Fil info
21:17Indre : Attaque virulente contre la directrice de l’Agence régionale de santé | L'Echo https://t.co/G9LwAgYxaj via
18:48Dordogne : Beynac : le Département et la préfecture haussent le ton -> https://t.co/7XIpQv05zQ
18:46Salagnac : De nouveaux réfugiés d’Afrique subsaharienne accueillis à Clairvivre -> https://t.co/8JaHaiWvWb
18:40Ussel : Des poèmes et des chansons pour célébrer la paix -> https://t.co/UbctK0Smqy
18:28Châteauroux : Les citoyennes se réapproprient la ville et leur quartier -> https://t.co/GxFNXOQnQQ
18:01Un médiateur a été désigné pour intervenir dans le conflit actuel du SDIS 87 (sapeurs-pompiers). Il pourrait interv… https://t.co/800yeoFWLT
17:05Région : Vers une mobilisation nationale ici -> https://t.co/wib3899aCp
16:56Saint-Astier : Double fête pour le lancement de la saison à La Fabrique -> https://t.co/BrL1xEmIUN
16:52Sarlat-la-Canéda : Fernando Costa de retour au Pays -> https://t.co/HxP5hZ7QQI
16:52# # - -Vienne : Un pas vers l’égalité réelle -> https://t.co/6AAvAPg09Q
15:52Périgueux : Sérieux contretemps pour le projet Montaigne -> https://t.co/bHMUd7avvr
15:50RT : La condescendance d’Emmanuel Macron est maintenant visible depuis l’espace https://t.co/DqHNykJOA1
15:49Périgueux : Un acheteur annoncé pour l’espace Britten -> https://t.co/V4DJG0HoBT
15:45Périgueux : 44 clubs labellisés -> https://t.co/MYcrcRWqlI
15:10RT : La condescendance d’Emmanuel Macron est maintenant visible depuis l’espace https://t.co/DqHNykJOA1
15:08RT : La Région débloque plus de 4 millions d'euros pour aider les victimes des intempéries https://t.co/NTUi0rr4Fx
14:57RT : Le Val de l'Aurence en fête les 22 et 23 septembre - Esplanade et Parc Pavillon du Mas-Jambost https://t.co/ax79ZbnlnB
14:53A20. Fermeture de la bretelle de sortie de l’échangeur n°26 « La Crouzille » dans le sens Province- Paris du 24 au… https://t.co/iSPBHiGxXO
12:57RT : À Saint-Junien, ville de 12 000 habitants comme je vous le disais, il y a un cinéma public, un théâtre, trois gymna… https://t.co/H3WJWjXyBD
12:54RT : À Saint-Junien, une salle bondée pour la défense de l'hôpital public. Plus de 300 personnes qui refusent de voir… https://t.co/AakgN8NOJF
12:50RT : À Saint-Junien, ville de 12 000 habitants comme je vous le disais, il y a un cinéma public, un théâtre, trois gymna… https://t.co/H3WJWjXyBD
12:50RT : [Thread] Retour à Paris après une soirée à Saint-Junien, à 30 km de Limoges. Avec le Maire, Pierre Allard, nous av… https://t.co/2qOO2kd70Y
11:32Tulle : L’éducation dans la balance ! -> https://t.co/gcxL9UP5XN

Les opposants à la déviation de Beynac écrivent à la préfète

Les opposants à la déviation de Beynac ont envoyé une lettre à la préfète pour l’informer du caractère accidentogène du projet.
Ce qu’il y a de bien avec la déviation de Beynac c’est qu’à la différence des casinos, il n’y a pas besoin de remettre des sous dans la machine pour la relancer puisque le sujet s’auto-alimente. Dernier épisode en date avant le prochain, le campement devant la préfecture la semaine dernière par une poignée d’opposants au projet réunie sous la banière du collectif Sauvons la Vallée Dordogne. Campement qui avait pour but d’obtenir un rendez-vous avec la préfète, ce qui a fini par être fait le 4 septembre. Suite à cette rencontre, l’association pour la Sauvegarde de la vallée de la Dordogne, qui fait partie du collectif, s’est fendue d’une lettre adressée à la préfète dans laquelle, elle énumère un certain nombre d’arguments visant à prouver le caractère accidentogène de la future déviation de Beynac, dont ils réclament l’arrêt du chantier pourtant bien avancé.
Premier constat des opposants au projet, la présence de deux stop à hauteur de Vézac « devrait accentuer les bouchons durant la période estivale ». Sans compter les accidents potentiels. Le passage sous la voie SNCF est également pointé du doigt : « il se trouve en zone inondable et en virage descendant. Cela implique que ce ne sont pas des actions de pompage qui sécuriseront ce passage en cas de précipitations pluviales intenses ». Le passage au niveau de la Treille est lui aussi dénoncé : « ce futur carrefour sera extrêmement dangereux », prédit Philippe d’Eaubonne, le président de l’association pour la Sauvegarde de la Vallée de la Dordogne, qui parle de « l’incohérence impressionnante de ce carrefour » autour duquel se trouvent pas moins de 30 possibilités de passages, avec la présence de nombreux sites touristiques.
Autre difficulté soulevée, la présence de gibier traversant régulièrement la route, sans compter que le bouchon de Sarlat, lui, ne sautera pas. Bref, pour l’association, il est grand temps de suspendre les travaux en cours. C’est ce qu’elle demande instamment à la préfète de faire.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.