Fil info
18:50RT : Indre : Maternité : la commission d'appui n'a pas eu lieu ! -> https://t.co/4hXbbbn92f
18:49RT : Le 20/9/17 était arrêté à la préfecture de , il faisait son métier de en filmant… https://t.co/ze1YoNyWTG
18:49RT : A la préfecture de , en Creuse , l’an dernier à la même date, lors de l’occupation par les… https://t.co/sEDGkus9oh
18:49RT : Tulle : Sécheresse : Les restrictions maintenues -> https://t.co/Ozp4tkH15P
18:12Indre : Une nouvelle association pour les acharnés du jeu -> https://t.co/JaOpdOPM4A
18:07Indre : Maternité : la commission d'appui n'a pas eu lieu ! -> https://t.co/4hXbbbn92f
17:30Tulle : Sécheresse : Les restrictions maintenues -> https://t.co/Ozp4tkH15P
16:11Région : La transition énergétique divise -> https://t.co/NB8561KJHK
16:09# # - -Vienne : L’implication par le dessin -> https://t.co/3h3TQkKXse
15:51Marcillac-Saint-Quentin : Une rue en la mémoire de l’ancienne institutrice -> https://t.co/f3RjRnSEC7
15:47Carsac-Aillac : Les moulins entrent en scène -> https://t.co/Ukmp4T7eMS
15:43Mussidan : La déviation est en bonne voie -> https://t.co/Nwe5gD0Ymm
15:42Dordogne : Une journée pour s’informer sur le mal de dos le 25 septembre -> https://t.co/89CeYCmTrr
15:40Dordogne : Le Périgord s’exporte jusqu’en Australie -> https://t.co/W81TRX9Kj4
15:36Dordogne : La « petite histoire » n’en finit pas de grandir -> https://t.co/sp5jjVhcys
15:33Périgueux : Deux jours pour prendre véritablement soin de soi -> https://t.co/gMUzMdwADs
14:54Saint-Benoît-du-Sault : 130 minots ont repris le chemin du stade -> https://t.co/gGe8tWRHE9
14:52Le Blanc : à quand le retour des coquelicots dans les campagnes ? -> https://t.co/AhSI0EREpq
14:52Pouligny-Saint-Pierre : La commune s'enrichit d'une nouvelle association -> https://t.co/0itB3FKHi6
14:44 😍😍
14:44 Yess
14:43 c'est Martin ? 😱
14:07Périgueux : Des locaux sécurisés et adaptés -> https://t.co/lFf1ComIiO
12:39RT : le bel article de l' pour la Journée Internationale de la Paix https://t.co/Qgnd5U9f7k
12:37RT : Pour le coup, Céline a sans doute la meilleure formule pour parler de : « La merde a de l'avenir, vous ver… https://t.co/TAornnQb8U
12:33RT : Contrairement à ce que je lis et j'entends, non, le ne propose pas d'agir dans le cadre des traités européens… https://t.co/yVJtV5QwsL

Environnement : Chapitre nature tire la sonnette d’alarme

Chaos climatique et financier, disparition à une vitesse vertigineuse d'oiseaux, d'insectes et autres espèces animales, due à l'utilisation massive de pesticides... Il y a urgence à réagir tant la situation mondiale est catastrophique et la vie menacée ! Autant de sujets de conférences et de débats à Chapitre nature, ce week-end.

