Fil info
23:07Ce message est excellent il faut le partager très vite aux politiciens inconscients des risques https://t.co/UO5eEqnckx
20:36Creuse : On s’en doutait… | L'Echo https://t.co/kNyLxjkKN8 via
19:33Issoudun : Hôpital : la télémédecine c’est maintenant -> https://t.co/Zn3L2f1M3l
19:33 88%? On ne m'a jamais demandé mon avis...
19:30Déols : Dix-huit candidates pour une seule place de Miss Centre -> https://t.co/ms5IXRRMnw
19:28Châteauroux : L214 sur le marché pour dénoncer les conditions d’élevage -> https://t.co/dQjjde0KjI
19:25Le Poinçonnet : Très bons débuts du Poinçonnet -> https://t.co/tBZ7j4U1wL
19:07Coulounieix-Chamiers : Préfet Frédéric Perissat : « nonobstant la loi chasse, je reste le patron » -> https://t.co/WGQBNSjKM6
18:36Périgueux : Prise de conscience de l’urgence climatique et sociale -> https://t.co/3npg9YL2Rs
18:19RT : Pour un Jean-François choqué, l’incarcération de est particulièrement sévère au regard de son âge. Venant… https://t.co/oRDsTLZrE8
18:18RT : La droite qui s’indigne de l’incarcération de Patoche c’est la même qui a fait du « laxisme de la justice » son fon… https://t.co/YWj0Z29AGn
18:04Saint-Laurent-sur-Manoire : Une troisième saison riche de découvertes -> https://t.co/Ksxua3wlZj
18:04RT : [A LA UNE A 18h00] De nouvelles scènes de violence ont émaillé des manifestations interdites à Hong Kong, la police… https://t.co/3SuiyShqYU
18:00Castelnaud-la-Chapelle : Sensibiliser le public aux enjeux du climat et de la biodiversité -> https://t.co/00uPHwNESp
14:18RT : Merci aux ⁦⁩ ⁦pour cette article sur le train des primeurs. Ils confirment mes propos ainsi que ceux de ⁦… https://t.co/a1wVulXTlH
08:26Périgueux : (VIDÉO) Jean-Philippe Granger : "le monde agricole est aussi des négociations sur le réforme des retrai… https://t.co/quugxSk02B
07:08Chancelade : Deux incendies, une maison totalement détruite aux portes de Périgueux -> https://t.co/zJ68vKjs43

Soutien aux salariés d’Eurenco : une motion adoptée sans la majorité

Politique

Comme annoncée la semaine dernière, l’élu communiste a présenté jeudi soir en conseil municipal une motion de soutien aux salariés d’Eurenco, sur laquelle l’équipe de Daniel Garrigue a préféré s’abstenir.

Certains luttent, d’autres ressassent cent fois la même question jusqu’à ce qu’il soit trop tard. Alors que les salariés d’Eurenco -au combat depuis bientôt trois mois pour la défense de leurs acquis sociaux-, annoncent un nouveau mouvement de grève pour ce lundi, les élus de la majorité municipale se tatent eux, encore, à leur apporter un quelconque soutien. Si le silence de l’équipe Garrigue a été assourdissant durant tout ce conflit social, ce jeudi en conseil municipal, elle s’est clairement positionnée sur ce dossier.

Pas du rôle du conseil à se prononcer...

C’est à l’initiative de l’élu communiste, Cédric Zapéra, qu’une motion de soutien aux salariés a été proposée ce jeudi soir aux élus. Ce dernier a rappelé la tutelle de l’Etat sur Eurenco, et les erreurs stratégiques, financières et politiques des gouvernements successifs qui ont conduit petit à petit au démantèlement de la Poudrerie.  « Aujourd’hui, Eurenco s’attaque aux acquis sociaux des salariés ainsi qu’à leur accord d’entreprise », poursuit le conseiller d’opposition, « cette situation sociale à des conséquences dramatiques sur les salariés : burn out, dépression, accidents du travail, démotivation des salariés ». Cédric Zapéra propose donc aux élus du conseil de se prononcer notamment sur la redéfinition « d’une véritable politique de l’Etat pour permettre de développer durablement le site de Bergerac déjà classé Seveso 2, de procéder rapidement à l’évaluation des risques psycho-sociaux comme l’exige la réglementation pour tout entreprise depuis 2010, et d’acter la titularisation de tous les emplois précaires d’autant que le plan de charge fixé par la direction le permet amplement ». Autant le dire, on a connu Daniel Garrigue nettement plus conquérant que sur cette question de l’avenir des salariés d’Eurenco. Le maire de Bergerac se dit « attentif », « très vigilant » sur la situation de l’entreprise, mais ne mouille guère sa chemise sur ce dossier. « Si cette motion traitait uniquement des enjeux industriels nous la voterions », glisse frileusement le premier magistrat, « mais il n’est pas du rôle du conseil municipal de se prononcer sur les relations de travail des salariés avec leur direction. Il me paraîtrais plus raisonnable que monsieur Zapéra retire cette motion, dans le cas contraire nous voterons contre ». Un retrait du document est de suite écarté par l’élu communiste : « Je souhaite maintenir cette motion tout simplement car notre rôle d’élu veut que l’on soit au plus proche des citoyens et des salariés, qui sont acteullement dans une véritable attente ». Daniel Garrigue fait une nouvelle tentative avec une proposition de réécriture du texte, rejetée par le conseiller d’opposition. « Nous nous abstiendrons donc sur cette motion », conclue alors le maire. « Les salariés ont entendu vos arguments et seront seuls juges de votre position monsieur Garrigue », rétorque Cédric Zapéra. Ps et Prg ont eux perdu toute verve. Hormis la candidate aux cantonales Christiane Delpon qui suivra la position de la majorité, le clan Rousseau votera cette motion sans aucun commentaire. Le devenir de deux-cents salariés n’inspire donc que peu les élus bergeracois. Peut-être retrouveront-ils le sens des priorités ou de l’éloquence quand il faudra accompagner les salariés d’Eurenco au Pôle Emploi. A noter que ce jeudi soir, la même motion était présentée par les élus communistes de Creysse lors du conseil municipal de leur commune. De gauche comme de droite, les conseillers creyssois se sont eux prononcés favorablement pour le soutien des salariés de la Poudrerie, et ce à l’unanimité moins une voix. Ce lundi lors du conseil de la Cab, le groupe Pcf-Fdg proposera cette fois aux élus communautaires de se positionner sur ce dossier.

Nike WMNS Air Presto Particle Beige 878068-201