Fil info
11:58RT : Ce week-end certains ont remis en cause le . Ce matin une femme a été découverte morte sur la ligne… https://t.co/Z4ZOO7D5Wl
11:10Ce matin à 9h10, un accident de la circulation s'est produit sur la RN21 (Limoges - Aixe-sur-Vienne) entre un poids… https://t.co/yv6CBKkSFZ
07:40Région : Les label E3D remis à des établissements scolaires -> https://t.co/egLLy1Mxgl
07:37# # - : Les Tambours du Bronx en concert samedi -> https://t.co/lwli5iD41s
07:35# # - -Vienne : Librairie occitane Un concert avant l’exposition -> https://t.co/hLxN7Ro5qt
07:33# # - -Vienne : La Résistance des «petites gens» contée par des objets du quotidiens -> https://t.co/cm7fDQ5y6n
07:31# # - -Vienne : Le Conseil départemental tire à boulets rouges sur le gouvernement -> https://t.co/tcLv05hf19
07:28Région : Le PNT Périgord-Limousin favorise la biodiveristé -> https://t.co/Q4dkylCGy4
06:24Bardou : Le blessé longtemps prisonnier de sa voiture -> https://t.co/TbQ80nCPt8
23:10Périgueux : La culture occitane se porte (très) bien -> https://t.co/MBTP9MyAXL
22:23Nontron : La Dordogne perd René Dutin -> https://t.co/OjbH5onrFt
20:15Chamberet : Le village accordéon -> https://t.co/wAaMdVF4Z9
20:10 vous êtes tellement mignons... 7 milliards de vies humaines, une terre qui dégueule de nos rejetons, et vous...
19:41RT : Cérémonie de l'arbre de la Paix à Malemort, le 10 octobre 2019 https://t.co/DZCjrLCujC
18:36Sarlat-la-Canéda : Le projet d’abattoir de volailles grasses est en bonne voie -> https://t.co/ZD8PMJIqLK
18:33RT : Droit de retrait : deux inspecteurs du travail mettent en garde la . Un juste rappel à la loi. L’entrave du d… https://t.co/poQYanFPJg
14:03À lire avec attention. c’est une idée à travail… https://t.co/r9JM3uYj62
13:46Boulazac : Matthieu Ricard et Alexandre Jollien à Boulazac -> https://t.co/QfJ02ReLsH
13:44Merci à pour cette mise en lumière des activités du ! Un club avec des enfants qui viven… https://t.co/ITA7UL2gpZ

Des commerçants pénalisés par les travaux du centre historique

Conseil communautaire

Les travaux toujours en cours dans la partie basse de la vieille ville auraient-ils pénalisé l’activité des commerçants du secteur ? Trois d’entre eux seront en tout cas indemnisés par l’agglomération.

Le port, le quai, le cloître, les places Cayla et de la Myrpe ainsi que les rues adjacentes commencent petit à petit à être dégagés de leurs gravats. Voilà en effet bientôt huit mois que les travaux ont débuté dans ce quartier de la vieille ville. Ce vaste chantier qui repense totalement l’esthétique du centre historique de Bergerac doit être livré avant le début de la saison estivale. Une échéance que beaucoup attendent avec impatience, et tout particulièrement trois commerçants du secteur : les gérants des retaurants Riverside et l’Esplanade, ainsi que la galeriste Bénédicte Giniaux.

« Cela a été une année extrêmement compliquée », Bénédicte Giniaux

Tous trois estiment en effet que les travaux ont porté préjudice à leur activité. « La place Cayla a longtemps été bloquée par les travaux, rendant l’accès totalement inaccessible à la galerie qui a enregistré une fréquentation quasi nulle ces derniers mois », déplore Bénédicte Giniaux, « l’année a vraiement été très compliquée ». Pour tenter de compenser cette perte d’activité, cette dernière a dû multiplier les événements en extérieur, mais a malgré tout fait état auprès de l’agglomération bergeracoise d’un préjudice de plus de 24 000 euros en lien avec les travaux. Les deux restaurateurs du quartier ont eu eux aussi à subir les effets du chantier sur leurs commerces. Estimant leurs entreprises menacées, ils ont également sollicité financièrement la CAB. Leur demande était examinée lundi soir par les élus à l’occasion d’un conseil communautaire. Frédéric Delmarès indique que les trois dossiers sont en cours d’instruction « afin que nous puissions déterminer s’ils justifient d’un préjudice anormal et spécial imputable aux travaux ». Cette étape passée, la CAB décidera alors d’indemniser ou pas les commerçants à hauteur de leur requête. La collectivité a cependant voté ce lundi, le versement provisoire d’une somme à chacun. Une indemnité en-deça des demandes (28 000 euros contre 86 000 au total) et que ces derniers ne toucheront que si ils renoncent à toute poursuite judiciaire à l’encontre de la CAB. Bref, une carotte un poil pernicieuce pour s’acheter la paix... En attendant, les trois commerçants espèrent un retour rapide à la normal. Sur ce point tous se montrent plus que confiants : « C’est évident que ces travaux vont valoriser magnifiquement cette zone du centre historique », se réjouit la galeriste, « c’est plus que positif pour tout le quartier ».

CULTURE KINGS PARRAMATTA IS NOW HERE!