Fil info
12:36RT : journée noire des associations. Manif en cours contre la suppression des aides à l'emploi https://t.co/C8oCr7Av4i
18:06 les inscriptions sur les murs du site de La Souterraine ont été effacées... seul reste un petit logo sur la bo… https://t.co/ZS29BHvnHZ

Laurence Duc expose ses toiles dans sa ville d’adoption

Laurence Duc vit et travaille au Blanc. Peintre, elle exposera ses tableaux au Moulin de la filature, à partir de samedi.
Intitulée « Rivières du ciel et visages du Blanc », l'exposition regroupe des œuvres autour de thématiques chères à l'artiste : les ciels qui l'accompagnent depuis son enfance et la cité blancoise qu'elle a adoptée en 2008.
À cette époque, Laurence, qui a son atelier dans le XIVe arrondissement de Paris, cherche une annexe, en province… et tombe amoureuse de la Ville Haute. « J'ai vraiment eu le coup de coeur pour "la maison-atelier » que j'ai acheté" », raconte Laurence... à tel point qu'elle s'y installe définitivement avec son époux.
Changement de vie. Il faut alors se faire connaître, trouver ses repères.
Née à Paris, elle passe sa jeunesse dans différentes régions de France, la Picardie, la Savoie, au gré des déménagements familiaux...et elle dessine. « Je me souviens. Nous habitions près du lac du Bourget. De la fenêtre de ma chambre, l'hiver, je voyais le ciel, l'eau et les brumes se confondre. C'était magnifique et cela m'inspirait ! », poursuit Laurence.
De retour à Paris, le bac en poche, elle enchaîne une année de fac d'arts plastiques, trois années à l'École nationale d'arts appliqués suivies de deux ans à l'ENS Arts Déco, section gravure/peinture, illustration. Diplômée, artiste auteur illustrateur, elle fait des piges pour des magazines et dessine « à tour de bras » pour des éditeurs de livres : « Je m'occupais de mes deux enfants la journée, et le soir j'honorais mes commandes ! »
Mais sa passion première, la peinture, la rattrape ! En 1990, elle arrête l'illustration pour s'y consacrer. En 2000, elle ouvre un atelier à Paris, donne des cours et suit en parallèle une formation d'art-thérapeute... et peint.
Aujourd'hui, Laurence Duc a trouvé sa place. « Je me sens chez moi, ici. Les ciels sont somptueux. Je prends beaucoup de photos. L’huile est ma matière de prédilection. J'aime bien la page blanche, le crayon, le papier et les pinceaux. Je capte un reflet. C'est un travail de poète, d'écrivain ! », confie-t-elle.
Ses toiles font le tour des cimaises de France : Avignon, Angoulême etc. Et quand on lui demande si elle a des projets, elle répond : « J'adore les toits ! »

Exposition « Rivières du ciel et visages de France » Laurence Duc. Moulin de la filature, du 5 août au 3 septembre. Entrée gratuite. Du mercredi au dimanche de 15 h à 17 h.
Pour en savoir plus : laurence-duc.com

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.