Fil info
20:50Brive-la-Gaillarde : Ils ont des chapons bien ronds -> https://t.co/Rdbcp7yXFh
20:29Corrèze : Des lanternes vraiment éclairantes ? -> https://t.co/GWu4PM1g5r
19:26 Quels sont les matchs qu'il faut perdre? ;-)
19:25Indre : Le Poinçonnet se sort du piège -> https://t.co/X8iPrtYkY8
19:22Argenton-sur-Creuse : Le Comité de défense de la gare toujours en colère -> https://t.co/17cx454dXi
19:22 Cc .
19:21Châteauroux : Saint-Denis : les habitants ne désarment pas -> https://t.co/140zpPbZ8H
19:21Indre : Acte V : 150 à 200 manifestants dans le froid -> https://t.co/z2o1ekVOlP
19:03Les Gilets jaunes sur la RN145 et au Monteil-au-Vicomte https://t.co/QQb4K4ZdF5
18:59Et un acte V. La détermination des gilets jaunes de la Creuse unie ne faiblit pas. Ils poursuivaient la mobilisati… https://t.co/MOksBVlhkr
18:39Coulounieix-Chamiers : Éco-responsabilité : la Dordogne veut montrer l’exemple -> https://t.co/T0zkgGmhqG
18:13Périgueux : Une boutique pleine de couleurs et de saveurs -> https://t.co/DtJI4a4Iwz
18:12Sarlat-la-Canéda : Des dossiers techniques et divers -> https://t.co/9oKO7Eut2C
18:06 la place du Civoire se fait Agora. Prises de paroles appel à signature pour le référendu… https://t.co/dfl60aFI9B
17:44 dépôt de bougies place du Civoire en mémoire des victimes de l'attentat de Strasbourg et des G… https://t.co/0XFkJ1jGZo
17:21Neuvic : «Je filme le métier qui me plaît» -> https://t.co/q8BgC4x8Gn
17:01 à peine 17h sous la halle Brassens une centaine de personnes se prépare à marcher dans les ru… https://t.co/1efHVajX5Y
17:00Périgueux : Les Gilets jaunes restent mobilisés -> https://t.co/01RuEzIp1S

Le vote sur la taxe d’habitation pourrait-il être invalidé ?

Politique

Le groupe communiste - Front de Gauche de l’agglomération bergeracoise soupçonne une erreur dans la procédure des votes en lien avec le dossier sur l’augmentation de la taxe d’habitation.

La hausse de deux points de la taxe d’habitation n’a donc pas fini de faire parler d’elle. Si le fond de cette questione a donné lieu la semaine dernière a de nombreux débats, souvent houleux, lors du conseil communautaire (voir nos éditions des 10 et 12 avril), c’est aujourd’hui sur la forme qu’elle est contestée. En effet, le groupe PCF - Front de gauche de l’agglomération s’inquiète d’une erreur au cours des votes lors de cette réunion.

« Que cache de nouveau l’équipe dirigeante ? », Cédric Zapera, élu PCF - FDG

Pour rappel, les élus d’opposition avaient réclamé lors de ce conseil un vote à bulletin secret afin que chaque conseiller communautaire puisse se prononcer en toute sérénité sur l’augmentation de cette taxe, souhaitée par l’exécutif. Requête alors rejetée par les votes électroniques de l’assemblée. Cependant, certains élus ont remarqué que parmi les votants figurait le nom d’un conseiller absent. Or pour ce type de scrutin, seuls les présents peuvent s’exprimer. En cours de séance, le groupe PCF-FDG a donc réclamé à qui de droit la liste des votants. « Cette demande a été refusée dans un premier temps pour raison technique en nous promettant de nous remettre les documents en fin de con-seil », explique Cédric Zapera, le président PCF-FDG, « nous avons donc renouvelé notre demande à la fin de la séance où le refus a été cette fois motivé par l’absence d’une imprimante et d’une con-nexion internet ». Depuis mardi dernier, ce ne sont pas moins de deux mails et un appel téléphonique au cabinet de la Cab qui sont restés sans réponse... Cédric Zapera dénonce un manque de transparence et juge « inadmissible de jouer avec la démocratie. Après avoir dissimulé et décidé de cette hausse de la fiscalité sans explication aux Bergeracois, que cache de nouveau l’équipe dirigeante ? ». Le manque d’enthousiasme de l’exécutif à communiquer le document demandé pourrait en effet laisser entrevoir un certain malaise. Car si dysfonctionnement il y a eu, alors la délibération pourrait être annulée et remise au vote des élus. Cette décision communautaire d’augmenter de 26 % cette taxe, a engendré une réelle impopularité auprès de nombreux Bergeracois. Ce nouveau rebondissement pourrait égratigner un peu plus encore l’image du bureau auprès de l’opinion publique.