Fil info
14:09Le Bourdeix : Les retraités CGT du Bergeracois défileront jeudi à Périgueux -> https://t.co/zqC4cjxQUo
13:42Dordogne : Une nouvelle expérience télévisuelle -> https://t.co/vEPEvarv54
13:41Dordogne : L’université pour se former à l’entreprise artisanale -> https://t.co/apkOd5t90H
12:43RT : Vigeois : Eden : des pacifistes s’exposent -> https://t.co/EgMCmRCZUJ
12:27Vigeois : Eden : des pacifistes s’exposent -> https://t.co/EgMCmRCZUJ
11:50Haute-Vienne : Des stagiaires au bout du rouleau | L'Echo https://t.co/F9iC0ipg4m via
11:23RT : ⚠️Accident poids lourd impliqué sur dans le sens ▶️ entre les sorties n°53 (Nespouls) et n°54… https://t.co/PIRsQLIjpi
10:26Bergerac : Code du Travail : le Campanile sur le grill des Prud’hommes -> https://t.co/c7o4oXC2g0
10:10Ussel : Une campagne participative pour maintenir le bar d'ânes -> https://t.co/9M3egHciGr
09:57RT : La police de Limoges lance un appel à témoins suite à la disparition d'Arnaud Potier, disparu depuis vendredi midi. https://t.co/rAuK1qZxGe
21:07RT : La police de Limoges lance un appel à témoins suite à la disparition d'Arnaud Potier, disparu depuis vendredi midi. https://t.co/rAuK1qZxGe
18:59Région : Quand l’Education nationale se rapproche de l’entreprise -> https://t.co/abJQTWKUYT
18:56Indre : [intégral] Vanik Berbérian écrit à Agnès Buzyn -> https://t.co/ujYXcKy3cC
18:55Saint-Gaultier : Eglise romane : près de dix siècles d’histoire -> https://t.co/wuUUrPuqav
18:54Indre : Comment aider les orphelins à faire leur deuil ? -> https://t.co/wQmyQUEZYj
18:51# # - -Vienne : Les retraités en ont marre d’être maltraités -> https://t.co/2qWOFhpBhs
18:50Indre : Dans l’intimité de George Sand -> https://t.co/PX6rcRd6DG
18:46La police de Limoges lance un appel à témoins suite à la disparition d'Arnaud Potier, disparu depuis vendredi midi. https://t.co/rAuK1qZxGe
18:13Région : Des pistes pour économiser l’eau -> https://t.co/9yZl9eksh1
18:05RT : Le parti d’extrême droite fait son entrée au parlement de avec 11% des voix. Nouvelle alerte. La pest… https://t.co/G0HDwpOFRW
17:53# # - -Vienne : Des stagiaires au bout du rouleau -> https://t.co/1zI0CG5nSs
17:50Comme chaque 2e dimanche d’octobre, les badauds ont pris d’assaut les rues, le champ de foire de Chénérailles pour… https://t.co/tq5okDutiD
16:56Mercredi 17 octobre SOLIHA Dordogne-Périgord avec le Département fête ses 50 ans à Périgueux de 9h à 12… https://t.co/e2NGHhFMUF
16:52# # - -Vienne : Le marché aux plantes prend racine parc Victor-Thuillat -> https://t.co/M63o5XWUoy

Des fouilles archéologiques place de la Libération

Annick Gombert l'avait largement annoncé, lors du dernier conseil municipal et lors de la cérémonie des vœux, le 12 janvier dernier : « Des fouilles préventives sur le chantier de rénovation place de la Libération seront effectuées à la demande de l'État à partir du 22 janvier. »

Il s'agit de treize sondages, répartis de part et d'autre de la place et dans la cour des moines.
Depuis plusieurs jours, la pelle mécanique creuse méthodiquement de petits rectangles, de dimensions identiques et à des profondeurs bien précises. Confié à l'Institut national de recherches archéologiques préventives (INRAP), ce diagnostic a pour objectif de déceler une présence humaine ou non, de trouver des vestiges.
Sur place, deux archéologues. L'un, spécialiste du Moyen Âge, de l'époque moderne et du Bas-Berry, est responsable d'opération, l'autre est archéologue anthropologue. À chacun ses missions. Pendant que l'un fouille, l'autre photographie, repère, et prend des notes, car à l'issue de ce travail, il rédigera un rapport adressé aux services de l'État.
« Nous fouillons, c'est votre histoire ! », peut-on lire sur un calicot.  Ici, les fouilles suscitent un énorme intérêt. Les gens viennent nombreux, observent, échangent, posent des questions. D'autres se rappellent... Une personne âgée, raconte : « J'habite pas très loin d'ici, un hameau, à Lavaudieu. Il y avait une chapelle et quand on était gosses, on s'amusait à trouver des ossements humains. Il devait y avoir un cimetière ! » Une maman, très intéressée, renchérit : « J'ai proposé aux enseignants de mes enfants de venir voir le chantier. C'est passionnant de connaître l'histoire de sa ville et de voir le travail des archéologues. » Un  monsieur, conducteur d'engins à la retraite, témoigne de découvertes faites lors de travaux. D'autres extrapolent sur d'hypothétiques sous-terrains reliant le château du Bouchet à Rosnay au château Naillac…
En tout état de cause, tous les vestiges sont méticuleusement prélevés, répertoriés et envoyés en laboratoire pour y être analysés.
Au vu des résultats, si les vestiges sont significatifs sur le plan scientifique et patrimonial, le diagnostic est dit « positif », l'État peut alors prescrire une nouvelle fouille.
En attendant, cette opération passionne des habitants, curieux de leur histoire, qui apprécient les réponses apportées à leurs questions.
Martine Tissier

Commentaires

Super.