes du dernier moment fait chantonner ou danser ; des manèges qui attirent petits ou grands, font le plein et les familles déambulent au gré des envies de sensation des enfants. Du carrousel aux auto-tamponneuses, passant par la pêche aux canards ou l’espace de tir, il y a du monde sur chaque manège et on fait des pauses gourmandes avec les barbe à papa ou chichis bien chaud, servis avec du chocolat.

Plus loin, à côté du monument aux Morts, c’est le marché aux plantes qui fait le plein. Plants d’haricots verts ou courgette, plantes aromatiques ou géranium, on rempli les paniers et ce, afin de bien jardiner. Les prix pratiqués se veulent modiques : compter 50 centimes le plant d’haricot vert et cela permet de générer des bénéfices, qui permettront à l’école maternelle Jean-Giraudoux de Bellac, de financer son projet de sortie de fin d’année.

Pour terminer ce trio infernal de festivités, c’est un gigantesque

vide-grenier, qui s’est installé dans le parc Charles-Silvestre de Bellac. Sur place, une centaine d’exposants ont déplié les étals et bric et broc, vaisselle ancienne, meubles ou autres objets d’une autre époque, se jouxtent les uns aux autres, jusqu’à trouver preneur. Patrick, un exposant habitué au rendez-vous annuel, explique sa journée : « il y a beaucoup de promeneurs mais peu d’acheteurs ; le temps est incertain mais on tient ». Et il fait bien, car pour agrémenter ce moment de balade dominicale, orchestre et sons d’accordéon, supplantent le décor en jouant sur le kiosque du parc et une exposition de véhicules anciens (organisée par l’association « les volants anciens du Haut Limousin), parfait la visite. Véhicules militaires ou motos, tracteurs ou voitures d’autres décennies, on observe, on admire, on prend des photos et on bavarde. Une journée, on l’aura compris, qui aura conquis toutes les générations.

Nathalie Petoux

 

nike air max 1 grey