Fil info
09:17Une décision injustifiable: Région : L’ARS ferme le centre expert autisme du Limousin | L'Echo https://t.co/ekGgykBrxD via
08:54Région : L’ARS ferme le centre expert autisme du Limousin | L'Echo https://t.co/ghdsvDC6Tt via
07:46# # - -Vienne : Nedde sera «celtico-médiévale» -> https://t.co/WMwJlmqIH0
07:42# # - -Vienne : Retour sur la pensée humaniste et universelle de Senghor -> https://t.co/zmawqv9U5Q
07:40# # - -Vienne : Partir l’esprit tranquille -> https://t.co/3475kHcz6g
07:33Région : L’ARS ferme le centre expert autisme du Limousin -> https://t.co/oFWpqHR6sj
07:31Région : Valadon & Cie s'exposent au musée de la mine de Bessines (87) -> https://t.co/d282WqU23U
06:53 😍😍😍💐💐💐💐
23:06Dordogne : Le coup de gueule d’une prof en colère | L'Echo https://t.co/aX0tB76gNW via
21:21Brive-la-Gaillarde : Le bloc rejette le projet... en bloc -> https://t.co/SzmW4iPo7T
21:10 L'irrigation est elle interdite en Corrèze
19:02 Maire de Paris? Y'a pas à dire, ça donne envie...
19:01Châteauroux : Allez, roulez petits bolides ! -> https://t.co/2dHnPTbrQ8
18:58RT : La Région soutient l'inscription au patrimoine mondial de l'humanité du désigné… https://t.co/Hp2ua6fpHg
18:58RT : Le Sud-Africain Johnny Clegg est mort d’un cancer, à l’âge de 66 ans. Sa chanson “Asimbonanga”, dédiée à Nelson Man… https://t.co/6ThFYSAv6M
18:58Indre : Du répit pour les blaireaux -> https://t.co/7FeBmZzO2y
18:53Indre : Le Berry, une terre de woofing ? -> https://t.co/i0EmKT52sV
18:53RT : "Fils de pute", “abrutis”, "je le tiens par les couilles", "c'est pour ça qu'on l'a fait entrer au gouvernement".… https://t.co/LLZTCyK06X
18:53RT : Retraites : Communiqué de FO : FO rejette une réforme paramétrique permanente https://t.co/cZCUyMS6U2 via
18:52RT : Dans les propos attribués à par , il est indiqué que je serais d'accord avec lui. C'est inexact.… https://t.co/qmUWFD7WmY
18:51RT : Castaner vient de médailler : -G. Chassaing, qui a chargé la fête de la musique à Nantes -B. Félix, lié à la mort d… https://t.co/lZuWINzRcb
18:50RT : l'Humanité du jeudi 18 juillet 2019 sur votre écran d'ordinateur avec la boutique de l'https://t.co/t9CSG7KjHthttps://t.co/NbyXL3pmm9
17:45Dordogne : Un marché incontournable -> https://t.co/ctO07OkjJ6
17:21Dordogne : Les salariés de la SOCAT inquiets pour leur avenir -> https://t.co/8qDX1hDvVM
17:02Sarlat-la-Canéda : Opération Sentinelle : pour sécuriser les zones sensibles -> https://t.co/TvDDArNG70
16:51RT : Nous sommes prêts à repartir ! Retraite, aide juridictionnelle, réforme de la carte judiciaire... Nous ne lâcherons… https://t.co/0mbJzLpr42
16:03Valençay : Deux employés de la commune honorés -> https://t.co/3S7bVzJbPe
14:56France : Annulation du concert de Thérapie Taxie -> https://t.co/8WXPQYMDvC
14:02Dordogne : Le coup de gueule d’une prof en colère | L'Echo https://t.co/PvYtoHT5US via
13:43Corrèze : Ressource en eau : l'alerte est activée sur 142 communes -> https://t.co/82uY2Az9PB
13:18Corrèze : Erró et Argentat, une histoire de toile -> https://t.co/abQ6G1kuTm
12:55Dordogne : Le coup de gueule d’une prof en colère | L'Echo https://t.co/HC6TQwVFxL via

Les syndicats d’Eurenco entendus hier par la sous-préfècture

Social

Les représentants du personnel d’Eurenco ont été reçus hier matin par la sous-préfète de Bergerac en amont d’une commission de suivi de site de l’entreprise, classée Seveso.

Hasard du calendrier, une commission de suivi de site pour les entreprises Eurenco, Manuco et Chroma Durlin se tenait hier matin en sous-préfecture. Bien-sûr rien ne prévoyait que cette rencontre se fasse en plein conflit social des personnels de la Poudrerie. Les représentants syndicaux ont donc profité de ce rendez-vous pour solliciter une nouvelle entrevue avec la sous-préfète de Bergerac, Dominique Laurent, afin de lui exposer les revendications qui dictent aujourd’hui leur combat, alors que les personnels se sont eux rassemblés devant le bâtiment d’Etat.

Motion déposée en sous-préfècture

Si la réunion très institutionnelle de ce jeudi vise à définir les mesures mises en place par ces entreprises pour garantir la sécurité des personnels et des riverains, les syndicats ont eux spécifié que les directives envisagées par leur direction ne pouvaient justement qu’affecter le facteur sécurité de leur usine et de son environnement. Patrick Lorgue, le délégué central CGTd’Eurenco a ainsi fait part à Dominique Laurent des points de blocage des négociations autour de l’accord d’entreprise : le passage des personnels en trois-huit, soit quarante heures semaine, se traduisant par une activité effective de cinq nuits au lieu de quatre actuellement pour les opérateurs... Concrètement, pour les salariés ce sont vingt-quatre jours de travail annuel supplémentaires, des primes en moins, une fatigue en plus, et une sécurité au sein de l’entreprise mise à mal.
« C’est socialement un retour en arrière de trente années », indique le délégué syndical, « alors que le gouvernement actuel nous parle de prise en compte de la pénibilité, les salariés travaillant dans les conditions les plus pénibles verraient leurs conditions de travail dégradées, et leur temps de travail rallongé. Dans un groupe encore public, l’Etat laisserait faire la direction d’Eurenco dans ces agissements rétrogrades ? », interroge Patrick Lorgue. Côté sécurité, les syndicats ont également précisé le désaccord des pompiers du site Eurenco à voir la révision de leur prime, et la possibilité de faire valoir leur droit de retrait. « Le nouvel accord pourrait entraîner le départ de ces personnels censés assurer la sécurité du site. Cette situation menaçerait alors le plan d’organisation interne placé sous l’autorité du préfet ». Les organisations CGT et FO ont demandé à la représentante de l’Etat d’intervenir auprès de la direction du groupe, afin qu’elle revienne à la table des négociations pour débattre de leurs propositions. Dominique Laurent a su se montrer attentive aux revendications des syndicats, notamment sur la pénibilité au travail. Elle a assuré de son soutien pour faire remonter les informations à qui de droit.

Air Max 95 20th Anniversary