Fil info
11:50Bergerac : Les urgentistes et retraités seront demain dans la rue -> https://t.co/diXeqUobCA
11:43Périgueux : Un combat contre l’oppression et les expulsions -> https://t.co/Nl1MyGJ7OP
11:40Périgueux : Cette France qu’ils voulaient libre et fidèle à ses valeurs -> https://t.co/MGfIuADUep
11:38Périgueux : Aider les patients en précarité -> https://t.co/2ZT8xX3ltW
10:53Tulle : Les facteurs ont déposé un préavis de grève pour lundi prochain -> https://t.co/rUSEJMnHEy
09:06Corrèze : La 4e opération nationale de courtage de l’association UFC-Que Choisir «Énergie moins chère ensemble» pou… https://t.co/wGqqOl5N0K
22:02# # - -Vienne : «Je lis, j’élis» : les coups de cœur des enfants dévoilés -> https://t.co/gu16a1kCD7
21:56# # - -Vienne : Agriculteurs, acteurs de l’énergie renouvelable -> https://t.co/5bBGSNSrKW
21:53# # - -Vienne : La Conf’87 invite les députés à s’engager pour une autre PAC -> https://t.co/SEcFTMPrHL
21:49Région : Gare de Limoges, disparus et cachés depuis 40 ans, des décors Art déco retrouvés -> https://t.co/DdSJ7JDFRH
21:46France : Se reconnaître coupable, le premier pas -> https://t.co/WSTYedMhNu
18:55Indre : Radio France : l’appel du 18 juin massivement suivi -> https://t.co/Y7UbklKoBb
18:52Indre : Grève du Bac reconduite -> https://t.co/ng4AVSnXzR
18:47Châteauroux : Accueil à la mairie : ce qui va changer -> https://t.co/e8ssTcrfFv
18:10RT : Non, BFMTV ne se trompe pas en convertissant 1,69 franc (de 1973) en 1,50 euro (de 2018), contrairement à ce qu'aff… https://t.co/C4qP6volvj
18:08RT : 🇫🇷 | Le 23 mars 2018 à Trèbes, le lieutenant-colonel BELTRAME s'est sacrifié pour que vivent des i… https://t.co/WAf8WvUUHG
17:55RT : Un ours polaire affamé a été repéré en périphérie de la ville industrielle de Norilsk, dans l'Arctique russe, en tr… https://t.co/DjLrDEVXR3
17:54RT : Un limougeaud participe ce soir à l’émission présentée par Samuel Etienne. Nous lui souhaitons bonne chance 💪 https://t.co/j38kI50LGJ
17:54RT : Le directeur de l’Humanité, sera en direct sur notre page à 18h, il donnera des info… https://t.co/YHtLRimefk
16:54Marquay : Recueil de fonds pour restaurer l’église -> https://t.co/KkmxI011pP
15:40Coulounieix-Chamiers : Jour de fête pour les enfants -> https://t.co/KAM6R3WoBD
15:00RT : Après près de 36 heures de garde à vue, le postier a été libéré sans qu’aucune charge soit retenue co… https://t.co/FEfoIgHpm0

La danse contemporaine ! «Fastoche»...

Pour qu'un projet soit porteur et dynamisant, surtout lorsqu'il s'adresse à la jeunesse, il faut qu'il soit parfaitement «ficelé».

C'était le cas pour le spectacle chorégraphique qui a été donné par deux fois le 14mai au théâtre du Cloître (13 h 30 et 16 h, durée

1 h) poursuivi d'un moment de convivialité dans le hall à 17 h.

Valérie Aiello, chargée de mission Culture/Dans e Ligue de l'Enseignement Nouvelle-Aquitaine, UFOLIM, pour «Les p'tites compagnies du 87 au pays du magicien d'Oz» pouvait compter sur l'académie de Limoges, la Ligue de l'Enseignement USEP 87, le Théâtre du Cloître et la CDC Haut-Limousin en Marche.

Trois chorégraphes, Nicolas Bordas, Emilie Fraysse et Guillaume Gabriel, ont donc travaillé avec les écoles primaires disséminées sur tout le territoire départemental et ont « donné le spectacle » sur l'une des plus belles salles du département, le Théâtre du Cloître.

Et il y avait des enfants des écoles d'Eybouleuf (CE2, CM2, CM2), Bellac Les Rocheettes (CM1, CM2), Nouic (CE2, CM1, CM2), Saint-Laurent-les-Eglises (CM1, CM2) et Arnac-la-Poste (CM1, CM2).

En plus des enseignants de chaque école, étaient «embarqués dans le projet» Damien Coudert (CPC, EPS HV3), Marilyne Aulong (CPC EPS HV 5) et Matthieu Maurange, conseiller pédagogique départemental EPS 1er degré, conseiller départemental de prévention 1er degré.

Les «artistes» (en plus de Valérie Eiello) étaient Guillaume Gabriel (compagnie Hervé Koubi, danse contemporaine) ; Nicolas Bordas (compagnie Multifa7, hip-hop, intervenant déjà à Bellac dans les associations locales) et Emilie Fraysse (danses africaines).

Magie des sourires

Et au bout de tous ces petits bouts, de toutes ces grandes énergies dépliées, un moment magique. Des enfants qui pour la plus grande part n'avait jamais mis le premier orteil dans un cours de danse ont écouté, travaillé, répété, re-écouté, re-travaillé, re-répété pour faire de l'immense scène bellachonne leur lieu d'expression.

Même de la salle on sentait l'admiration, la reconnaissance du travail et surtout, l'éveil que toute cette action pédagogique avait amené aux enfants. Valérie Aiello le soulignera d'ailleurs au terme des représentations : «Laissez aller vos enfants un peu comme ils veulent de temps à autre. Ils viennent d'entrer des deux pieds dans le monde de la Culture, qui est sans doute le plus fragile quand on parle de partage».

Difficile par les mots de rendre compte de ces moments dont tous les participants garderont de grands souvenirs. Et sans aucun doute, enfants comme parents auront «moins peur» au moment de se confronter avec des spectacles contemporains.

A. CLAVE

 

Nike Zoom Kobe Icon