Fil info
00:39le mouvement de la paix 19 soutient ; participez à la souscription https://t.co/DN1ipfEcB3
23:30 Le sociologue de la de à jeudi 24 oct à l'invitation du et de… https://t.co/6ADygJ1kE6
23:23Périgueux : Le sociologue de la famille François de Singly en réunion publique -> https://t.co/cTxdajcmVp
20:42Bergerac : Fin de contrats, chômage partiel... Eurenco serait-elle en sursis ? | L'Echo https://t.co/LEiCcanePU via
19:45Périgueux : Alternatives aux pesticides : colloque national à Périgueux | L'Echo https://t.co/rkUd8QXRlI via
19:34RT : La direction de La Poste a décidé de réduire de 27 heures semaine à 15 heures semaine les horaires du bureau de Pos… https://t.co/ymIPzzfA8P
19:19Pommiers : Le Team Bethenet affiche sa belle santé -> https://t.co/NnoZb2hckN
19:17Gargilesse-Dampierre : Les généreux projets de l’asso « Pour Kungur » -> https://t.co/HLgr8WLOAf
19:16France : Des vestiges gallo-romains presque partout dans le secteur -> https://t.co/lB4icSu42A
19:15Châteauroux : La coopération plus que jamais -> https://t.co/blgUq2bqnV
19:13Indre : Le triporteur de Télématin sur la piste des produits berrichons -> https://t.co/0ZSBglvjfE
18:44Sainte-Croix-de-Mareuil : Omya : licenciements et débrayage -> https://t.co/LNPKGwkeYW
18:39Domme : Objectif à minima pour service de santé à bout de souffle -> https://t.co/FzyafHsisf
18:32Marsac-sur-l'Isle : Samedi, on se jette sur les savons pour aider à contrer les accidents de la vie -> https://t.co/fH1N7BoEDD
18:27Périgueux : Un meurtrier pouvant se contrer -> https://t.co/rwnW7nkbnZ
17:53RT : [senat] les pétitions de principe, les condamnations verbales ne suffiront pas à arrêter le pouvoir de qui… https://t.co/SSlHe9a36F
17:46RT : Si votre politique est si "bonne" monsieur le Premier ministre, pourquoi la France exprime t'elle autant de souffra… https://t.co/mst2HyiRBQ
16:52Terrasson-Lavilledieu : Réunion suivie sur l’intérim -> https://t.co/JuDW5G0x7H
13:38 1 colloque à pour défendre le purin d’ortie, le petit lait, Les décoctions… https://t.co/7y4icDzemg
13:21Quinsac : Alternatives aux pesticides : colloque national à Périgueux -> https://t.co/tNHZRQdq2C
13:01La direction de La Poste a décidé de réduire de 27 heures semaine à 15 heures semaine les horaires du bureau de Pos… https://t.co/ymIPzzfA8P
12:35Bergerac : Fin de contrats, chômage partiel... Eurenco serait-elle en sursis ? -> https://t.co/OCVzdyUVmL
12:30Saint-Pierre-d'Eyraud : La fête de Pradelou laissera des souvenirs impérissables -> https://t.co/va3qY4jm2N
12:14 candidate au label « TERRE DE JEUX 2024 », lancée par Paris 2024 dans le but d’engager tous les terri… https://t.co/GN68hxoAeC
11:48RT : 2020 En termes de postes, on en reste au vieux principe d’habiller Pierre (+ 440 postes dans le primaire… https://t.co/kfVI7CihaZ
11:46RT : La concurrence dans le rail se traduira par une hausse des prix et une baisse de la sécurité. Angleterre, Allemagne… https://t.co/Fr9PDCh7t7
08:27 Ah, ce n'est pas la bonne photo
08:18C'est dingue les photos d'à peine 2 ans et qui montrent une ambiance disparu au complet.. Ligne, train, personnels.… https://t.co/MnZqZUl2K0
07:40 Intéressant de voir le monde entier s'insurger et de comprendre qu'il ne s'agit pas de couleur ou de… https://t.co/J1cYOO5cUk
07:34 Pour le candidat à la mairie de le rival "… https://t.co/RVqCqaYPYg
07:33# # - -Vienne : Le Secours Populaire, solidaire et inconditionnel -> https://t.co/qmX8OBxmxY
07:31# # - -Vienne : «Communication à distance et mail art système», une conférence de Rémy Pénard -> https://t.co/gI5PzpDKA6
07:30# # - -Vienne : Faire de l’emploi un droit sur le territoire -> https://t.co/mhcGpnpWys
07:28France : Le savoir-faire de la boucherie limousine reconnue à l’unanimité -> https://t.co/hjGGa7Kgz5
07:26Région : Des cheminots «méprisés» à tort -> https://t.co/DQn4cV2AgQ
07:21Périgueux : Frédéric Gojard (RN) gère le calendrier -> https://t.co/duEb8Oq3Td

