Fil info
21:46L'article de l' sur le projet d' à Saint-Saud Parc Naturel Régional Périgord-Limousin… https://t.co/AgK6rHNGub
20:28 Est-ce qu’ils ont fait visiter les abattoirs où sont envoyées leurs « bêtes de rente » ❓
19:50Issoudun : Un parc de sculptures ouvrira en février au musée -> https://t.co/JKWBeGwSLQ
19:49Châteauroux : [intégral] Une soirée « fripes et concert » -> https://t.co/sfa0L8LeVR
19:48Indre : Des enseignants toujours mobilisés -> https://t.co/vRsO6FBrLZ
19:38Dordogne : Bon élève, mais peut mieux faire -> https://t.co/geOE3Nr70r
18:50Dordogne : Beynac échauffe encore les esprits -> https://t.co/cDG9k9VHMr
18:18Canicule : En structure d’accueil, le Conseil départemental de la Haute-Vienne a prévu de financer jusqu’à 74 poste… https://t.co/5a2t9A7Kew
18:17Canicule : pour les personnes vivant à domicile qui recherchent des conseils et informations, un numéro vert nation… https://t.co/27B0mtWZxQ
17:01Journée foot et citoyenneté samedi au stade de La Bastide. en collaboration avec l’association angolaise et l’union… https://t.co/Vumrc5rLO5
16:43Les épreuves du brevet, prévues les 27 et 28 juin, sont reportées aux 1er et 2 juillet. Trop chaud !
16:41La Haute-Vienne placée en alerte orange canicule au moins jusqu'à dimanche.
16:39Bergerac : Cloître des Récollets : la CAB fait l’aumône auprès des mécènes -> https://t.co/GzdqsQcA4i
16:37RT : . annonce le report des épreuves du au 1er et 2 juillet.
16:36RT : Corrèze : Le niveau 3 du plan canicule activé en Corrèze -> https://t.co/Ju0Av9Wd9Z
16:33Corrèze : Le niveau 3 du plan canicule activé en Corrèze -> https://t.co/Ju0Av9Wd9Z
16:29Montrem : Et si on parlait défense des libertés et laïcité ? | L'Echo https://t.co/tboxihf5zc via
16:12Questionnaire municipal et agglo de l’association Guéret Terre de Gauche ⁦⁩ ⁦⁩ ⁦… https://t.co/KfbaCz5PPb
16:01RT : Canicule – La Bretagne ferme sa frontière face à l'arrivée massive de réfugiés climatiques https://t.co/qv9X0Lqw6n
15:54Marsac-sur-l'Isle : Les bidouilleurs attendus à l’Open -> https://t.co/k56ROfNHc8
15:52Brantôme : Le restaurant de la Roseraie a rouvert ses portes -> https://t.co/OZQk2Z7lnk
15:06Bergerac : Une clause d’insertion sociale pour le chantier de la Ligne 26 -> https://t.co/UdF0FNTuVl
09:31Région : En Corrèze, le Soudan soude les solidarités | L'Echo https://t.co/ybRgLEXW1y via
07:56France : Contre la privatisation des aéroports, la résistance s’organise -> https://t.co/7hNpefdZkO
07:48# # - -Vienne : Conseil municipal des enfants: des projets pour améliorer la vie des Limougeauds -> https://t.co/VdZFLtnHo1
07:46# # - -Vienne : Sport adapté: une passion commune pour la pratique sportive -> https://t.co/hdo8rFmLuF
07:44# # - -Vienne : Des portes ouvertes qui ont drainé les foules -> https://t.co/h1HSf4YgCJ
07:42# # - -Vienne : Un lieu unique qui mixe parfaitement sport, musique et détente -> https://t.co/HvpGgJgKdy
07:40Région : En Corrèze, le Soudan soude les solidarités -> https://t.co/cG7SjNphJ0
07:36Région : L’éolienne n’a pas le vent en poupe -> https://t.co/nXE3w9KP0G

Un Grand Boum de tolérance avec les enfants de Rosette

Handicap

Sous la baguette du percussionniste Mahamar Mamèche, les enfants en situation de handicap de l’Ime Rosette ont présenté sur la scène du Rocksane leur spectacle, fruit de quatre mois d’ateliers musicaux.

Le Grand Boum, voilà comment ils ont baptisé leur spectacle. Et autant le dire ils ont fait explosé de plaisir leur auditoire. Eux, ce sont soixante enfants de l’institut médico-éducatif de Rosette. La semaine dernière, tous ont ainsi restitué leur travail musical qu’ils ont bâti durant quatre mois au cours d’ateliers dirigés par le percussionniste professionnel, Mahamar Mamèche. Sur la scène du Rocksane, et malgré leur trac, la joie de ces musiciens en herbe est plus que communicative. Derrière leurs tambours, cymbales et autres gongs, l’energie que tous dégagent est lancée vers le public dans un grand flot d’ondes positives qui gomment toutes les différences.

« Une aventure collective, humaine très riche », Mahamar Mamèche

Et c’était d’ailleurs bien là tout l’objectif de ce projet. Les Papillons Blancs cherchent régulièrement à intégrer leurs résidents dans les dispositifs sportifs et culturels de la cité afin de changer le regard de la société sur le handicap. « Que les jeunes se produisent par deux fois sur cette scène culturelle bergeracoise, c’était un pari d’ouverture sur notre environnement, et il est réussi », se réjouit la chef de service de l’Ime Rosette, « mais le vrai tour de force de ce projet, c’est le courage de ces jeunes qui nous prouvent encore une fois que l’on peut faire de sa différence un atout, et pour cela on ne peut que tous les remercier pour cette leçon de vie ». Face à une salle comble, les apprentis percussionnistes ont livré une performance touchante et spontanée, sous la baguette avisée de Mahamar Mamèche. Pour ce musicien professionnel, cette collaboration avec un public handicapé est une première. Son engagement dans cette aventure a d’abord été motivé par les valeurs de tolérance que le projet incarnait : « L’accès à la culture pour tous, le respect de la différence, la promotion de la mixité... l’actualité d’aujourd’hui nous pousse à agir dans ce sens », glisse le percussionniste. Ce dernier ne cache pas l’intensité de ses ateliers avec les enfants. « Il m’a d’abord fallu établir de la confiance, puis instaurer une méthode d’apprentissage qui m’était encore inconnue. J’ai dû mettre de côté tout ce que je connaissais, pour aussi apprendre à me perdre et à les écouter eux ». Mahamar Mamèche a été confronté au naturel de ces gamins qui n’usent d’aucun filtre pour communiquer. « Il faut savoir lâcher prise et mettre son ego de côté. Au début ça a été dure, puis au bout d’un moment ce sont les enfants qui m’ont donné l’écriture de ce projet, sans savoir vraiment où j’allais. Au final, le résultat est là. Ca a été une aventure humaine et collective très forte, riches de nouvelles rencontres. On a beaucoup rigolé ensemble, les enfants se sont éclatés et on appris à se faire plaisir grâcce à la musique ». Et au vu des sourires accrochés aux visages ce soir-là, les enfants n’ont pas fini d’écrire leur partition pour la tolérance.

jordan shoes for sale outlet infrared