Fil info
19:15Bergerac : Le Hareng Rouge : une nouvelle association voit le jour | L'Echo https://t.co/0eUSK8dxfP via
19:01Région : Concert de soutien au journal jeudi à Châteauroux -> https://t.co/M1kpqr42vs
18:54Indre : La télémédecine dévoile ses atouts aux professionnels -> https://t.co/idSB4KoGQ5
18:41# # - -Vienne : Jour noir pour les casquettes blanches -> https://t.co/ZJ1vwiSzyc
18:40# # - -Vienne : L’hibiscus dans toute sa saveur -> https://t.co/hJAARLcCeC
18:39# # - -Vienne : Les enfants en conseil -> https://t.co/E9i4QL36qx
18:37Région : La solidarité, un nouveau délit? -> https://t.co/Xjzte0ShhS
18:24Dordogne : Blocage du lycée pour contester les mesures gouvernementales -> https://t.co/d2C02KTKxd
17:47Issoudun : Un marché de Noël sous le déchaînement des éléments -> https://t.co/TuUnsDtlV0
17:30Bergerac : Un comité consultatif seniors pour favoriser le « bien vieillir » -> https://t.co/sxMJ8vylYK
17:30Bientôt plus de "casquettes blanches" sur les quais pour faire partir les trains? C'est quasi effectif à Limoges de… https://t.co/ENLwF0fIUF
17:04# # - -Sulpice-les-Feuilles : Temps de saison pour le marché de Noël -> https://t.co/pkTiB9T9G2
17:02# # - : De tout jeunes citoyens -> https://t.co/EhiVXYzFyV
16:59# # - -Yrieix-la-Perche : L’école de pétanque s’étoffe -> https://t.co/MKnFsGttv1
16:57# # - -Vienne : L’Office de Tourisme dévoile ses trésors d’hiver -> https://t.co/dib1Y3aBvi
16:55# # - -Priest-sous-Aixe : La commune et la CdC reçoivent chacune un prix -> https://t.co/5094urhIuq
16:39Trélissac : Apatrides dans leur propre pays -> https://t.co/VPpAK1518X
16:05Sarlat-la-Canéda : De nouvelles infrastructures pour Groléjac -> https://t.co/xj2zJ35eja
13:18Chanteix : Elle joue la carte de la diversité -> https://t.co/mlEiEXPeRP
10:38RT : Colloque autour du tourisme social et solidaire à la Maison de la Région de Limoges co-organisé par la Région et l'… https://t.co/6JiDOB7aLr
10:12RT : Voici l'avis du conseil scientifique du de Millevaches sur le projet d'usine en ➡… https://t.co/K2OXIrZKWu
10:00Colloque autour du tourisme social et solidaire à la Maison de la Région de Limoges co-organisé par la Région et l'… https://t.co/6JiDOB7aLr

Législatives : le tandem EELV - PS confiant mais pas forcément serein

Politique

Brigitte Allain et Christophe Cathus, le tandem EELV-PS pour les législatives, remettent leur mandat au desiderata des électeurs. Une alliance et des contradictions qui suscitent interrogations.

Cinq années, un mandat, et un binôme qui remet sa légitimité au bon vouloir des électeurs. Brigitte Allain et Christophe Cathus jouent au « Cap ou pas cap ? » sur une élection loin d’être jouée d’avance. Bien entendu, il y a un bilan. La députée du Bergeracois a fait le job. Pour preuve, le classement du magazine Capital qui la classe en 48ème position des députés les plus assidus au sein de l’Hémicycle. C’est inscrit dans son journal de campagne, et l’élue revendique ce palmarès à chaque occasion. Passons donc qu’André Chassaigne, porte-parole des élus Front de Gauche à l’Assemblée nationale, soit sur le haut du podium, et écoutons les arguments d’une nouvelle campagne.