Lors de la conférence inaugurale, vendredi soir, Pierre Larrouturou, économiste, qui depuis de nombreuses années travaille avec le climatologue Jean Jouzel,  est alarmiste ! Diaporama à l'appui, il illustre, commente tableaux et chiffres, réalisés à partir d' études scientifiques vérifiées et confirmées, démontrant une augmentation démentielle des gaz à effet de serre. Ainsi, la France a bafoué ses engagements, puisqu'en 2017, elle a allègrement dépassé les 3 %, au lieu du moins de 1,2 % annoncé. « Les trois dernières années ont été les plus chaudes. Si le réchauffement se poursuit ainsi, si nous ne faisons rien, nous connaîtrons en 2050 des pics de chaleur pouvant aller jusqu'à 55° !, explique-t-il, avant de poursuivre : Ce dérèglement climatique aura de graves incidences. L'immigration ne sera plus politique ou économique, mais climatique ! 140 millions de personnes devront quitter chaque année leur pays ! La paix mondiale est en jeu ! »
Face à ce constat, il faut réagir vite ! Et s'engager ! « Nous ne pouvons pas rester sans rien dire. Nous ne pouvons pas rester sans agir. Aujourd’hui, l’esprit se révolte contre le sort qui est promis à l’Homme », lit-on sur le site  https://climat-2020.eu., un site qui fourmille d'informations pertinentes et qui incite tous les citoyens à faire entendre leur voix en signant l'appel pour un pacte finance-climat européen.
« Et si on parlait de la situation des animaux ? » était l'intitulé d'une autre conférence, avec Allain Bougrain-Dubourg, président de la Ligue de protection des oiseau, et Fabrice Nicolino, journaliste, qui tous les deux viennent de publier un ouvrage sous forme de « Lettre à », dans une nouvelle collection de la maison d'édition Les Échappés. « Cette maison d'édition, assez marginale, a été créée par Charlie. La liberté y est grande », tient à préciser Fabrice Nicolino, rappelant que Charlie souffre encore beaucoup du drame subi il y a trois ans et demi.
Allain Bougrain-Dubourg reprend la parole, s'appuyant sur des études récentes du CNRS et du Muséum qui démontrent une corrélation entre disparition des oiseaux et agriculture intensive.
« Un désastre,
un effondrement »
« La petite faune est restée sur le bord du chemin ! Sa disparition est la conjugaison d'une agriculture intensive, d'une artificialisation des sols (asphalte, bitume etc.), de perte des zones humides, véritable nurserie du vivant, et du dérèglement climatique. Depuis 2011, moins 40 % d'hirondelles rustiques, moins 80 % de tourterelles des bois ! Je viens d'apprendre que l'Europe a proposé un moratoire contre la chasse de l'alouette des champs. La France a voté contre. C'est scandaleux ! », martèle Allain Bougrain-Dubourg.
Même colère chez Fabrice Nicolino, qui parle de situation apocalyptique. « C'est un désastre de nature biblique, un effondrement. L'agriculture est devenue une industrie. À une époque, dans les années 50, les pesticides étaient considérés comme une solution miraculeuse. Et puis, il y a ces alliances maudites, diaboliques des entreprises qui vendent, des administrations de contrôle et des services de l'État et de l'industrie. »
« Que fait l'État ? Je veux qu'il mette des ronds, du courage et de la détermination !  », enchaîne le président de la LPO.
Pour Fabrice Nicolino, il faut accepter de changer et tout de suite. Les choses bougent. Par exemple, Paul François, céréalier charentais, malade d'avoir manipulé des pesticides, vient de convertir ses 400 hectares en bio. « Il a remis en cause ce système.  C'est possible techniquement de le faire à l'échelle de la France en cinq ans.  On peut ébranler les consciences et bâtir une autre politique commune. Par ailleurs, événement extraordinaire, la FAO, énorme structure, qui a toujours accompagné le modèle industriel, a déclaré, il y a deux mois,  que l'agriculture biologique était capable de nourrir la planète. »
Et d'annoncer que Charlie prépare avec Génération Future une très vaste opération « Nous voulons des coquelicots » pour début septembre. « La clé de cette histoire est la fin des pesticides. C'est un  objectif clair, net, mobilisateur ! Il nous faut susciter un espoir positif ! »
Allain Bougrain Dubourg adhère pleinement à ces propos. Revenant à la cause animale, il précise que « derrière chaque animal, il y a un individu », avant de conclure : « Rien n'est perdu à condition de se lever ensemble ! » Et citant Pierre Dac : « Il faut arrêter de changer le pansement, il faut penser le changement ! »
Des échanges ont ensuite eu lieu entre le public et les intervenants, qui, tous, ont exhorté le public à s'engager individuellement pour faire prendre conscience à leurs familles, voisins, amis de l'urgence de la situation, grave mais pas irréversible, si l'on agit très vite !
Martine Tissier

Un site à consulter, un appel à signer :
https://climat-2020.eu
Des livres passionnants :
- Pour éviter le chaos climatique et financier, Pierre Larrouturou. Éditions Odile Jacob.
- Lettre des animaux à ceux qui les prennent pour des bêtes, Allain Bougrain Dubourg. Éditions Les Échappés.
- Lettre à une petiote sur l'abominable histoire de la bouffe industrielle, Fabrice Nicolino.  Éditions Les  Échappés.
À signaler le prochain numéro de la revue La Bouinotte sera consacré à la biodiversité en Berry  et  un collectif  collectif36@climat-2020.eu est en cours de création dans l'Indre.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.