Fil info
17:57Indre : Anciens combattants : une victoire pour le centenaire de l’UNC -> https://t.co/fZg25SmbKj
17:56Le Poinçonnet : La nouvelle saison de l’Asphodèle a été présentée -> https://t.co/QWCXeeYnr0
16:47Salagnac : Salagnac jumelé avec Campagnes-sur-Aude -> https://t.co/Kvq0JgAZcd
16:42Terrasson-Lavilledieu : Aquifrance : les salariés veulent garder leur ancien directeur -> https://t.co/XTmTQLIqer
16:42Périgueux : Une action interprofessionnelle le 28 juin -> https://t.co/hAZZnPOOU9
16:40Périgueux : Une action interprofessionnelle le 28 juin -> https://t.co/4Ra3Ggtfzu
16:38Région : Martial Faucon fait Chevalier de la Légion d’Honneur -> https://t.co/hCz5SaVeqT
16:16RT : Merci au qui fait un gros travail de responsabilisation de pauvres grâce à son beau mobilier anti sans-… https://t.co/slQkZhSPGZ
16:13RT : ⚠️Accident sur au niveau d'une zone de travaux 🚧impliquant un véhicule de la DIRCO (sens Brive-Limoges) Sortie… https://t.co/CbqBA3y0Jb
16:11RT : Honteux. Voilà la réalité de la réforme. Transfert d’un cheminot au privé, 2 options. Option 1 : si son activité r… https://t.co/YyyVl5S0Ip
15:37Les avocats de Brive, Tulle, de Creuse, de Limoges dénoncent "le début d’un processus de délocalisation de notre C… https://t.co/UTV59Jq7m7
13:51Débat de L'Echo sur l'importance des collectivités dans la vie quotidienne. https://t.co/0cApHjlAdi https://t.co/m73O5z5l6A
12:55RT : Macron m'a "tuer" Ma Gare Ma Ligne j'y tiens https://t.co/p1HbsVaVmY
12:55RT : la gare est à vendre ! https://t.co/f7FaFIB129
12:33RT : La gare de point de rencontre entre les cheminots correziens et haut-viennois. Ils veulent le rétablisse… https://t.co/u0gffZl1PS
12:33RT : Les cheminots plastifient la gare de https://t.co/J9qrzg1M9M
11:44RT : Le convoi de cheminots arrive en gare de https://t.co/gXu8mACbK2
11:40Toutes les infos sur le Salon Plumes en Berry du 24 juin sur le site https://t.co/fZzkyQzwep. L'invité d'honneur d… https://t.co/OZNxP6kMl9
11:22RT : les cheminots sont sur les rails https://t.co/uMCFYd3yN1
10:52RT : Limoges, samedi rassemblement pour soutenir le peuple palestinien face à un état israélien d’extrême droite. https://t.co/Z9TyowzQQI
10:05France : Encore plus d’activités à la station Sports nature -> https://t.co/USKvH4mVtT
10:01France : «Une réponse adaptée et professionnelle» -> https://t.co/cI6g8Phcv5
09:53France : écouter, accompagner, informer -> https://t.co/mqyfAIAs3z
07:52Région : Au service des citoyens oui mais... -> https://t.co/KeMAN8IMz4
22:40Brive-la-Gaillarde : Question : quartier libre ou pas ? | L'Echo https://t.co/e2ZPmXIdgE via
21:33RT : 😍😍😍😍😍😍😍😍 C'EST FINIIIIIII ! ON A GAGNÉ !!!!!!! 🏴󠁧󠁢󠁥󠁮󠁧󠁿🇫🇷 https://t.co/2ENqyERU1X
19:42Brive-la-Gaillarde : Question : quartier libre ou pas ? -> https://t.co/OvwusDOTrK

