Fil info
21:20Saint-Geniès : Issue tragique à l’accident de dimanche près de Sarlat -> https://t.co/vtbgqYzcRB
20:50Périgueux : Les Jeunes Agriculteurs de la Dordogne soutiennent leurs aînés -> https://t.co/7MmyBJe4TS
20:07Saint-Geniez-ô-Merle : Une zone blanche, des tours, un pylône et des explications -> https://t.co/3Z8jUmvacO
20:00Périgueux : Création d'un pôle public d'éradication de l'amiante : réponse mi-novembre -> https://t.co/hcBH2MHFAu
19:52Argenton-sur-Creuse : Faune 36, un centre de soins pour animaux sauvages inédit dans l’Indre -> https://t.co/y22p4lm018
19:51Issoudun : Le 7e Issoudun Reggae temple ce soir et demain au PEPSI -> https://t.co/qmHCRoSlZx
19:43Châteauroux : « Châteauroux Demain » apporte sa contribution à l’enquête sur le PLUi -> https://t.co/AIVABN6Var
19:41Châteauroux : Glyphosate : 58 plaintes déposées -> https://t.co/0EMi2INYYx
18:10RT : Le voilà le fameux ruissellement. https://t.co/JjoJAgaEgA
18:08RT : Le 17 octobre 1961, quelques mois avant la fin de la fin de la guerre d'Algérie, des centaines d’Algériens étaient… https://t.co/pH58p21gvX
18:07RT : Le voilà le fameux ruissellement. https://t.co/JjoJAgaEgA
18:06RT : Région : Service tendu à La Poste -> https://t.co/UJy8P84LKQ
18:06RT : Tulle : "Privée du métier que j'aime" -> https://t.co/y8PBvprmtA
18:06RT : Selon l'Insee, le taux de pauvreté en France atteint 14,3% en 2018, soit 9,1 millions de Français. 200 000 pauvres… https://t.co/zmud4JGRrL
17:59RT : Selon l'Insee, le taux de pauvreté en France atteint 14,3% en 2018, soit 9,1 millions de Français. 200 000 pauvres… https://t.co/zmud4JGRrL
17:56RT : 🇫🇷 Ce matin, lancement du au lycée Les Vaseix : une première en ! 👉 Promouvoir et déve… https://t.co/VFAwGbPmio
16:57Marsac-sur-l'Isle : Votre BA, c’est fin novembre -> https://t.co/1zVpEqDlVo
16:51Le 1er ministre Édouard Philippe aurait-il finalement renvoyé une note à ses ministres sur les règles en période él… https://t.co/t72BDN0tM6
16:14Sarlat-la-Canéda : Des recherches plastiques en lien avec le compagnonnage -> https://t.co/WrLc9hCHHp
15:39Boulazac : Sécuriser les abords de l’école -> https://t.co/L0K0agLsgH
13:40Beynat : Des châtaignes plein le cabas ! -> https://t.co/pNUj02sCAW
08:17RT : Région : Service tendu à La Poste -> https://t.co/UJy8P84LKQ
08:17RT : Région : Cinq ans de prison ferme pour la mère de Séréna -> https://t.co/WCJ2sAfWDi
07:35# # - -Vienne : Demain, c’est la Frairie : yes ! -> https://t.co/xR4NRe7Beo
07:33# # - -Vienne : "Au bord du rêve", une œuvre très originale -> https://t.co/0AcNK0wU7v
07:30# # - -Vienne : «Now», l’événement qui veut rendre l’économie plus «funky» -> https://t.co/Mo1R1d1Wh3
07:27Région : Cinq ans de prison ferme pour la mère de Séréna -> https://t.co/WCJ2sAfWDi
07:24Région : Service tendu à La Poste -> https://t.co/UJy8P84LKQ

« Ce projet n’était pas d’un intérêt public majeur »

Politique

Hasard du calendrier, à l’heure d’une conférence de presse commune SEPANSO 24 et ASVD  chez son Président Philippe d’Eaubonne à La Treille à Castelnaud,  Germinal Peiro de son côté faisait également hier un point presse.
Entre les opposants au projet de déviation et  le Président du CD, le torchon brûle toujours, chacun faisant valoir les arguments que l’autre partie conteste. Pour la SEPANSO représentée par son Président Michel André et l’ASVD,
« le temps est venu de la concertation puisque le projet de contournement de Beynac, in fine, ne se fera pas ». Et d’expliquer, en citant les décisions du Conseil d’Etat du 28/12/2018, du TA de Bordeaux du 9/04/19 et le refus de l’Etat de faire appel, « la justice a dit que ce projet n’était pas d’un intérêt public majeur et depuis la DUP de 2001 le droit à changé…, il ne peut en aucune manière repartir à zéro comme il le laisse entendre ». Et les deux opposant « historiques » précisent (un courrier en ce sens a été envoyé ce mardi à G.Peiro), « il appartient au département de respecter  les décisions de justice, qu’il décide ou non de faire appel du jugement il est dans l’obligation de réaliser la remise en état des lieux ». Et d’ajouter « Le temps de la concertation est venu, il est temps de redonner à la nature ses droits et que s’arrête rapidement une opération coûteuse ». D’ailleurs sur le coût du projet et de la remise en état du site  les deux associations contestent les montants annoncés.
« C’est bien au-delà des 32 millions car le porteur de projet annonce partout que 20 millions d’euros ont été déjà dépensés alors que 50 % des travaux de contournement ont déjà été réalisés ». « Quant au coût de la remise en état, nous avons fait faire une étude très sérieuse par un ingénieur en génie  militaire qui chiffre à 250 000 euros toute l’opération, on est très loin des 17 millions affichés au départ ». SEPANSO et ASVD, qui savent que les travaux de remise en état ne pourront se faire qu’à partir du mois de septembre (à cause des migrateurs),  tiennent à être associées « à la mise en  œuvre de solution adéquates » et demandent « que le département mette en place un comité de suivi ». P. d’Eaubonne et M. André n’ont pas de mots assez durs pour dénoncer le gaspillage de l’argent public « il faudra qu’il rende des comptes un jour devant la justice. Il est le seul responsable de cet état de fait ». Et pour contrecarrer les annonces du porteur du projet sur le fait que « La France serait en panne avec 5 chantiers arrêtés » et qu’il faudrait prendre des mesures juridiques appropriées, ils sortent une étude du BTP qui annonce en 2019 «71 500 chantiers pour 124 milliards ». La guerre de Beynac n’est pas encore achevée.  
P.P.

Air Jordan II 2 Shoes