« J’ai voté voté nombre de lois durant ce quinquennat »? Brigitte Allain, députée Eelv-Ps

« Durant ces cinq années, j’ai voulu représenter tous les citoyens sans aucune exception, faire ce lien entre terrain local et Assemblée nationale, de manière très volontariste », assure sans fléchir la députée, « cette nouvelle candidature est tout simplement la continuité de mon engagement qui m’a conduite à ce que dans chaque loi portée à l’Assemblée nationale, j’ai porté la voix du Bergeracois et de notre ruralité ». Graal de Brigitte Allain, sa proposition de loi favorisant l’ancrage local de l’alimentation. Si le texte de la Bergeracoise a été censuré par le Conseil constitutionnel, il n’en n’a pas moins assurément changé les esprits. « Il aura au moins permis à ce que cette démarche se mette en place sur notre circonscription grâce au Pays du Grand Bergeracois qui s’attache à traduire cette volonté dans les faits », se satisfait Brigitte Allain qui ne se lasse pas de cette graine de succès, « je pourrai faire clairement campagne ailleurs : on me sollicite d’un peu partout en France pour intervenir sur cette loi ; mais je ne le désire pas, mon territoire est celui du Bergeracois ». La continuité dans la persévérance, voilà donc l’essence de ce nouveau passage aux urnes du tandem bergeracois. Ce n’est pas la seule. Le duo politique s’inquiète ainsi de la nouvelle gouvernance « plutôt ultra-libérale » Macron. D’où « les motivations d’une candidature commune Eelv-Ps qui se conforte par la montée du Fn et l’investiture du Premier ministre » dont les prérogatives inquiètent le binôme. Pourtant l’alliance des deux appareils politiques est loin de satisfaire tout le monde, notamment certains militants du Parti socialiste qui auraient préféré une plus vaste représentation sur le département. La Fédération du Ps 24 avait en effet demandé à Eelv, au titre d’un accord départemental, de ne présenter aucun autre candidat sur les trois autres circonscriptions périgourdines. « Dans le cadre de cet accord, dès le départ nous avons accepté de n’investir personne sur la troisième circonscription, car à l’époque Jacques Auzou avait fait part de sa candidature qui fragilisait le territoire », explique Brigitte Allain, « les efforts ont été faits ensuite de part et d’autre ». Bon, on est là sur une certaine idée du rassemblement de la gauche, mais également sur une zone de turbulence dans les rangs. « Mais une campagne qui n’est pas pertubée n’est plus intéressante », se rassure la députée. Christophe Cathus s’attache lui à éteindre les braises d’un apparent incendie fraticide : « Je veux continuer à faire vivre ce tandem, car je reconnais en Brigitte Allain une présence, une écoute, et le respect de ses citoyens et du mandat public. Il nous faut redonner sens à l’action publique et penser collectif au-delà des clivages politiques ». En bon petit soldat, le suppléant socialiste souhaite également que soit mis en valeur durant cette campagne « le bilan positif de François Hollande enrichi de justice et de progrès social ». Aïe... Là on est en droit de soupçonner un possible désaccord d’idéologie au sein du couple Eelv-Ps, non ? « Je partage entièrement les propos de Christophe », livre alors Brigitte Allain, « j’ai d’ailleurs voté un certain nombre de lois durant ce quinquennat dont les budgets ou la loi Macron. J’ai par contre signé la motion de censure contre la loi Travail car il n’y a pas eu de débat possible sur cette loi, ce que je trouve inacceptable ». Bon, du coup, les grandes envolées sur la défense des services publics, l’écologie, les élus de proximité ou contre le libéralisme, ont tout de suite un peu moins de saveur. Quoi qu’il en soit, le changement c’est maintenant, et pour en parler avec le duo rendez-vous ce samedi dès 14 h 30 sous la halle de Queyssac pour une première réunion publique de cette campagne.

Commentaires

Je n'ai pas voté la loi Macron !
Il n' y a pas eu de vote et en plus j y étais opposée ! Tout comme le CICE et le renouvellement de l état d' urgence.
Ce n'est pas très correct et je vais le faire savoir. Le devoir des journalistes est d'informer les lecteurs en restant intègre !
J'ai beaucoup de respect pour les journalistes. Mais j attend d'eux un minimum d'intégrité ! Cordialement
Brigitte Allain

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.