Fil info
21:07RT : La police de Limoges lance un appel à témoins suite à la disparition d'Arnaud Potier, disparu depuis vendredi midi. https://t.co/rAuK1qZxGe
18:59Région : Quand l’Education nationale se rapproche de l’entreprise -> https://t.co/abJQTWKUYT
18:56Indre : [intégral] Vanik Berbérian écrit à Agnès Buzyn -> https://t.co/ujYXcKy3cC
18:55Saint-Gaultier : Eglise romane : près de dix siècles d’histoire -> https://t.co/wuUUrPuqav
18:54Indre : Comment aider les orphelins à faire leur deuil ? -> https://t.co/wQmyQUEZYj
18:51# # - -Vienne : Les retraités en ont marre d’être maltraités -> https://t.co/2qWOFhpBhs
18:50Indre : Dans l’intimité de George Sand -> https://t.co/PX6rcRd6DG
18:46La police de Limoges lance un appel à témoins suite à la disparition d'Arnaud Potier, disparu depuis vendredi midi. https://t.co/rAuK1qZxGe
18:13Région : Des pistes pour économiser l’eau -> https://t.co/9yZl9eksh1
18:05RT : Le parti d’extrême droite fait son entrée au parlement de avec 11% des voix. Nouvelle alerte. La pest… https://t.co/G0HDwpOFRW
17:53# # - -Vienne : Des stagiaires au bout du rouleau -> https://t.co/1zI0CG5nSs
17:50Comme chaque 2e dimanche d’octobre, les badauds ont pris d’assaut les rues, le champ de foire de Chénérailles pour… https://t.co/tq5okDutiD
16:56Mercredi 17 octobre SOLIHA Dordogne-Périgord avec le Département fête ses 50 ans à Périgueux de 9h à 12… https://t.co/e2NGHhFMUF
16:52# # - -Vienne : Le marché aux plantes prend racine parc Victor-Thuillat -> https://t.co/M63o5XWUoy
15:03Dordogne : Entre colère et exaspération -> https://t.co/NCUw6GWJO9
15:02Dordogne : Dominique Bousquet, pour un dernier mandat à la tête des Républicains -> https://t.co/OPVJXzHbQp
14:54RT : Partons à la rencontre de qui se bougent pour améliorer notre quotidien. Adil, entraîneur de jeunes à… https://t.co/yTLQbQ2euk
14:49Périgueux : Partir des besoins des chômeurs et des entreprises -> https://t.co/XFbbbE1Sbg
10:15MAIRE DE CULAN EN COLERE : depuis une semaine le bureau de poste est fermé, cette situation risque de perdurer… https://t.co/3goxhKCdWH
10:13Guéret : RPG, la radio en plein développement | L'Echo https://t.co/kicpJST4fG via
09:07Cublac : Contre la venue du FN: «Se rassembler autour de projets» | L'Echo https://t.co/hxXDU4c5Bj via
09:00RT : Gros bordel sur . Intercité 3604 supprimé et 3614 50 mn retard. Motif. Panne train de nuit

Julie Tejerizo, nouvelle secrétaire de section du parti communiste

Politique

Depuis le mois de décembre, la section bergeracoise du Parti communiste a une nouvelle secrétaire de section, Julie Tejerizo, qui remplace Julien Chouet, élu secrétaire départemental.

Son visage et son nom sont bien connus de celles et ceux qui animent le mouvement social et culturel en Bergeracois. Et pour cause, elle le sillonne depuis une douzaine d’années en tant que journaliste à l’Echo : Julie Tejerizo a été élue secrétaire de section de Bergerac du Parti communiste, l’une des plus dynamique du département. Elle prend la suite de Julien Chouet, qui préside désormais aux destinés départementales du Parti communiste. « Il fallait du renouvellement sur cette section qui compte près de cent-vingt adhérents sur les huit cents du département », explique Julien Chouet. « Le choix des camarades s’est porté sur Julie qui a été élue à l’unanimité. Il faut dire qu’elle est très impliquée dans la section. C’est une vraie militante, attachée au parti, estimée et respectée, qui a des analyses politiques très fines ». Une militante qui a sa carte depuis une vingtaine d’années et qui a fait ses premiers pas en politique à l’âge de 17 ans en intégrant les jeunesses communistes. « C’est un vrai engagement. Les valeurs du Parti communiste sont les miennes. Les luttes du PCF sont celles en quelles je crois », explique Julie Tejerizo qui préfère mettre en avant le dynamisme de groupe de la section plus que sa personne. « On est un groupe, on ne fait pas cavalier seul ». Même leitmotiv lorsqu’il s’agit d’évoquer les prochaines échéances électorales, notamment les élections municipales à Bergerac : « Nous avons une ambition collective face à des ambitions personnelles. Nous voulons bâtir autour d’un projet, pas sur une personne ou un appareil politi-
que ».

Une dynamique de section à poursuivre

A peine élue, Julie Tejerizo, qui s’était présentée à deux reprises aux élections municipales et aux dernières départementales, a déjà commencé à imposer sa patte au sein de la section. Bien que les militants soient très présents sur le terrain, notamment aux côtés de ceux qui luttent, ils manquent de visibilité, idem pour les élus communistes du territoire. Pour y remédier, la section, dont une cinquantaine de membres se réunissent chaque mois, vient de lancer un journal visant à informer les militants notamment du travail des élus. Un travail est également encours pour une communication plus moderne sur internet et les réseaux sociaux. « C’est un moyen de rayonner un peu plus ».
La section ne s’arrête pas là puisque elle a pour ambition d’asseoir la culture à Bergerac. A cet effet, elle vient de mettre à disposition gracieusement une partie de son local à l’association le Hareng rouge qui a pour vocation la diffusion culturelle. Outre ces axes de travail, le plan de route de la section est clair : face aux attaques sans précédent contre les acquis de la politique actuelle menée par Macron, la section PCF de Bergerac veut faire converger les luttes. « Migrants, droit du travail, solidarité, il faut réagir dans l’unité, notamment avec les syndicats », et les autres forces de gauche progressistes.
 

Ewen Cousin

Commentaires

elle aussi servira le PS ?