Fil info
20:29Dordogne : Chasse au syndicaliste à la Sobéval -> https://t.co/9IBNUkTIvO
18:41Indre : Un nouveau jumelage sur fond de projet économique -> https://t.co/jOjQQAwo70
18:40Indre : 200 lycéens pour le climat -> https://t.co/ghQqNEAhih
18:39Indre : [intégral] Entre traditions et innovations -> https://t.co/7OJxmkL5je
18:07RT : Ce qui se passe ici avec la liaison Perpignan-Rungis c’est aussi la conséquence de la libéralisation du fret ferrov… https://t.co/Ubew1U4Aei
17:55RT : Tête de liste pour les européennes, a fait face sur à la vulgarité absolue d'un improbable… https://t.co/tDujckou22
17:24RT : Pour l'humain et la planète d'abord ! était à la marche à Paris. https://t.co/7KKSQc6Mfg
17:24RT : Le glyphosate pollue, le glyphosate est un poison. C'est la raison pour laquelle nos députés européens se battront… https://t.co/qlP87HuAuO
16:47Saint-Gaultier : Gérard Laude expose ses œuvres pour la première fois -> https://t.co/kasdDr0c7A
16:44La Châtre : Une résidence pour seniors dans le quartier Saint-Lazare -> https://t.co/fnvOlrcuSH
15:41Périgueux : Apprentissages et travaux -> https://t.co/RklGmcjxRW
14:22Boulazac : Mobilité danoise et gourmandises à Métro -> https://t.co/1zzKln03hk
11:34RT : La déontologie et la liberté d'expression convoquées à leur tour par la DGSI https://t.co/LJGceBICkS
11:22RT : ⚠️ [] ⚠️ La est placée en ⛈️ par . Des averses à caractèr… https://t.co/G3WCoSiLEe
09:46RT : La est en alerte jaune aux 🌩️. Soyez prudents dans vos déplacements et si vous pratiquez u… https://t.co/paTzzgZeGb
07:59France : Brossat : « Les 5% sont à portée de main » -> https://t.co/72MgMbyeNJ
07:51# # - : Hervé Labetoulle ancien résistant, partage son histoire -> https://t.co/ZWbLrKNqam
07:49# # - : A hurler de silences... -> https://t.co/zobI35vBDL
07:47# # - -Yrieix-la-Perche : Contes en musique pour Coquelicontes -> https://t.co/a2L8gOLnu1
07:46# # - : Le club de foot prépare ses 70 ans -> https://t.co/AxopmlqSew
07:44# # - -Yrieix-la-Perche : Rester actif et bien se nourrir pour être en forme -> https://t.co/rqEZf8Evjh
07:39# # - : Aurora, sur la route de la créativité et des festivals -> https://t.co/FDhPQDMGlr
07:38# # - : 3 jours de fête et des nouveautés -> https://t.co/6ErmOQw6me
07:35# # - -sur-Vienne : Les composteurs partagés -> https://t.co/QgLTGM6cmq
07:34# # - -Junien : Un Rabelais toujours jeune à La Mégisserie -> https://t.co/lKxTzzJeNt
07:32# # - -Junien : De la danse poignante sur la scène de La Mégisserie -> https://t.co/rBbaf2waIK
07:29# # - : Retrouver sa part d’enfance avec la nouvelle saison de l'Opéra de Limoges -> https://t.co/AxX86V6MPC
07:27# # - : Le jeu fait sa fête demain à la ludothèque -> https://t.co/mFm0lcQVtl
07:24# # - -Vienne : Une programmation culturelle riche pour le vaste territoire d'ELAN -> https://t.co/F0MJRWER7s
07:22# # - -Germain-les-Belles : Le circuit du Martoulet inauguré -> https://t.co/zQuhQW6D3t
07:20Région : « Le contournement Est (de Limoges) n’est pas enterré » -> https://t.co/Zg61eSc3xo
07:16France : Les bébés entassés comme la volaille en batterie? -> https://t.co/XmsVUyIRng
07:13Région : Vins Noirs offre le premier prix du roman policier Francophone -> https://t.co/wwgCLJwSEp

Six cents Bergeracois unis contre toutes les haines

Société

C’est à l’appel de l’association Sos Racisme et en réponse à la profanation du chantier de la mosquée locale, que six cents Bergeracois se sont mobilisés vendredi soir pour dire non à tous les racismes.

C’est sur la place Gambetta, au pied du monument de la Résistance, que les organisateurs de la manifestation ont déplié leur banderole. Sur celle-ci, des symboles : le croissant musulman, l’étoile de David et la croix chrétienne. Puis un slogan : « A Bergerac, on est tous copains comme cochons ». Cinq jours après les actes racistes qui ont visé le chantier de la mosquée, les manifestants ont ainsi choisi l’humour, mais aussi et surtout la fraternité. Venus de tous horizons, les six cents présents ont en effet choisi de faire corps pour clamer haut et fort leur détermination à ne laisser aucun place au racisme et à la haine.

« Nous ne laisserons pas ces actes de haine se banaliser », Nasser Ferradj, Sos Racisme

C’est un long cortège animé par cette seule ambition pacifiste qui a emprunté la rue de la Résistance. D’une seule voix, tous les manifestants chantent : « A Bergerac, la haine ne passera pas », ou encore « première, deuxième, troisième générations, tous issus de l’immigration ». Tous ensuite ont rejoint la place Gambetta où se sont succédé des prises de parole. « Vous êtes l’honneur de votre ville », lâche Nasser Ferradj Ramdane, vice-président de Sos Racisme, ONG à l’origine de ce rassemblement, « en étant tous présents vous réaffirmez votre attachement aux valeurs fondamentales de la République, vous démontrez aux partisans de la haine, aux courants d’extrême droite, aux suprémacistes, qu’ils peuvent toujours nous haïr, mais que jamais les citoyens quelques soient leurs couleurs, leurs origines et leurs religions ne laisseront leurs actes de haine se banaliser ». Le responsable associatif le sait, ce combat-là est à mener sans aucune relâche. Il appelle chacune et chacun à être vigilant et opiniâtre : « Cette lutte contre le racisme doit se poursuivre. Ne laissons aucun terrain à ces courants qui fantasment l’autre en l’accablant de tous les préjugés ». De sont côté, Daniel Garrigue a incisté sur le rappel de la loi de 1905 sur la liberté des cultes, tout en s’attachant à condamner avec vigueur ces actes scandaleux. « Ce qui se passe ce soir est tout à fait remarquable », poursuit le maire, « d’une part la grande dignité de la communauté musulmane, mais aussi cet immense solidarité des autres Bergeracois qui se manifeste. Au regard de ce qui se passe, ceux qui ont accompli cet acte sont arrivés exactement à l’opposé de ce qu’ils recherchaient, et ceux qui dans le même temps ont monté une campagne d’affichage honteuse et scandaleuse, ceux-là aussi ont suscité le contraire de ce qu’ils recherchaient. Nous devons tous être fiers ici à Bergerac d’avoir des habitants de tous les horizons, fiers de les compter parmi nous ». Les discours se sont enchaînés. Puis c’est avec une Marseillaise chantée avec une grande ferveur républicaine que les manifestants se sont quittés, en ayant la conviction d’avoir gagné ce combat.