Fil info
18:10Mauzac-et-Grand-Castang : Début d'incendie près de Bergerac : les occupants arrachés à la fumée -> https://t.co/7tcCB10HkM
16:45RT : Bonjour , ça vous fait quoi d'être le seul président qui gaze des manifestants pour le climat ? La… https://t.co/rj5HnrwV0g
15:56RT : Belle mobilisation à Limoges ce matin pour le climat https://t.co/TTcLacPahg
15:53Brive-la-Gaillarde : Images positives sur grand écran -> https://t.co/DKRqbSSLxC
14:53Périgueux : (VIDÉO) "Si, on va aller vers la désobéissance civile !" -> https://t.co/JidZh8UPlH
14:19Belle mobilisation à Limoges ce matin pour le climat https://t.co/TTcLacPahg
13:55RT : Lano, magnifique taureau du gaec Camus père et fils, prix de championnat mâle au National limousin à Périgueux
13:06Périgueux : Périgueux célèbre l'agriculture de la Dordogne -> https://t.co/5fpJgOVP1B
08:27# # - : Toques et porcelaine, du bon dans du beau -> https://t.co/BQvyq28tFL
08:24-Claude Leblois Guérin - -Vienne : Pour Jean-Claude Leblois, pas question de stopper les proj… https://t.co/ezOrFnoJve
08:18# # - -Vienne : Hercule : c’est non ! -> https://t.co/e7w2guEo85
08:14Région : La petite mercerie dans la prairie -> https://t.co/ffLySXtqCC
08:10Région : La compagnie Chalair Aviation prend son envol à Limoges -> https://t.co/pcKku41F2g
08:00Flaugeac : L'accident en entraine un autre -> https://t.co/PWqKwDDpEB
07:52Environ 100 employés de contraints de quitter leurs postes le tps de l'intervention des… https://t.co/fXgSrtUkpH
07:45Sarlat-la-Canéda : Evacuation de Coloplast : une centaine de personnels impactés -> https://t.co/05fXYLpC0G
06:58 Au service juridique qu'elle a créé au "en voit des vertes et des pas mûr… https://t.co/J8eO32naJw
06:51Périgueux : Nadia Zrari, l'ange gardien du SDIS 24 -> https://t.co/FYbUXgwLgh
20:37La Châtre : La fibre optique suscite satisfaction et questions -> https://t.co/IRc7rV0Nac
20:35Châteauroux : «Je pense que le théâtre sauve» -> https://t.co/aAHOjmAGNJ
20:33Châteauroux : Leur refus d’une planète dégradée -> https://t.co/G3b4pvSemx
20:21Annesse-et-Beaulieu : Le patient recherché a été retrouvé -> https://t.co/h35pEBoIur

Un Grand Boum de tolérance avec les enfants de Rosette

Handicap

Sous la baguette du percussionniste Mahamar Mamèche, les enfants en situation de handicap de l’Ime Rosette ont présenté sur la scène du Rocksane leur spectacle, fruit de quatre mois d’ateliers musicaux.

Le Grand Boum, voilà comment ils ont baptisé leur spectacle. Et autant le dire ils ont fait explosé de plaisir leur auditoire. Eux, ce sont soixante enfants de l’institut médico-éducatif de Rosette. La semaine dernière, tous ont ainsi restitué leur travail musical qu’ils ont bâti durant quatre mois au cours d’ateliers dirigés par le percussionniste professionnel, Mahamar Mamèche. Sur la scène du Rocksane, et malgré leur trac, la joie de ces musiciens en herbe est plus que communicative. Derrière leurs tambours, cymbales et autres gongs, l’energie que tous dégagent est lancée vers le public dans un grand flot d’ondes positives qui gomment toutes les différences.

« Une aventure collective, humaine très riche », Mahamar Mamèche

Et c’était d’ailleurs bien là tout l’objectif de ce projet. Les Papillons Blancs cherchent régulièrement à intégrer leurs résidents dans les dispositifs sportifs et culturels de la cité afin de changer le regard de la société sur le handicap. « Que les jeunes se produisent par deux fois sur cette scène culturelle bergeracoise, c’était un pari d’ouverture sur notre environnement, et il est réussi », se réjouit la chef de service de l’Ime Rosette, « mais le vrai tour de force de ce projet, c’est le courage de ces jeunes qui nous prouvent encore une fois que l’on peut faire de sa différence un atout, et pour cela on ne peut que tous les remercier pour cette leçon de vie ». Face à une salle comble, les apprentis percussionnistes ont livré une performance touchante et spontanée, sous la baguette avisée de Mahamar Mamèche. Pour ce musicien professionnel, cette collaboration avec un public handicapé est une première. Son engagement dans cette aventure a d’abord été motivé par les valeurs de tolérance que le projet incarnait : « L’accès à la culture pour tous, le respect de la différence, la promotion de la mixité... l’actualité d’aujourd’hui nous pousse à agir dans ce sens », glisse le percussionniste. Ce dernier ne cache pas l’intensité de ses ateliers avec les enfants. « Il m’a d’abord fallu établir de la confiance, puis instaurer une méthode d’apprentissage qui m’était encore inconnue. J’ai dû mettre de côté tout ce que je connaissais, pour aussi apprendre à me perdre et à les écouter eux ». Mahamar Mamèche a été confronté au naturel de ces gamins qui n’usent d’aucun filtre pour communiquer. « Il faut savoir lâcher prise et mettre son ego de côté. Au début ça a été dure, puis au bout d’un moment ce sont les enfants qui m’ont donné l’écriture de ce projet, sans savoir vraiment où j’allais. Au final, le résultat est là. Ca a été une aventure humaine et collective très forte, riches de nouvelles rencontres. On a beaucoup rigolé ensemble, les enfants se sont éclatés et on appris à se faire plaisir grâcce à la musique ». Et au vu des sourires accrochés aux visages ce soir-là, les enfants n’ont pas fini d’écrire leur partition pour la tolérance.

jordan shoes for sale outlet infrared