Fil info
23:48France : Hausse persistante des précaires -> https://t.co/OkEOh25inX
23:46France : Marseille se veut pionnière de l’éolien flottant -> https://t.co/f2SozAcrW5
23:44France : Cap sur le droit aux vacances avec le Secours populaire -> https://t.co/PBImgo4R0o
23:29RT : Région : Drame de Saint-Jal (19) : La thèse criminelle retenue pour le décès de la policière -> https://t.co/oAjqMPOPf6
22:38Région : Drame de Saint-Jal (19) : La thèse criminelle retenue pour le décès de la policière -> https://t.co/oAjqMPOPf6
22:33Uzerche : les belles rutilantes s'exposent à La Papeterie -> https://t.co/Tvy16pSFkp
21:34Bergerac : Michel Delpon, le député loin d’être En Marche forcée -> https://t.co/8C5ARkSFDy
19:16RT : Pensée du jour 🤔 https://t.co/b8pCsy9VnN
19:15RT : Dernière minute .La Coordination Syndicale Départementale CGT fonction publique territoriale du Cher dépose un préa… https://t.co/MlpSYC3wgU
19:10RT : France Fermetures Boussac et Mr Bricolage à Guéret ont débrayé aujourd'hui (à voir dans notre édition demain)
18:56France Fermetures Boussac et Mr Bricolage à Guéret ont débrayé aujourd'hui (à voir dans notre édition demain)
16:50Saint-Gaultier : Les pompiers domptent les feux de forêts -> https://t.co/klmLJOgfYp
16:49Mézières-en-Brenne : Métal Brenne armée pour l’avenir -> https://t.co/YrSsy3YVvo
16:43Saint-Geniès : Le projet d’abattoir sur la table -> https://t.co/qmjTVZwz4b
15:58Saint-Marcel : Le Secours immédiat espère une reconnaissance d’utilité publique -> https://t.co/Jnsnnm2ZMp
15:47Boulazac : L’avenir à dessiner en commun -> https://t.co/287HUexjGT
13:55Périgueux : La gendarmerie investit l’espace virtuel -> https://t.co/HlzxjpEwWe
13:53Saint-Laurent-sur-Manoire : « Pour nous, nos enfants, ce ne sont pas des lieux agréables » -> https://t.co/Dkgd1eoIJD
13:24Dordogne : L’impôt qui ne coule pas de source -> https://t.co/IfCsHckH46
12:00 Si quelqu'un est arbitre officiel dispo dimanche à 13h30 du côté de Marcillac La Crois… https://t.co/JDcYo8wK2L
11:52Commandez et achetez des produits fermiers pour soutenir https://t.co/68VmuXA6Lk
11:36RT : Un fourgon de la DIRCO qui était en protection d’un véhicule en panne sur l'A20 été heurté par un poids lourds à 5h… https://t.co/5pMRcLpUef
11:28RT : Un fourgon de la DIRCO qui était en protection d’un véhicule en panne sur l'A20 été heurté par un poids lourds à 5h… https://t.co/5pMRcLpUef
11:24RT : Les reprennent vendredi à 18h00 au cinéma Véo de Tulle ! Des places sont à gagner sur not… https://t.co/0I3cPUrtJr
11:18Un fourgon de la DIRCO qui était en protection d’un véhicule en panne sur l'A20 été heurté par un poids lourds à 5h… https://t.co/5pMRcLpUef
10:18Les reprennent vendredi à 18h00 au cinéma Véo de Tulle ! Des places sont à gagner sur not… https://t.co/0I3cPUrtJr

Ligne SNCF 26 : un point gagnant pour les collectivités

Service public

Une réunion de concertation entre partenaires concernés par la rénovation de la ligne 26 s’est tenue mercredi à la sous-préfecture.

Le coup de gueule des collectivités aura au moins eu ça de positif : déclencher de la part de l’Etat une réunion de con-certation entre les divers partenaires de l’affaire. Après diverses motions de la part des élus du Bergeracois, puis une pétition et enfin  un rassemblement à l’occasion de l’inauguration de la Ligne à Grande Vitesse la semaine dernière à Bordeaux, la sous-préfecture de Bergerac a en effet voulu mettre en lumière tout les tenants et aboutissants du dossier par un tour de table. Celui-ci s’est tenu mercredi en fin d’après-midi. Pour rappel, le cœur du conflit réside dans le coût de la rénovation de la ligne ferroviaire allant de Sarlat, via Bergerac, direction Bordeaux. Celui-ci avait été estimé par la Sncf à quarante-cinq millions d’euros, répartis entre Etat, Sncf, Région et intercommunalités concernées. Pour ces dernières, l’opération impliquait de débourser plus de six millions d’euros. Compte tenu des retsrictions budgétaires des collectivités, les agglomérations bergeracoise et girondine avaient certe tiqué, mais accepté leur sort tant le fond du dossier était primordial pour leurs territoires respectifs et leurs usagers. Mais le mois dernier, patatra : la Sncf décide de doubler son enveloppe de travaux et donc l’implication financière des collectivités locales pour la rénovation de cette ligne. Une pétition lancée il y a trois semaines de la part des élus locaux a déjà receuilli près de cinq mille signatures. Evoquant la nécessité pour les sept-cent mille usagers annuels de ce tracé, le document incite Etat, Département, Région et Sncf à s’impliquer plus largement dans ce nouveau plan financier qui saigne ouvertement les agglomérations. Lors de cette concertation impulsée poar la sous-préfecture de Bergerac, la conseillère départementale Cécile Labarthe a assuré du soutien budgétaire de sa collectivité. Une annonce en laquelle le maire de Bergerac veut voir une bouffée d’air frais : « Enfin, le Département se dit prêt à s’impliquer dans ce nouveau plan de finacement », se réjouit Daniel Garrigue, « si aucun montant n’est avancé, cette prise de position va néanmoins dans le bon sens ». Le premier magistrat de Bergerac tend à voir le verre à moitié plein : « Les représentants de la Région comme de la Sncf ont été impressionné par l’engagement des élus sur ce dossier. Si nous sommes encore dans l’expectative, la mobilisation des élus locaux a eu cet effet d’impressionner Région et Sncf, une détermination qui peut faire levier dans l’avancée de ce dossier ». Une prochaine entrevue est d-ores-et-déjà prévue le mois prochain. « Il nous faut aller vite », assure Daniel Garrigue, « la pérennité de cette ligne nous impose un timing très serré ». L’issue de ce dossier réside aujourd’hui de la seule volonté de l’Etat et de la Sncf à vouloir maintenir ce service public. Pour l’anecdote - si tenté que cela puisse faire rire - l’inauguration de la Lgv a coûté six millions d’euros en petits fours à la société publique ferroviaire, soit le montant demandé à la base aux intercommunalités pour la rénovation de cette ligne. En plus de la mise en concurrence de la Sncf l’Etat voudrait tuer ce service public de transport, s’en prendrait-il autrement ?

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.