Fil info
16:01Périgueux : Crèche nouvelle, cuisine externe ? -> https://t.co/jINEBQhAk9
15:56 Martin Lesage, promo Marie Curie à l’ENA, fera sa 1ere sortie terrain à à . Ms les 1è… https://t.co/kLseehDc0Z
15:47France : Le nouveau secrétaire général s'appelle Martin Lesage -> https://t.co/PWZrYwU7Wh
15:46samedi, journée internationale de la Paix, on marche pour le climat et la biodiversité : déclaration à retrouver da… https://t.co/DzFfJi7SE9
15:29Brantôme : Ils ont ressuscité la montre 24h -> https://t.co/JJ90fSgMDl
15:15Boulazac : Le sport véhicule des valeurs importantes -> https://t.co/W3P1A4GeiT
15:14Périgueux : L’artère de tous les déplacements doux à l’honneur -> https://t.co/NzOFF6aong
11:11Corrèze : La Corrèze placée en «risque de feux de forêt très sévère» -> https://t.co/3aL871hw72
10:40Périgueux : « Jamais on n’aurait cru que l’agriculture tournerait comme ça… » | L'Echo https://t.co/Qr2XnVdIpu via
07:37Région : A Vassivière, des caméras parmi les brebis -> https://t.co/3oKpKtZuBZ
07:35# # - : Ce soir au Lido, «Taxi Téhéran» en soutien à l’avocate Nasrin Sotoudeh -> https://t.co/8PlrMSbOHS
07:33# # - -Vienne : Festival l’esprit des pierres, un premier acte de grâce -> https://t.co/IimTHvGeCW
07:31# # - -Vienne : C’est la Dolce Vita au Vigen -> https://t.co/ZTNpyRC88W
07:29# # - -Vienne : Demain et samedi, Festi’Zac de retour à Ambazac -> https://t.co/vJatMAMM50
07:29 "Le massif forestier ne doit pas reconquérir des espaces unique… https://t.co/aCnQVDsO8R
07:27Région : Solutions pour l’inclusion -> https://t.co/MyKWksPOyg
07:22Coulounieix-Chamiers : La filière bois ne doit pas compter sur le malheur des agriculteurs -> https://t.co/IZkdGXMS81
05:59 Les SP de nouveau en prise avec un violent incendie cette nuit. C dans :… https://t.co/K8bhTVUBBF
05:55Prigonrieux : Violent incendie près de Bergerac : la circulation coupé -> https://t.co/lMrPWLb8Tz
00:57Région : Pas touche aux trésoreries | L'Echo https://t.co/CFAJzv8TIM via
22:18 "En , la question des transmissions est majeure". C da… https://t.co/6SsMm12mxq
22:12Périgueux : « Jamais on n’aurait cru que l’agriculture tournerait comme ça… » -> https://t.co/ahvNYE8fsk
20:10Châteauroux : L’année 100 pour l’Apollo -> https://t.co/RI9ntgujKL
19:41📰C'était à lire aujourd'hui dans . C'est demain à : une rencontre… https://t.co/ImPRvqDSIQ
19:23Migné : Double inauguration au Domaine du Plessis -> https://t.co/vY3bKjB8Oc
19:22La Châtre : Patrick Judalet brigue un nouveau mandat -> https://t.co/MRf0VJNq06
19:21Issoudun : Finances publiques : les agents manifestent chaque vendredi -> https://t.co/j8ZuQTtAGW
19:20Châteauroux : Le quartier de la gare s’engage sur une nouvelle voie -> https://t.co/EIe1gsuIar
18:42RT : [Retour vidéo ] journée d'hier de végétation 🚒 sur la commune de . Merc… https://t.co/FZWV4sxuja
18:40Corrèze : Un Trésor public à sauvegarder -> https://t.co/YwwsZDJ7IW
18:39 Les sapeurs pompiers limitent les dégâts... mais qd même... Grosse imprudence à C dans… https://t.co/rnzCNa73Sa
18:32Jumilhac-le-Grand : Il brûle des herbes chez lui... et calcine presque un hectare -> https://t.co/aeIgQSuWSw

Clarisse Sabard, une romancière de retour au pays

À la suite d’un grave problème de santé, Clarisse Sabard s’est mise à écrire des romans et sa vie a changé. Blancoise d’origine, elle vient retrouver ses racines.
Clarisse Sabard est née au Blanc, a passé son enfance et adolescence à Tournon-Saint-Martin, où elle a toujours ses attaches familiales, avant de migrer vers Nice, pour des raisons professionnelles.
Aujourd’hui, beaucoup de choses ont changé dans sa vie. À la suite d’un grave problème de santé, elle a été contrainte d’arrêter définitivement de travailler. Que faire ? « Je me suis dit que c’était peut-
être le moment de saisir ma chance ! », raconte-t-elle.
Elle écrit et publie en 2016 un premier roman Les lettres de Rose dont l’histoire se passe à Tournon-Saint-Martin et qui, d’emblée, trouve son lectorat et reçoit le « Prix du livre roman ». Dans la foulée, elle récidive avec La plage de la mariée, puis Le jardin de l’oubli, un ouvrage où il est question de la « belle Otero ». « La femme est très présente dans mes livres. Concernant le troisième ouvrage, j’ai fait un gros travail de recherche. J’y ai pris beaucoup de plaisir ! J'adore apprendre ! », confie Clarisse, qui avoue écrire quatre à cinq heures par jour.
Aujourd'hui, elle prépare un autre petit roman, différent, une sorte de comédie familiale qui se passe à Noël, une période qui lui est chère.
Clarisse Sabard vit de son écriture. Et quand elle n’écrit pas, elle lit. Parmi ses nombreux auteurs de prédilection, il en est une qui a sa préférence : George Sand, et spécialement son roman Consuelo  qui met en scène une femme libre, hors du commun, qui prend son destin en main... Un peu comme elle ?
Elle sera samedi prochain à la librairie Cousin-Perrin pour dédicacer ses ouvrages. Et puis, un autre projet devrait bientôt se concrétiser : son retour définitif à Tournon-Saint-Martin. « J'ai un petit garçon de 5 ans et demi. La campagne me manque. Mon mari a entamé une reconversion professionnelle afin de pouvoir à nouveau vivre ici. J’y ai passé toute mon enfance. Je me sens chez moi ici », conclut-elle.
Martine Tissier
Dédicace de Clarisse Sabard à la librairie Cousin-Perrin samedi 11 août de 10 h à 13 h.

nike air max 2019 black

Commentaires

Le commentaire a été supprimé car insultant ou diffamatoire.

Le commentaire a été supprimé car insultant ou diffamatoire.