Fil info
20:41La Fête de la Montagne Limousine 2018 c'est les 28, 29 et 30 septembre à en https://t.co/bstJzAfXV6
16:06un début de en fanfare, merci pour l'article, on se donne rendez-vous p… https://t.co/6jZloosTQK
14:08RT : Ussel : Des poèmes et des chansons pour célébrer la paix -> https://t.co/UbctK0Smqy
08:33Dans le on préfère la partager et la boire 🍻😜 https://t.co/UWVUX2n94t
08:29ce matin 22/09/2018 de 08:00 à 12:00 efs - perigueux attention changement de date le théâtre est reporte au lu… https://t.co/dRuAFv8dpK

Le ras le bol du comité de défense de l'hôpital

Le comité de défense des usagers de l’hôpital a réuni ses membres et le public fin septembre, à la salle des fêtes, pour à la fois faire un « point de rentrée » et surtout préparer la manifestation du 14 octobre prochain.

Situation complexe, petite lueur d'espoir, déficits structurels, manque cruel de praticiens, incohérence dans le rapport de la cour des comptes, etc ». Tour à tour, Annick Gombert, Jean-Michel Mols, Robert Dumas et Marie-Georges Fayn, à la tribune, ont pris la parole pour commenter et dénoncer les propositions non appliquées, les difficultés non résolues à ce jour.
« Les usagers sont très inquiets. On trouve des prétextes pour fermer la maternité, en nous imposant des règles très spécifiques. De ce fait, trente à quarante naissances se font ailleurs. Est-il normal que ce soit désormais les patients qui fassent tous ces kilomètres pour aller consulter à Poitiers alors qu'avant seul le praticien se déplaçait au Blanc ? La rupture avec le CHU de Poitiers nous pénalise et elle a été poussé par l'ARS. Il y en a un peu ras le bol ! Ce ne sont pas des caprices, on veut être respectés ! On a donc décidé de manifester à nouveau. C'est une grande responsabilité mais on est en colère ! » martèle Jean-Michel Mols, président du comité.
Marie Georges Fayn habite Saint -Michel en Brenne et est par ailleurs rédactrice en chef de la revue L’Actu des CHU. Elle aussi réagit : « aujourd'hui, on ne nous regarde pas, on ne nous entend pas. On est motivé pour que l'hôpital reste et on a des idées pour qu'il se développe ! On demande à travailler autrement sur l'offre de soin. »
Bien sûr, le comité va demander à être reçu au ministère et vraisemblablement auprès de la toute nouvelle sous-préfète blancoise, très au fait des problématiques hospitalières. Une rencontre avec la direction de Châteauroux est programmée. Le comité a le soutien de nombreux élus et parlementaires. Mais en attendant,il a décidé de donner de la voix dans la rue.
Une marche citoyenne le 14 octobre à 14 h 10
Depuis plusieurs jours, les volontaires se relaient pour diffuser de nombreux tracts et communiquer « tout azimut » pour qu'un maximum de personnes soient présentes samedi prochain. L'itinéraire est désormais établi et le point de rassemblement est place de la Libération.
« Il faut réagir et que l'on soit nombreux samedi ! » clame Jean-Michel Mols.
Rendez-vous samedi 14 octobre à 14 h 10, place de la Libération.
Martine Tissier

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.