Fil info
20:22Dordogne : Des caresses et des films porno pour éduquer sa belle-fille -> https://t.co/5b139lGFfV
19:24Dordogne : Ils demandent une évolution du droit -> https://t.co/MMMIAjLHVD
19:05Indre : Bluesberry, une sixième édition à la croisée des styles -> https://t.co/vuo8Bnznqv
19:04Châteauroux : Cinq habitants à l’honneur -> https://t.co/l6MTplEGb5
18:18Bergerac : Souvenir de Johnny Clegg à Bergerac -> https://t.co/iBexb9iiSZ
18:10Bergerac : Pétition et tractage, les personnels des Urgences ne lâchent rien -> https://t.co/uifEjW6eJ7
18:02RT : Des sites de baignade, contaminés aux cyanobactéries sont fermés en Limousin : les plans d'eau d'Auzances, Chénéra… https://t.co/Qb0Iut9P8l
17:15RT : UNE VALIDATION ABERRANTE DES BARÈMES MACRON PAR LA COUR DE CASSATION https://t.co/ddPWMejXPO
17:15Des sites de baignade, contaminés aux cyanobactéries sont fermés en Limousin : les plans d'eau d'Auzances, Chénéra… https://t.co/Qb0Iut9P8l
17:04RT : De Rugy ajoute l'indignité à l'incurie. Son honneur n'a pas été livré aux chiens. Il n'a pas subi 1 campagne de pre… https://t.co/PHf51TSwUB
17:04RT : Selon Christophe Barbier, la démission de Rugy est la conséquence du trotskisme d'Edwy Plenel. Voilà. Faut pas croi… https://t.co/kNSBoXEPxh
17:03RT : Vous ne savez pas où partir cet été ? Allez donc faire un tour à et passez par la plus belle gare du monde… https://t.co/StacqQXLqF
17:00RT : Alors qu’elle vient d’être nommée ministre de l’écologie vient de laisser partir pour le troisième… https://t.co/woCwSITPMy
16:23# # - : Un beau jour pour la Vienne -> https://t.co/iOImmXigcE
16:13Indre : Commémorations à Sainte-Sévère-sur-Indre, Pérassay et Vijon -> https://t.co/g8as7mOw8w
15:54Dordogne : Révolte au lycée -> https://t.co/ixsJL8bmAK
15:51Périgueux : Macadam revisite les frontières du Jazz -> https://t.co/gzTXU9TE33
14:59France : Mauvaise nouvelle pour les salariés: la Cour de cassation valide le plafonnement des indemnités pour licen… https://t.co/YuJdjlJ4xE
14:49France : Mauvaise nouvelle pour les salariés: la Cour de cassation valide le plafonnement des indemnités pour licen… https://t.co/1aMhTInzsL
07:41# # - : En mémoire des crimes perpétrés par l’Etat français -> https://t.co/YJ7g2cSia1
07:37# # - -Vienne : Limoges Métropole signe pour le déploiement de la fibre -> https://t.co/nfzSHSe7mP
07:35# # - -Vienne : Caisses à savon pour la Sainte-Madeleine -> https://t.co/0NEE2OZrFq
07:33Région : Nouvelle-Aquitaine, la ressource en eau une priorité absolue -> https://t.co/SrkJ3sv670
07:30Région : Visite privée chez Sarah Caryth -> https://t.co/mTlAFI1Jp3

Contournement de Beynac : un feuilleton politique à la barre

Justice - Environnement

Trois opposants au contournement de Beynac étaient convoqués hier devant le tribunal correctionnel de Bergerac notamment pour outrage au président du Conseil départemental Germinal Peiro.

Il y a tout juste un an, ces trois fervents opposants au contournement de Beynac, se rendaient au domicile de Germinal Peiro. Objectif : « Rencontrer le président du Conseil départemental et discuter pacifiquement de ce sujet qui intéresse beaucoup de monde », indique ce mercredi à la barre du tribunal Michel André, le président de l’association environnementale la Sepanso. Ce dimanche-là, Germinal Peiro est absent. « Nous lui avons donc laissé une pancarte sur sa porte », poursuit Gilbert Costes. Ce sont les mots inscrits sur cette dernière qui ont heurté le propriétaire. On pouvait y lire : « Nous voulons des élus intègres, on te le demande, on te surveille ». « Puis, c’est vrai on a un peu secoué le Mai d’élu », reconnaît aisément Raymond Costes, le troisième prévenu de cette affaire.

« Manifestement une volonté politique de nuire », l’avocat des prévenus

Le trio a été confondu par la justice via une vidéo remise anonymement au président du Département, absent lors de cette audience. Si les frères Costes sont ici poursuivis par le Parquet, Germinal Peiro s’est par contre constitué partie civile à l’encontre de Michel André. « Le président du Département a estimé injuste que seuls les exécutants comparaissent sans que soit inquiété le véritable meneur », indique l’avocat de Germinal Peiro. Ce dernier invite chacun à ne pas se tromper de débat : « Il ne s’agit pas ici d’apprécier la pertinence ou non du contournement de Beynac, mais bien d’une intrusion Ô combien désagréable au domicile personnel d’une personne dépositaire de l’autorité publique ». Pour ce qu’il considère comme un outrage, l’avocat de la partie civile réclame trois mille euros de dommages et intérêts. De son côté, la procureur de la République ne trouve « aucune légitimité à ces actions du dimanche pour faire pression. Sous prétexte qu’on n’arrive pas à ce concerter dans le cadre institutuionnel, on se rend chez lui ! Heureusement qu’il n’était pas présent, car cela aurait pu être la porte ouverte à des débordements ». Odile de Fritsch requiert deux mille euros pour outrage, quatre cents concernant la dégradation du Mai, le tout assorti d’un sursis en fonction de la situation personnelle de chacun des prévenus. L’avocat de la défense ne voit quant à lui rien qui ne puisse être reproché à ses clients. « On parle ici d’outrage ? Mais est-ce que demander à des élus d’être honnêtes est devenu une infraction en France ? Au vu des manifestations qui ont actuellement cours dans le pays, cela va devenir très compliqué ! ». Maître Tumerelle fait ensuite l’inventaire des nombreuses petites phrases de Germinal Peiro à l’égard de la justice et de ses opposants au contournement. « Par voie de presse, il a le verbe fort et l’injure facile. Est-ce bien un modèle pour donner des leçons ? ». Quant à la dégradation du Mai, « il n’y a aucune facture, aucun devis. Ca ne tient pas plus la route que l’outrage. Il y a ici manifestement une volonté politique de nuire avec pour objectif de dire vous voyez mes opposants ont été condamnés en correctionnels ». L’avocat demande la relaxe pure et simple. Le tribunal rendra sa décision le 26 juin prochain. Au sortir de l’audience, Michel André confiait voir ici « une étape très politique du dossier du contournement de Beynac. La Sepanso a gagné devant le Conseil d’Etat et le tribunal administratif de Bordeaux. Germinal Peiro s’attaque principalement à ceux qui l’inquiète. Ce qui nous préoccupe le plus désormais c’est de savoir quand est-ce que le site sera remis en état ».

View products by sport