Fil info
03:42 A qq jours de l'appel à manifester de l', 1 coup… https://t.co/HY2B8v1dwZ
03:34Le Buisson-de-Cadouin : (VIDÉO) "Après avoir contribué à la richesse nationale… les agriculteurs retraités priés de… https://t.co/w3AfZdRzCE
00:27«On atteint même les 80% de communes soutenant le maintien des services de la DGFIP sur l’ensemble du territoire» d… https://t.co/r2vyp2A2ra
21:32Lissac-sur-Couze : «La paix et le climat, même combat» -> https://t.co/kulLwpKVBj
21:03 Le rugby c'est aussi (surtout) ici :-)
20:12Châteauroux : Le Racc dompte un vaillant RCI -> https://t.co/GrPFAfmi93
20:08Eguzon-Chantôme : 34e édition : la châtaigne fêtée à tous les goûts -> https://t.co/hens1rOcvU
20:06Châteauroux : Visite guidée du chantier de Balsanéo -> https://t.co/rA1vInVszV
20:01Châteauroux : « L’anguille » ne s’est pas défilée -> https://t.co/kXCUhNPLFq
19:16Bassillac : Un salon sympa et détendu -> https://t.co/G1XWa3OUbU
19:12Marsac-sur-l'Isle : Meurtre ou suicide à Auchan ? -> https://t.co/eLtrah97rh
19:06Saint-Geniès : Grave accident de moto près de Sarlat -> https://t.co/S3cfWd3ytA
18:00Sarlat-la-Canéda : Une saison correcte malgré un mois de mai difficile -> https://t.co/BknniT5IOm
13:19Haute-Vienne : Municipales, Emilie Rabeteau, en lice à Condat-sur-Vienne | L'Echo https://t.co/bHr1ZWHjE3 via
11:08J’ai rarement vu du « participatif » avec les socialistes. En bla-bla oui mais sans plus. Exemple : la large conce… https://t.co/7pGkvWL1hI

Festival BD : tout un week-end où il est permis de buller

Loisirs

L’association La Bulle Dessinée reconduit pour la cinquième année consécutive son festival dédié à la bande dessinée. Ca commence vendredi au Rocksane, et se poursuit jusqu’à dimanche au centre culturel.

C’est un festival qui s’ancre petit à petit dans l’agenda bergeracois. « Chaque année nous enregistrons une hausse de fréquentation de 15 % », se réjouit Cédric Brulé l’organisateur de la manifestation. La précédente édition a ainsi rassemblée sur le week-end près de mille cinq cents visiteurs. La Bulle dessinée espère cette fois encore grossir sa vitrine. Pour cela elle poursuit sur la formule qui a fait jusqu’ici son succès : « L’objectif est vraiment de conserver un esprit familial », poursuit le Bergeracois, « que chacun puisse prendre le temps de rencontrer les auteurs et se fasse plaisir autour de la BD ».

« Un festival à taille humaine de plus en plus apprécié », Cédric Brulé

Pas moins de dix-huit auteurs et dessinateurs sont attendus au cours de ce week-end, parmi lesquels de grands noms de la bande dessinée comme Marc Moreno, Manu Cassier, Christian Dzack, Patrick Marty ou encore HK qui dédicacera dimanche son tout premier ouvrage dessiné. « Le lieu ne nous permet pas d’accueillir plus de créateurs, il faudrait pousser les murs », sourit Cédric Brulé, « cependant, c’est ici un bel échantillon de ce qui se fait en Nouvelle Aquitaine, avec des auteurs pour tous les âges, chacun s’y retrouvera ». Ce nombre restreint d’auteurs, c’est aussi pour ne pas mettre en péril l’équilibre financier de l’association. Car si La Bulle Dessinée a aujourd’hui réussi à avoir la confiance de la Ville, de l’agglomération et du Département dans la réalisation de son festival, les sponsors privés manquent encore. « Nous sommes enfin suivis par les institutionnels mais trop peu encore par les entreprises », déplore l’organisateur, « seules les subventions et la cagnotte que permet notre tombola ne suffisent pas pour voir plus grand ». Cédric Brulé imaginerait pourtant bien pouvoir inviter des auteurs  internationaux. « Nous avons bonne presse auprès des professionnels, mais pour l’heure notre budget nous oblige à restreindre nos ambitions ». Car les organisateurs, dès l’origine de ce festival, ont fait le choix de la gratuité. « C’est une volonté de départ, que tous puissent profiter de cette manifstation ». Seule la soirée de vendredi au Rocksane affichera une entrée payante de 8 euros. Ce soir-là, le Rocksane accueille à 21 h l’illustrateur Benjamin Flao et Clotilde Durieux. Tous deux proposerons une adaptation originale et vivante du texte de Giono « L’homme qui plantait des arbres » reconnu aujourd’hui comme un manifeste écologique. Clothilde lit ou chante la nouvelle de Jean Giono, alors que derrière elle, sont projetés, en fond de scène, les dessins que Benjamin réalise en direct sur sa planche à dessin. Samedi et dimanche, c’est au centre culturel que les amateurs de BD ont rendez-vous de 10 h à 18 h. Expositions, concours de dessins, ateliers, dédicaces, jeux rythmeront ces deux journées.

Air Jordans