Fil info
18:52La fabrique d’un journal. Imprimerie Rivet. Éditeur de . Colère aussi de savoir que l’, après… https://t.co/UrC2sD3iXM
14:19 Formidable 👍
13:42Le surnom de "Poupou" lui a été donné par un journaliste du quotidien communiste du Centre, di… https://t.co/iG6trKRIOz

CETA, Greta Thunberg et hydrogène, Michel Delpon l’équilibriste

Politique

Le député du Bergeracois Michel Delpon compte parmi les élus de la majorité En Marche qui ont voté le CETA, et ne manque pas en parallèle de se revendiquer écologiste (sic).

Les ordonnances Macron, les réformes de la SNCF, de la Justice, des Finances, de la Sécurité Sociale, jusqu’à celle dite anti-casseur... il a été élu sous l’étiquette En Marche, il n’y a pas de raison qu’on fasse les étonnés. Michel Delpon, c’est le député qui tient ses promesses. Oups, non en fait il n’en avait pas, il fait juste suivre les ordres. Même pas il a les dents qui rayent le parquet, il est juste content d’être là où il est. Il applique, il sourit. Alors, au final, on ne va pas tomber des nues aujourd’hui d’apprendre que le député du Bergeracois a voté le Ceta, non ? Et bien si...

« Greta... regards croisés sur l’urgence climatique », Michel Delpon, député LREM

Car sans jouer les naïfs, on a le soir même des Européennes, et au regard des résultats tombés, pres-que vibrés d’espoir quand, ce même élu confiait alors : « Je l’ai toujours dit à François de Rugy, il faut verdir la politique du gouvernement, le score des Verts prouve que j’avais raison ». OK. Et Michel Delpon d’assurer toute sa sincère « vertitude » dans le dossier qu’il a fait sien depuis le début de son mandat : le fameux hydrogène. Depuis bientôt deux ans, il en fait saigner les oreilles de tous les Bergeracois de son hydrogène. Il n’empêche que le Monsieur H local a voté ce mardi le traité CETA. Ce même traité de libre échange avec le Canada qui -on résume- libéralise le commerce entre les deux continents, menace la souveraineté agricole de l’Europe, la stabilisation des filières agricoles, invite à l’industrialisation de la production et donc au réchauffement climatique... Quelques élus Lrem ont joué les frondeurs, pas Michel Delpon, qui dans sa préoccupation première du devenir de la planète a voté comme un seul homme. Pire, sur son compte Facebook, le député ne manque pas de poster des photos de la petite Greta Thunberg qui le même jour était reçue à l’Assemblée nationale. Et l’élu bergeracois de commenter comme si de rien : « Après sa conférence et un passage rapide au balcon de l’hémicycle, Greta Thunberg est repartie en voiture à hydrogène zéro émission ». Toujours sur son compte et le même jour, Michel Delpon poursuit avec une rencontre avec la Fédération des commerçants de France pour la redynamisation des centres-villes, et la création d’un « collectif d’indépendants inspiré » du...
« Canada »... Voilà, Michel Delpon est content, et on n’a pas à s’inquiéter pour son avenir, car après acrobate, il a tout pour s’assurer une carrière de clown, non ?

EELV avec Fabien Ruet

Michel Delpon n’est pas le seul à afficher une grande souplesse politique. Parmi les équilibristes bergeracois, on compte désormais le groupe local EELV qui a conclu un accord pour les Municipales avec le candidat PS Fabien Ruet. On connaît le bilan municipal et communautaire de ce dernier, ainsi que ses accointances avec LREM. Il faudra donc d’ici 2020, compter avec des Verts aux adducteurs flexibles pour parler écologie en Bergeracois.