Fil info
12:36RT : journée noire des associations. Manif en cours contre la suppression des aides à l'emploi https://t.co/C8oCr7Av4i
18:06 les inscriptions sur les murs du site de La Souterraine ont été effacées... seul reste un petit logo sur la bo… https://t.co/ZS29BHvnHZ

Baeckeroot prépare les championnats d'Europe et la coupe du monde

Jusqu'à dimanche, Thierry Baeckeroot, son co-équipier et le vidéo man sont les hôtes de l'aéroclub blancois. A raison de huit à dix sauts par jour, selon la météo, ils préparent assidûment les championnats d'Europe et la coupe du monde, qui se dérouleront en Allemagne, du 7 au 12 août.
Ici, Thierry n'est pas un inconnu ! Sa maman est originaire de Saint-Benoit-du-Sault, un village qui a bercé son enfance. Il a fait son premier saut à l'âge de 15 ans, au Blanc. « Le parachutisme , c'est une histoire de famille ! Mon père a commencé en 1990, mes deux frères l'ont suivi et moi aussi, en 2000 ! C'est un sport à sensation. Même s'il semble dangereux, en fait il est très encadré. » commente le sportif de haut niveau.
Thierry pratique le vol contact, un discipline sous voile, à deux performers et un troisième qui filme. « On saute à 2500 mètres, on ouvre tout de suite et on doit réaliser 5 figures, une sorte de chorégraphie, en un temps imparti » explique-t-il.
Les qualités requises : avoir un esprit d'équipe, être rigoureux et exigeant avec soi même et toujours viser la perfection !
Sélectionné en équipe de France en 2013, il consacre une douzaine de semaines par an à l'entraînement. Une passion aujourd'hui compatible avec son métier grâce à une convention signée entre son employeur, la Fédération Française de Parachutisme (FFP) et lui même.
En juillet, il sera à Besançon pour un nouveau stage avant de rejoindre Saarlouis pour les ultimes épreuves. Deux équipes françaises seront engagées, l'une plus expérimentée et l'autre (celle de Thierry) plus « jeune ». Leur objectif : aller le plus loin possible... et monter sur le podium, comme ce fut le cas à Chicago, en 2016 où ils ont terminé 2ème aux championnats du monde (dans l'épreuve de vol contact à 4).
En attendant, Thierry Baeckeroot profite pleinement d'un ciel propice à la pratique de ses sauts quotidiens. Et peut-être, qu'en levant la tête, l'apercevrons-nous ?
Martine Tissier

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.