Fil info
23:19 Bravo BB et la photo est trop mignonne
22:01 Soirée gros blaireaux c bien aussi😡😡😡😡😡
19:41 Bravo à toute l'équipe de la Fondation !… https://t.co/F26JcRwzuX
17:50 Bravo Monsieur et merci de montrer votre i… https://t.co/czrVLcRYvt
17:42 Une petite pensée pour ce pauvre Germinable Pe… https://t.co/OqinFYBe5e
17:31 Ah une très bonne nouvelle, je tweetais su… https://t.co/6DDQ1hpxhx
16:55 Félicitations, cela démontre une intelligence, un humanisme . Merci
16:30 Bravo pour cette énièmes victoire mais à v… https://t.co/uMu8YbMta2
13:16 personne n’a pris contact avec moi aucun nettoyage de la voie ferrée. https://t.co/LhqHOeKvZm
00:59Le 21 septembre se prépare pour le Mouvement de la Paix de Corrèze Arbres de la Paix : Brive :Cérémonie le 26/09 à… https://t.co/lmek7JXLjs

Le comité de défense de l’hôpital ulcéré par les propos de la sénatrice

Ce jeudi, Jean-Michel Mols, président du Comité de défense des usagers de l'hôpital, Annick Gombert, maire et conseillère régionale ainsi que Jean-Paul Chanteguet, président du PNR, ont tenu à réagir après la parution dans la presse d'un article relatant les propos de Frédérique Gerbaud, sénatrice de l'Indre (notre édition de mercredi).
« Nous dénonçons le mépris, la suffisance dont Madame la Sénatrice fait preuve à l'égard des élus et des citoyens fortement mobilisés pour le maintien des services actifs de l'hôpital du Blanc. À bien analyser ses récentes déclarations, nous avons le sentiment qu'elle seule, saurait... qu'elle seule connaîtrait le fonctionnement d'un hôpital... qu'elle seule aurait des contacts aux plus hauts niveaux… À l'en croire, près des 400 élus, (dont 82 % sont des maires de l'Indre) députés, représentants de tous les niveaux de collectivités de l'Indre et des départements limitrophes, toutes sensibilités confondues, qui exigent la réouverture de la maternité du Blanc dès le 1er septembre, en ayant signé notre “appel des élus”, ne seraient que des ânes ! », entonne Jean-Paul Chanteguet, ancien député, visiblement agacé.
Même constat pour Annick Gombert qui relève des inexactitudes dans les propos de la sénatrice. « Les élus redoutent les conséquences de la fermeture de la maternité sur les autres services. Nous construisons une maison médicale pluridisciplinaire pour être attractifs et fermons la maternité ! Où est la cohérence territoriale ? Frédérique Gerbaud affirme par ailleurs que l'IFSI n'est pas menacée. Si la maternité ferme ses portes, les formations d'infirmière et aide-soignante ne seront pas complètes. La Région investit 300 000 € dans cet institut. Il est absolument vital de maintenir cette formation  post bac, la seule qui existe ici. »
Quant à Jean-Michel Mols, il souligne à nouveau les graves dysfonctionnements dans la gestion du site hospitalier. « Il y a quelques jours, un médecin me confiait qu'il n'y avait pas de pédiatre ni de gynécologue obstétricien au tableau de garde... »  et rappelle qu’aucun arrêté n'a été publié concernant la fermeture estivale de la maternité et de présenter un projet porté par quatre praticiens.
Quatre praticiens aujourd'hui à l'ARS
Les médecins Alain Tekaya, Anwar Fayad, Séguy et Congotti, tous gynécologues obstétriciens, ont proposé de réactualiser les protocoles avec les pédiatres, sages-femmes, et anesthésistes, sous le contrôle obligatoire du Dr Perrotin, référent de l'Agence régionale de santé (ARS). Ce travail, à l'initiative du Dr Tekaya, un homme d'expérience, soutenu par François Jolivet, député, sera présenté à l'ARS aujourd'hui. Toujours selon lui, il semblerait qu'il n'y ait pas de problème de recrutement au Blanc. Une sage-femme, qui vient de prendre sa retraite, est prête a à reprendre du service.
Et Jean-Paul Chanteguet de poser la question suivante : « Comment se fait-il que la maternité n'a jamais été fermée pendant l'été les années précédentes ? Quand l'établissement était autonome, un personnel intérimaire régulier assurait les remplacements et pas des mercenaires… qui coûtent très cher. »
Quoi qu'il en soit, les membres du Comité de défense en ont « assez d'être baladés » et veulent des réponses précises et claires. « Nous ne sommes pas naïfs. Nous ne croyons pas malheureusement à la réouverture de la maternité. Nous sommes très inquiets », disent-ils de concert.
Une délégation composée de François Bonneau, président de la Région Centre-Val de Loire, Serge Descout, président du conseil départemental, François Jolivet, député, des élus municipaux et membres du comité de défense ont demandé une audience à l'ARS avant le 1er septembre. Un courrier a été adressé au Premier ministre le 1er août. Trinitad Guttierez-Bonnet, infirmière au Blanc et secrétaire du syndicat FO de l'hôpital, fera  un point presse (qui fera suite au rendez-vous  entre les médecins et l'ARS) à l'entrée de l'hôpital du Blanc lundi 13 août à 14 h.
Martine Tissier

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.