Fil info
22:47France : Première visite officielle du président Weah à Paris -> https://t.co/4EZQy3fisd
22:46International : De noirs nuages sur la tête de « Bibi » -> https://t.co/066x1lQ4n4
22:44France : Répression et humanité : l’impossible « en même temps » -> https://t.co/SVtPgVu4To
22:42France : Droits de l’homme : défaillances des Etats et sursauts citoyens -> https://t.co/CEJBAm8h8q
21:15Indre : Yann enfin dans la vie active | L'Echo https://t.co/0m1kWNVDU4 via
21:15 Ils veulent du libéralisme la semaine et du protectionnisme le weekend. Qu’ils continuent à voter à droite
19:07Région : Les candidatures sont ouvertes -> https://t.co/XLsoavKXT6
18:59RT : [Solidarité] Plan ❄️ en : activation niveau 2. Températures ressenties très froides dans jours… https://t.co/9AW5vO4rKN
18:48Indre : La Confédération paysanne réfléchit à l’agriculture du futur -> https://t.co/LrL8iKiewP
18:25Dordogne : Les agriculteurs ne veulent pas d’accord avec le Mercosur -> https://t.co/tHCQF5s70I
18:23Dordogne : Quatre mois de prison ferme pour corruption de mineur -> https://t.co/KG7LKHwaR5
18:20RT : Conférence de presse dans les locaux de la Fédération du PCF de la Creuse. Avec un joli kit de communication !!! https://t.co/2ypFSVn06q
18:19RT : Région : Des parents d’autistes atterrés -> https://t.co/jNwQaO3T4V
17:17# # - : Villefavard sera «cité livre» le samedi 3 mars -> https://t.co/yQwdKvi9yt
17:15# # - : Soirée concert «La Grange hip hop» à Limoges le 28 avril -> https://t.co/w3IEtNTPbW
17:15# # - -Léonard-de-Noblat : Les sports plein air ont le vent en poupe -> https://t.co/QbzfB4xYa8
17:13# # - -Yrieix-la-Perche : La fin des marchés primés -> https://t.co/ZtCO4TZ80x
17:12# # - -Junien : Un trésor à découvrir au cœur de la collégiale -> https://t.co/t70YmK64bk
17:11# # - : La culture à la disposition de tous dans toute la Haute-Vienne -> https://t.co/kp8dCoEUw5
17:00# # - : Déblaiement, étaiement : ça avance -> https://t.co/Ty7Pdxt5da
16:59# # - : Une aide pour utiliser les outils informatiques -> https://t.co/bginwdt2rS
16:07Vézac : Pour le maintien des deux classes de Vézac -> https://t.co/qLwwpP83H9
14:46Bourbon Street (folk-blues) sera en concert vendredi 23 février au café littéraire à Limoges, à partir de 19 heures.
14:19Région : Des parents d’autistes atterrés -> https://t.co/jNwQaO3T4V
13:24RT : “ n'a aucun ancrage territorial. Les parlementaires LREM en marche n'ont alors aucune remontée du terrain,… https://t.co/SGPZhZgkuh
13:22RT : Entretien avec Laurent Brun secrétaire général de la : « Le rapport Spinetta enterre les petites lign… https://t.co/KzlHHNXdHj
13:21RT : À lire dans https://t.co/IRZZRXv2Ty
11:57Heureuse de te retrouver en compagnie de pour échanger sur les enjeux de la politique nati… https://t.co/37uyIPxzvy
11:57RT : « Il est aujourd’hui le président des riches » à lire dans l’. https://t.co/OgjVoL2ThL
11:52RT : À lire dans https://t.co/IRZZRXv2Ty
10:02À lire dans https://t.co/IRZZRXv2Ty

Gemapi : un nouvel impôt pour les contribuables bergeracois

Conseil communautaire

Lors du dernier conseil communautaire de l’agglomération, les élus ont eu à se prononcer sur l’institution d’une nouvelle taxe pour la Gestion des milieux aquatiques et prévention des inondations, Gemapi.

Dès l’an prochain, une colonne viendra s’ajouter sur les feuilles d’imposition des Bergeracois. En effet, à compter du 1er janvier 2018, et ce dans le cadre de la loi de décentralisation, la communauté d’agglomération bergeracoise se substitue à ses communes membres dans la gestion des milieux aquatiques et la prévention des inondations. L’intercommunalité avait le choix entre transférer cette compétence obligatoire dite Gemapi à un syndicat mixte en lui versant une cotisation, ou l’exercer elle-même et instaurer alors une nouvelle taxe. C’est cette dernière option qui a été choisie.

« C’est une fiscalité supplémentaire inquiétante », Jean-Pierre Faure, maire de Saint-Pierre-d'Eyraud

« Souvent dans les syndicats, les territoires sont mal représentés et il est difficile d’y agir librement », justifie le président de l’agglomération, Frédéric Delmarès. La Cab a fait les comptes, et table sur un budget 2018 de 194 000 euros, soit 3 euros d’impôt par habitant. Chez plusieurs élus communautaires, l’annonce a bien du mal à passer. Pour le maire de Saint-Pierre-d’Eyraud, c’est la une nouvelle fiscalité qui va peser lourd pour le contribuable: « Nos administrés ont déjà du mal à joindre les deux bouts », s’offusque Jean-Pierre Faure, « de plus ma commune est déjà adhérente au syndicat des Trois Bassins qui nous coûte moins de 2 euros par habitant de Saint-Pierre ». Le président le concède, la facture « va augmenter pour certains, mais diminuer pour d’autre. De plus, ce que les communes paient aux syndicats n’est souvent pas lié à la compétence Gemapi ». De son côté, la Bergeracoise Gaëlle Blanc condamne un désengagement de l’Etat : « On parle ici de transfert de compétence sans compensation, c’est donc un abandon de la charge. Il faut appeler un chat un chat : l’Etat abandonne une nouvelle fois son rôle ». Le maire de Saint-Laurent-des-Vignes s’étonne lui l’urgence de cette décision : « On est là au pied du mur », s’agace Thierry Auroy-Peytou, « je me demande comment nous allons pouvoir expliquer ça à nos conseils municipaux respectifs ». Face à cette bronca, Daniel Garrigue tente d’appaiser : « C’est une loi qu’i s’impose à nous pour lutter contre les inondations », glisse le vice-président qui avoue cependant un certain flou autour de cette obligation, « je comprends la difficulté de voter une taxe pour une compétence qui ne nous ait pas encore transférée, mais il nous faut l’instituer à temps, à titre conservatoire pour pouvoir couvrir cette Gemapi dès son entrée en vigueur en 2018 ». Malgré les tentatives pour convaincre, l’institution de ce nouvel impôt pour les contribuables ne reçoit guère l’assentiment de tous : quinze élus s’abstiendront sur ce dossier. Quant à son taux, Frédéric Delmarès décide alors de le revoir à la baisse : « Réduisons le à 2,50 euros, et nous en reparlerons l’année prochaine ». Mais là encore, cette main tendue ne fait pas l’unanimité : les mêmes quinze élus communautaires s’abstiennent de nouveau.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.