Seize ans de mobilisation pour les vétérans des essais nucléaires

L'Association des vétérans des essais nucléaires (AVEN) a tenu sa réunion départementale, salle de la Libération, samedi après-midi.
Accueillis par Jean-Louis Camuzat, vice-président national, en charge des régions et des départements, les vétérans indriens ont pris place, aux côtés d'Annick Gombert, maire de la ville, André Knezic, président du Cher, et Pierre Palisse, le tout nouveau président de l'Indre.
Avant d'aborder l'ordre du jour, Jean-Louis Camuzat rappelle que « l'AVEN est une association apolitique, ni pour ni contre le nucléaire. Elle demande "Vérité et justice" pour tous les vétérans du Sahara et de Polynésie ».
L'association créée en 2001, suite à l'observation du développement de pathologies spécifiques communes à tous ceux qui avaient participé aux essais nucléaires, a pour but de soutenir la cause de tous les Vétérans et, particulièrement ceux porteurs de maladies radio-induites, en intervenant auprès des autorités administratives et judiciaires.
Au programme de cette assemblée, le compte rendu des sujets abordés lors du congrès de La Rochelle en octobre 2017, diverses informations et les gros chantiers à venir.
« Nous nous sommes battus pour avoir la reconnaissance de l’État. C'est chose faite avec la loi Morin, en 2010. Cette année, il y a eu, dans cette loi, la suppression du risque négligeable, ce dont nous nous réjouissons, précise le vice-président national. L'Association va travailler maintenant à l'indemnisation des veuves et des enfants de vétérans et sur les conséquences des essais nucléaires sur la santé des descendants. »
Aujourd'hui, pour mieux évaluer tous ces problèmes, le pôle santé de l'AVEN a fait créer l'OBSIVEN, un observatoire libre et indépendant. Celui-ci s'est engagé à réaliser d'une part une étude épidémiologique sur 500 familles présentant au moins une personne irradiée ainsi une analyse de résultats et d'autre part à choisir les familles qui ont un taux d'anomalies de santé sur deux générations et étudier les génômes.
450 dossiers ont été adressés au Comité d'indeminsation des victimes des essais nucléaires (CIVEN). À ce jour, 149 ont obtenu une décision favorable, et 261 sont en cours d'instruction. Le cabinet d'avocats Tessonnière suit toutes les procédures.
« Nous avons réussi à faire adhérer les parlementaires de tout bord à notre cause. C'est notre force. Dans le département de l'Indre, les deux députés, ainsi que Gil Averous, maire de Châteauroux, et Jean-Paul Chanteguet, ancien député, nous soutiennent », indique Jean-Louis Camuzat.
La France a procédé à 210 essais nucléaires au Sahara et en Polynésie entre 1960 et 1996. 150 000 personnels civils et militaires ont été missionnés sur place.
L'AVEN comptabilise 6 500 adhérents au niveau national, 200 en région Centre - Val de Loire et 30 dans l'Indre.
« Adhérer à l'association permet d'être informé, d'avoir une assistance judiciaire gratuite et de bénéficier du volet social », conclut Jean-Louis Camuzat.
La réunion s'est terminée par des échanges cordiaux et fructueux avec les participants, et la présentation officielle du nouveau président de l'Indre, Pierre Palisse.
Martine Tissier

Pierre Palisse, nouveau président de l'AVEN 36
Pierre Palisse habite Coings. Employé par une société habilitée par le Centre d'études atomiques (CEA), il est parti dès 1966 et à quatre reprises en Polynésie pour travailler, en tant que civil, sur tous les sites d'expérimentation nucléaires. « Nous étions logés et nourris sur les bateaux de la Marine nationale. Il y avait beaucoup de militaires, de jeunes appelés », se souvient-il. Aujourd'hui, il souffre de carcinome et a subi plusieurs opérations. Il ajoute que cette maladie est liée à l'exposition au soleil et qu'il a aussi travaillé en Egypte…
Adhérent à l'AVEN depuis une bonne dizaine d'années, il a accepté de présider l'AVEN 36. Son rôle : relayer au niveau départemental les informations nationales, être référent pour les adhérents indriens et rencontrer les personnalités politiques locales.
Ces nouvelles fonctions ne l'effraient nullement. « J'ai déjà l'habitude ! Je suis président d'une autre association ! », confie-t-il.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.