Fil info
23:07Ce message est excellent il faut le partager très vite aux politiciens inconscients des risques https://t.co/UO5eEqnckx
20:36Creuse : On s’en doutait… | L'Echo https://t.co/kNyLxjkKN8 via
19:33Issoudun : Hôpital : la télémédecine c’est maintenant -> https://t.co/Zn3L2f1M3l
19:33 88%? On ne m'a jamais demandé mon avis...
19:30Déols : Dix-huit candidates pour une seule place de Miss Centre -> https://t.co/ms5IXRRMnw
19:28Châteauroux : L214 sur le marché pour dénoncer les conditions d’élevage -> https://t.co/dQjjde0KjI
19:25Le Poinçonnet : Très bons débuts du Poinçonnet -> https://t.co/tBZ7j4U1wL
19:07Coulounieix-Chamiers : Préfet Frédéric Perissat : « nonobstant la loi chasse, je reste le patron » -> https://t.co/WGQBNSjKM6
18:36Périgueux : Prise de conscience de l’urgence climatique et sociale -> https://t.co/3npg9YL2Rs
18:19RT : Pour un Jean-François choqué, l’incarcération de est particulièrement sévère au regard de son âge. Venant… https://t.co/oRDsTLZrE8
18:18RT : La droite qui s’indigne de l’incarcération de Patoche c’est la même qui a fait du « laxisme de la justice » son fon… https://t.co/YWj0Z29AGn
18:04Saint-Laurent-sur-Manoire : Une troisième saison riche de découvertes -> https://t.co/Ksxua3wlZj
18:04RT : [A LA UNE A 18h00] De nouvelles scènes de violence ont émaillé des manifestations interdites à Hong Kong, la police… https://t.co/3SuiyShqYU
18:00Castelnaud-la-Chapelle : Sensibiliser le public aux enjeux du climat et de la biodiversité -> https://t.co/00uPHwNESp
14:18RT : Merci aux ⁦⁩ ⁦pour cette article sur le train des primeurs. Ils confirment mes propos ainsi que ceux de ⁦… https://t.co/a1wVulXTlH
08:26Périgueux : (VIDÉO) Jean-Philippe Granger : "le monde agricole est aussi des négociations sur le réforme des retrai… https://t.co/quugxSk02B
07:08Chancelade : Deux incendies, une maison totalement détruite aux portes de Périgueux -> https://t.co/zJ68vKjs43

Le Sport Nautique lance un appel aux dons pour l’achat d’un bateau

Vie associative

Le club d’aviron vient de lancer une campagne de financement participatif afin de se doter d’un nouveau bateau et conserver sa place parmi le top 10 des clubs français.

Longtemps premier club de France, le Sport Nautique Bergerac a lancé un grand projet visant à fédérer les jeunes rameurs et rameuses à travers un objectif global de maintenir le club dans le top 10 des clubs Français. Pour atteindre ce but, le club a besoin de compléter sa flotte. Et c’est celui que l’on nomme dans le milieu « le bateau roi » que le club espère acquérir. « C’est un huit de dernière génération, celui qui permet le mieux de fédérer un groupe, celui que tous les grands clubs sont capables de présenter en compétition », explique le Snb. Pour se doter de ce bateau de haute technologie, le club mobilise des fonds propres, et fait également appel aux contributeurs et partenaires afin de boucler son budget. Le huit de compétition coûte en effet pas moins de cinquante mille euros. Une somme que le SNB espère bien obtenir afin de réaliser ses ambitions. Ce n’est pas la première fois que le club lance ce type de cagnotte. Il y a quel-ques années, ce même appel aux dons avait permis d’acquérir un huit qui a su porter haut les couleurs dans de nombreuses compétitions nationales. Cette fois, le projet vise à fédérer les jeunes, et notamment les féminines. « Dans les catégories minimes et cadets, les jeunes abandonnent souvent l’aviron quand ils passent seniors, généralement parce qu’ils vont étudier ailleurs et qu’aucun projet motivant ne les incite à persévérer à distance », poursuit le SNB pour qui ce constat est d’autant plus vrai chez les rameuses qui ne possèdent pas encore de huit de compétition, « les seniors garçons montrent la voie depuis quelques années en présentant un huit chaque année plus performant et récemment médaillé de bronze aux championnats de France. Les filles elles aussi peuvent se fixer des objectifs aussi ambitieux ». Aux yeux des entraîneurs, les minimes filles, médaillées d’argent en huit en 2017 représentent l’avenir du club. En ça, ils veulent tout mettre en œuvre pour qu’elles persévèrent et réussissent jusque dans la catégorie seniore. « Pour cela, le club doit acheter un nouveau huit porteur de haut niveau qui permettra de libérer un huit compétitif avec une portance adaptée à la morphologie féminine, à même de leur permettre de défendre les couleurs du SNB dans les plus grandes compétitions. S’entraîner huit à douze fois par semaine demande beaucoup de volonté, de sacrifices et d’abnégation, aussi, disputer un championnat sur un matériel inférieur à la concurrence, est une frustration totale ». Lancée en début de semaine, la cagnotte a déjà enregistré une quarantaine de contributeurs pour un montant total d’un peu plus de trois mille euros. Pour participer à cette campagne baptisée « Un 8 pour le Top 10 », se connecter au site internet tudigo.co/don/un-8-pour-le-top-10.

nike free run 5.0 trainers