Fil info
10:52 si vs lisez l’histoire de Laurent, fauché par 1 chauffard à 12 ans... tjrs au à 39 an… https://t.co/mUr0Y0ztjS
10:41Périgueux : « Travailler dans une bibliothèque, ce serait le rêve » -> https://t.co/Om386ffkdU
08:48Marsac-sur-l'Isle : Dixième salon animalier du Périgord : coup d'envoi au parc des expo' ! -> https://t.co/p6CLIkLE08
07:47France : Nouvelle exposition au musée de la Résistance, regard sur les brigades internationales -> https://t.co/caNMHLqoaD
07:44# # - -Vienne : Les Petits Ventres, un succès sans cesse renouvelé! -> https://t.co/TTzFlA4Xuk
07:41Région : A la découverte de l’architecture contemporaine -> https://t.co/OSBGQvtF79
07:37Région : A Limoges, la voie du «faire pour apprendre» -> https://t.co/SqNTZduZAH
04:00La Douze : Un motard gravement blessé au sud de Périgueux -> https://t.co/MsiSO6cCfK
21:47 Un fait'div ! Vous ne vous sentez plus à Limoges...
20:36Périgueux : Juste "une pension digne du travail effectué" -> https://t.co/WJfjd1lZNU
20:29Le Blanc : Concert exceptionnel du chœur Mikrokosmos à Saint-Génitour -> https://t.co/NGRUEp7bS2
20:26La Châtre : La gauche se positionne et élabore dix propositions -> https://t.co/QVKtmmPuHT
20:22Châteauroux : Le nouveau quartier sur le site des 100 000 Chemises prend forme -> https://t.co/3YLUgPgWbG
20:19France : La question des enjeux alimentaires fait son cinéma -> https://t.co/FNy0X1qgvB
19:24Boulazac : Face à face poids-lourd-voiture : un mort et un blessé grave près de Périgueux -> https://t.co/JbGEj2ICby
19:19Périgueux : Pour l’égalité des parents devant la loi -> https://t.co/HrDXS6XflH
17:35🛑 en cours près de , route de Buxerolles à . Une voiture serait sur le toit, les pompiers… https://t.co/w8pRkLy9wh
17:00RT : Jusqu'à ce soir, venez profiter de l'ambiance conviviale et gourmande de la 47e édition de la Frairie des petits ve… https://t.co/AvYoXrK1ER
16:44RT : Sarlat-la-Canéda : Des inquiétudes partagées par les professionnels de santé -> https://t.co/KJMIm8TvxW
16:44RT : Jusqu'à ce soir, venez profiter de l'ambiance conviviale et gourmande de la 47e édition de la Frairie des petits ve… https://t.co/AvYoXrK1ER
16:43RT : Viam : Des câbles de fibre optique vandalisés -> https://t.co/USG2IZ4mxU
16:42Jusqu'à ce soir, venez profiter de l'ambiance conviviale et gourmande de la 47e édition de la Frairie des petits ve… https://t.co/AvYoXrK1ER
16:40Sarlat-la-Canéda : Des inquiétudes partagées par les professionnels de santé -> https://t.co/KJMIm8TvxW
16:38Perturbations en Limousin aujourd'hui dans la circulation des trains, après le droit de retrait observé par les che… https://t.co/zH6DyVFLAa
16:35Périgueux : Le Zéro risque, une culture -> https://t.co/WWnBdnpQYh
16:34Viam : Des câbles de fibre optique vandalisés -> https://t.co/USG2IZ4mxU
16:29RT : Maurice Papon qui, faut il le rappeler, aura dans sa vie mis successivement les juifs dans les trains et les arabes… https://t.co/figlLMjJD1
14:03Si le maire de persiste avec pour SON projet ce dernier risque d’ê… https://t.co/sutXSicJhC

Les annonces d’Agnès Buzin ne satisfont pas les urgentistes

Social

Le « pacte de refondation » annoncé lundi soir par la ministre de la Santé n’a pas convaincu les urgentistes de l’hôpital de Bergerac qui entamé hier leur 82ème jour de grève.

C’est une colère qui n’avait pas connu de précédent au sein de l’hôpital public. Près de deux cent cinquante établissements à travers tout le pays sont aujourd’hui en grève forçant la ministre de la Santé à dévoiler une série de mesures sensée désamorcer cette crise débutée en avril dernier. Lundi soir, Agnès Buzyn a ainsi annoncé son « pacte de refondation » à 750 millions sur trois ans pour les Urgences. Insuffisant pour les grévistes de Bergerac qui tirent la sonnette d’alarme depuis bientôt trois mois sur leurs conditions de travail et le manque de moyens dans les services.

« C’est un transfert de fonds d’un service à un autre », Pascale Slagmolen, Unsa

« En réalité, ce n’est pas de l’argent qui arrive en plus sur le budget de la Santé, mais un transfert de service à service », déplore Pascale Slagmolen, la secrétaire Unsa de l’hôpital de Bergerac, « la ministre déshabille Paul pour habiller Jacques sans apporter de solution aux problématiques dont souffrent les urgences, mais également plus largement tous les services de l’hôpital public ». Aucune création de lits supplémentaires, pas plus de nouveaux recrutements... les annonces de la ministre sont ainsi loin d’être à la hauteur des attentes des grévistes. Quant à l’évocation des maisons de santé ou de gestionnaires de lits pour désengorger les Urgences, « tout cela on l’a à Bergerac », poursuit la responsable syndicale, « la majeure partie des propositions de la ministre concernant une réorganisation du service ont déjà été appliquées ici, sans pour autant régler quoi que ce soit. On est en avance, c’est dommage que madame Buzyn ne soit pas venue à Bergerac, nous lui aurions expliqué ce qui était déjà fait ! ». Des personnels sous pression, des métiers mal reconnus, sous payés, des services sclérosés par des méthodes de management dictées dans par le seul souci d’économies à tout crin... les grévistes en rien convaincus de ce plan Buzin ne décolèrent pas. « Sur un territoire comme le nôtre, si on ne trouve pas davantage de temps médical on ne réglera pas la situation », lâche Pascale Slagmolen, « pour cela, c’est de l’argent frais qu’il faut mettre sur la table. Pourquoi ne pas rétablir l’Isf et le dédier à remettre des moyens dans nos hôpitaux ? ». La syndicaliste dénonce une absence totale de volonté politique, et condamne le mépris ambiant du gouvernement depuis le début de ce conflit. « Je m’interroge sur l’intérêt que nos gouvernements portent à la santé des Français... On ne vieillit plus bien dans ce pays, c’est une réalité. Et s’ils veulent une sortie de crise, alors il n’y a pas de secret, il faut débloquer des budgets. C’est là la seule condition pour que notre hôpital public dans son ensemble puisse mener sa mission de service public ». Dans ce contexte, les grévistes n’ont pas l’intention de stopper leur mouvement. Ce mercredi, une journée nationale d’action, élargie au secteur privé, est prévue par la CGT, avec une manifestation à Paris.