Fil info
19:13Indre : Darc : un final merveilleux -> https://t.co/hNQM6Jzqe6
17:21Indre : Déols débute mal -> https://t.co/j7mzQLfogG
16:14Valençay : Les Valencéens n’oublient pas le 16 août 1944 -> https://t.co/4NbDgQFaDd

Aux bulles citoyens, ce week-end la BD est aussi à l’honneur

Culture

L’association La Bulle Dessinée organise ce week-end son troisième festival de la bande dessinée. Quinze auteurs de renom seront présents pour accueillir les amateurs durant deux jours au centre culturel.

Mis à part les soutiens d’Emmanuel Macron, on est tous d’accord sur le fait que le dimanche c’est fait pour buller. Et ça tombe bien ce week-end, les bulles s’intallent au centre culturel Michel Manet. L’association La Bulle Dessinée reconduit en effet son festival de la bande dessinée. En trois ans, cette manifestation a su trouver son public de bédévores. La première édition avait ainsi accueilli plus de deux mille visiteurs au cloître des Récollets. Puis petite baisse de régime l’an passé pour le festival qui a attiré tout de même quelque neufs cents festivaliers, cette fois là au centre culturel.

Quinze auteurs dessinateurs présents

Pour le président de l’association, Cédric Brulé, cette baisse de fréquentation est loin d’être un problème : « Ces deux premiers festivals ont rencontré un vrai succès », optimise ce dernier qui n’espère pas pour Bergerac un Angoulême bis : « Nous souhaitons un festival à taille humaine, avec un nombre restreint d’auteurs afin de ne pas mettre en péril l’équilibre financier de l’association ». Quinze auteurs seront ainsi présents sur l’ensemble du week-end, avec une nouveauté par rapport à l’an dernier : la présence de trois auteurs de livres jeunesse. « La programmation des auteurs -dessinateurs, scénaristes, coloristes- se veut la plus éclectique possible, pour que tous les festivaliers puissent y trouver leur compte. Ainsi, la jeunesse côtoiera la science-fiction, le polar... », poursuit Cédric Brulé. Fidèle de la première heure, le dessinateur Marc Moreno sera ainsi présent pour partager son univers sombre et hyper réaliste. Le Limougeaud Henry Gaël partagera avec le public son dernier album, « Alexandre Jacob, journal d’un anarchiste cambrioleur ». Le dessinateur Bruno Loth et le scénariste Vincent Henry, tous deux auteurs de « John Bost, un précurseur » dont une exposition de planches sera proposée, seront également de la partie. Mais aussi Jean-Charles Poupard, Henry Vincent, les frères Bonneaud, H. Tonton, Shong, Cécile Chicault, Hervé Pauvert, Benoît Daroussin, Manu Cassier, Michel Chevereau... Tous s’attacheront à partager avec les visiteurs leur savoir-faire, leur passion, et dédicaceront leurs ouvrages. Des atliers dessins seront également mis en place pour petits et grands, et encadrés par le dessinateur Fred Medrano. Les élèves de l’école primaire de Prigonrieux ont pris une part active dans ce festival : ils exposeront durant ces deux jours leurs dessins. Autre exposition à découvrir : celle des participants au concours de dessin sur le thème « La Bd se met au vert » dont le gagant sera révélé dimanche. La bande dessinée art investit le centre culturel dès demain de 10 h à 18 h, et dimanche de 10 h à 17 h. « L’entrée du festival est gratuite afin de permettre au plus grand nombre de (re)découvrir le neuvième art qu’est la Bd », précise enfin l’organisateur.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.