Fil info
00:39le mouvement de la paix 19 soutient ; participez à la souscription https://t.co/DN1ipfEcB3
23:30 Le sociologue de la de à jeudi 24 oct à l'invitation du et de… https://t.co/6ADygJ1kE6
23:23Périgueux : Le sociologue de la famille François de Singly en réunion publique -> https://t.co/cTxdajcmVp
20:42Bergerac : Fin de contrats, chômage partiel... Eurenco serait-elle en sursis ? | L'Echo https://t.co/LEiCcanePU via
19:45Périgueux : Alternatives aux pesticides : colloque national à Périgueux | L'Echo https://t.co/rkUd8QXRlI via
19:34RT : La direction de La Poste a décidé de réduire de 27 heures semaine à 15 heures semaine les horaires du bureau de Pos… https://t.co/ymIPzzfA8P
19:19Pommiers : Le Team Bethenet affiche sa belle santé -> https://t.co/NnoZb2hckN
19:17Gargilesse-Dampierre : Les généreux projets de l’asso « Pour Kungur » -> https://t.co/HLgr8WLOAf
19:16France : Des vestiges gallo-romains presque partout dans le secteur -> https://t.co/lB4icSu42A
19:15Châteauroux : La coopération plus que jamais -> https://t.co/blgUq2bqnV
19:13Indre : Le triporteur de Télématin sur la piste des produits berrichons -> https://t.co/0ZSBglvjfE
18:44Sainte-Croix-de-Mareuil : Omya : licenciements et débrayage -> https://t.co/LNPKGwkeYW
18:39Domme : Objectif à minima pour service de santé à bout de souffle -> https://t.co/FzyafHsisf
18:32Marsac-sur-l'Isle : Samedi, on se jette sur les savons pour aider à contrer les accidents de la vie -> https://t.co/fH1N7BoEDD
18:27Périgueux : Un meurtrier pouvant se contrer -> https://t.co/rwnW7nkbnZ
17:53RT : [senat] les pétitions de principe, les condamnations verbales ne suffiront pas à arrêter le pouvoir de qui… https://t.co/SSlHe9a36F
17:46RT : Si votre politique est si "bonne" monsieur le Premier ministre, pourquoi la France exprime t'elle autant de souffra… https://t.co/mst2HyiRBQ
16:52Terrasson-Lavilledieu : Réunion suivie sur l’intérim -> https://t.co/JuDW5G0x7H
13:38 1 colloque à pour défendre le purin d’ortie, le petit lait, Les décoctions… https://t.co/7y4icDzemg
13:21Quinsac : Alternatives aux pesticides : colloque national à Périgueux -> https://t.co/tNHZRQdq2C
13:01La direction de La Poste a décidé de réduire de 27 heures semaine à 15 heures semaine les horaires du bureau de Pos… https://t.co/ymIPzzfA8P
12:35Bergerac : Fin de contrats, chômage partiel... Eurenco serait-elle en sursis ? -> https://t.co/OCVzdyUVmL
12:30Saint-Pierre-d'Eyraud : La fête de Pradelou laissera des souvenirs impérissables -> https://t.co/va3qY4jm2N
12:14 candidate au label « TERRE DE JEUX 2024 », lancée par Paris 2024 dans le but d’engager tous les terri… https://t.co/GN68hxoAeC
11:48RT : 2020 En termes de postes, on en reste au vieux principe d’habiller Pierre (+ 440 postes dans le primaire… https://t.co/kfVI7CihaZ
11:46RT : La concurrence dans le rail se traduira par une hausse des prix et une baisse de la sécurité. Angleterre, Allemagne… https://t.co/Fr9PDCh7t7
08:27 Ah, ce n'est pas la bonne photo
08:18C'est dingue les photos d'à peine 2 ans et qui montrent une ambiance disparu au complet.. Ligne, train, personnels.… https://t.co/MnZqZUl2K0
07:40 Intéressant de voir le monde entier s'insurger et de comprendre qu'il ne s'agit pas de couleur ou de… https://t.co/J1cYOO5cUk
07:34 Pour le candidat à la mairie de le rival "… https://t.co/RVqCqaYPYg
07:33# # - -Vienne : Le Secours Populaire, solidaire et inconditionnel -> https://t.co/qmX8OBxmxY
07:31# # - -Vienne : «Communication à distance et mail art système», une conférence de Rémy Pénard -> https://t.co/gI5PzpDKA6
07:30# # - -Vienne : Faire de l’emploi un droit sur le territoire -> https://t.co/mhcGpnpWys
07:28France : Le savoir-faire de la boucherie limousine reconnue à l’unanimité -> https://t.co/hjGGa7Kgz5
07:26Région : Des cheminots «méprisés» à tort -> https://t.co/DQn4cV2AgQ

Un géant d’acier s’attaque à la rénovation de la voie ferroviaire

Travaux

Les travaux de modernisation de la voie ferrée entre Bergerac et Libourne se poursuivent, et prennent une dimension titanesque avec l’arrivée du train-usine. Visite du chantier.