Contournement de Beynac : un feuilleton politique à la barre

Justice - Environnement

Trois opposants au contournement de Beynac étaient convoqués hier devant le tribunal correctionnel de Bergerac notamment pour outrage au président du Conseil départemental Germinal Peiro.

Il y a tout juste un an, ces trois fervents opposants au contournement de Beynac, se rendaient au domicile de Germinal Peiro. Objectif : « Rencontrer le président du Conseil départemental et discuter pacifiquement de ce sujet qui intéresse beaucoup de monde », indique ce mercredi à la barre du tribunal Michel André, le président de l’association environnementale la Sepanso. Ce dimanche-là, Germinal Peiro est absent. « Nous lui avons donc laissé une pancarte sur sa porte », poursuit Gilbert Costes. Ce sont les mots inscrits sur cette dernière qui ont heurté le propriétaire. On pouvait y lire : « Nous voulons des élus intègres, on te le demande, on te surveille ». « Puis, c’est vrai on a un peu secoué le Mai d’élu », reconnaît aisément Raymond Costes, le troisième prévenu de cette affaire.

« Manifestement une volonté politique de nuire », l’avocat des prévenus

Le trio a été confondu par la justice via une vidéo remise anonymement au président du Département, absent lors de cette audience. Si les frères Costes sont ici poursuivis par le Parquet, Germinal Peiro s’est par contre constitué partie civile à l’encontre de Michel André. « Le président du Département a estimé injuste que seuls les exécutants comparaissent sans que soit inquiété le véritable meneur », indique l’avocat de Germinal Peiro. Ce dernier invite chacun à ne pas se tromper de débat : « Il ne s’agit pas ici d’apprécier la pertinence ou non du contournement de Beynac, mais bien d’une intrusion Ô combien désagréable au domicile personnel d’une personne dépositaire de l’autorité publique ». Pour ce qu’il considère comme un outrage, l’avocat de la partie civile réclame trois mille euros de dommages et intérêts. De son côté, la procureur de la République ne trouve « aucune légitimité à ces actions du dimanche pour faire pression. Sous prétexte qu’on n’arrive pas à ce concerter dans le cadre institutuionnel, on se rend chez lui ! Heureusement qu’il n’était pas présent, car cela aurait pu être la porte ouverte à des débordements ». Odile de Fritsch requiert deux mille euros pour outrage, quatre cents concernant la dégradation du Mai, le tout assorti d’un sursis en fonction de la situation personnelle de chacun des prévenus. L’avocat de la défense ne voit quant à lui rien qui ne puisse être reproché à ses clients. « On parle ici d’outrage ? Mais est-ce que demander à des élus d’être honnêtes est devenu une infraction en France ? Au vu des manifestations qui ont actuellement cours dans le pays, cela va devenir très compliqué ! ». Maître Tumerelle fait ensuite l’inventaire des nombreuses petites phrases de Germinal Peiro à l’égard de la justice et de ses opposants au contournement. « Par voie de presse, il a le verbe fort et l’injure facile. Est-ce bien un modèle pour donner des leçons ? ». Quant à la dégradation du Mai, « il n’y a aucune facture, aucun devis. Ca ne tient pas plus la route que l’outrage. Il y a ici manifestement une volonté politique de nuire avec pour objectif de dire vous voyez mes opposants ont été condamnés en correctionnels ». L’avocat demande la relaxe pure et simple. Le tribunal rendra sa décision le 26 juin prochain. Au sortir de l’audience, Michel André confiait voir ici « une étape très politique du dossier du contournement de Beynac. La Sepanso a gagné devant le Conseil d’Etat et le tribunal administratif de Bordeaux. Germinal Peiro s’attaque principalement à ceux qui l’inquiète. Ce qui nous préoccupe le plus désormais c’est de savoir quand est-ce que le site sera remis en état ».

View products by sport