C’est dans un boucan d’enfer que le géant avance pas à pas en avalant littéralement rails, ballasts et traverses. Le dispositif est tout bonnement exceptionnel. Seuls trois trains de ce type œuvrent sur le territoire français. Baptisée train-usine ou « suites rapides », cette machine sur rail est capable à elle seule de retirer en moyenne un kilomètre d’anciennes voies par jour, et de les remplacer par des neuves dans la foulée. A elle seule, pas tout à fait. Car si l’usine sur rail est dotée d’une rare technologie, sa quasi-autonomie ne pourrait rien sans la savoir-faire des ouvriers. Il sont plus de quatre cents par jour au plus fort du chantier.  
« C’est à la fois très mécanisé et artisanal », glisse Geneviève Lastage, de SNCF Réseau, « les ouvriers doivent par exemple déboulonner une à une les attaches qui fixent les rails aux traverses avant le passage de la machine ». Aucune étape n’échappe au contrôle des personnels, tout est scruté, millimétré...

« Cinq fois plus rapide que des travaux classiques », SNCF Réseau

Un travail d’orfèvre qui contraste avec ce lourd matériel d’acier qui donne au chantier des allures de conquête de l’ouest. La machine avance, écarte le vieux rail, le pose sur les côtés. Plus loin, elle avale les anciennes traverses, en redépose des neuves sur lesquelles sont déposées de nouveaux rails d’une longueur de plus de quatre-cent-trente mètres. Les composants de l’ancienne voie ainsi récupérés sont ensuite acheminés chaque soir vers la base de travaux aménagée sur le site ferroviaire de Coutras afin d’y être stockés, puis pris en charge par des entreprises spécialisées dans le reconditionnement de matériaux. « Les vieux rails sont fondus et recyclés, tout comme les traverses dont la partie métallique est séparée du béton qui lui sera réutilisé pour faire, par exemple, des routes », poursuit la représentante de SNCF Réseau. Le train-usine œuvrera sur la rénovation de la ligne 26 jusqu’au 21 juin en direction de Libourne. Il aura ainsi mis tout juste trois mois pour renouveler 125 kilomètres de rails, 500 000 traverses et 120 000 tonnes de ballast. « Sans ce train, avec des moyens classiques, nous aurions mis cinq fois plus de temps ». Le colosse ne pourra cependant pas user de sa technologie sur l’ensemble de tout le tracé. « Le train-usine ne peut par exemple pas être utilisé en gare où il ne passe pas ». La machine n’en demeure pas moins la cheville ouvrière de cette rénovation de cette ligne de soixante-deux kilomètres reliant le sud du Périgord à l’est de la Gironde. Seul bémol de ce chantier : si la SNCF supervise et assure la sécurisation des travaux, ces derniers ont cependant été confiés à la société italienne spécialisée en travaux ferroviaires GCF. Tant pis pour le cocorico...

Réunion autour du contrat de mobilité

Ce vendredi, à partir de 9 h 30 à la salle de l’Orangerie, Christophe Cathus, conseiller régional de Nouvelle-Aquitaine délégué aux transports scolaires et élu de territoire, animera la réunion de lancement visant à la création d’un contrat de mobilité
« Vallée de la Dordogne » entre Libourne et Sarlat. Cette réunion de lancement réunira les acteurs du territoire. Elle a pour objectif d’aboutir à une série d’engagements qui seront inscrits dans un contrat de mobilité « Vallée de la Dordogne ». Elle vise également à associer les collectivités locales et les partenaires à une réflexion commune sur l’avenir de la ligne et à compléter l’offre TER par des politiques en matière d’urbanisme et d’intermodalité. Les collectivités ayant participé financièrement à la régénération de la ligne sont associées à cette démarche ainsi que la SNCF et les associations d’usagers.

Kampanjer! 100% Autentisk Menns Under Armour Karri En Basketball Nike Sko St?rrelse 10 Fullf?rt 846588beL