Fil info
20:36Creuse : On s’en doutait… | L'Echo https://t.co/kNyLxjkKN8 via
19:33Issoudun : Hôpital : la télémédecine c’est maintenant -> https://t.co/Zn3L2f1M3l
19:33 88%? On ne m'a jamais demandé mon avis...
19:30Déols : Dix-huit candidates pour une seule place de Miss Centre -> https://t.co/ms5IXRRMnw
19:28Châteauroux : L214 sur le marché pour dénoncer les conditions d’élevage -> https://t.co/dQjjde0KjI
19:25Le Poinçonnet : Très bons débuts du Poinçonnet -> https://t.co/tBZ7j4U1wL
19:07Coulounieix-Chamiers : Préfet Frédéric Perissat : « nonobstant la loi chasse, je reste le patron » -> https://t.co/WGQBNSjKM6
18:36Périgueux : Prise de conscience de l’urgence climatique et sociale -> https://t.co/3npg9YL2Rs
18:19RT : Pour un Jean-François choqué, l’incarcération de est particulièrement sévère au regard de son âge. Venant… https://t.co/oRDsTLZrE8
18:18RT : La droite qui s’indigne de l’incarcération de Patoche c’est la même qui a fait du « laxisme de la justice » son fon… https://t.co/YWj0Z29AGn
18:04Saint-Laurent-sur-Manoire : Une troisième saison riche de découvertes -> https://t.co/Ksxua3wlZj
18:04RT : [A LA UNE A 18h00] De nouvelles scènes de violence ont émaillé des manifestations interdites à Hong Kong, la police… https://t.co/3SuiyShqYU
18:00Castelnaud-la-Chapelle : Sensibiliser le public aux enjeux du climat et de la biodiversité -> https://t.co/00uPHwNESp
14:18RT : Merci aux ⁦⁩ ⁦pour cette article sur le train des primeurs. Ils confirment mes propos ainsi que ceux de ⁦… https://t.co/a1wVulXTlH
08:26Périgueux : (VIDÉO) Jean-Philippe Granger : "le monde agricole est aussi des négociations sur le réforme des retrai… https://t.co/quugxSk02B
07:08Chancelade : Deux incendies, une maison totalement détruite aux portes de Périgueux -> https://t.co/zJ68vKjs43

Fermeture définitive de la maternité du Blanc : et après ?

Le verdict est tombé vendredi matin lors du Conseil de surveillance : la fermeture de la maternité était votée à 10 voix pour et 4 contre, au nom de la sécurité, condamnant, par la même, à mort tout un territoire.

Samedi après-midi, Annick Gombert, maire du Blanc invitait élus et population à une réunion publique, à la fois pour informer et décider ensemble des nouvelles actions à mener. Car, bien sûr, le combat continue !
« Nous sommes déçus, désappointés, révoltés. Nous avons espéré jusqu'au bout. Nous avons essayé de faire comprendre, démontrer que tout ce qui était dit n'était que mensonge. J'assimile cela à un vrai lavage de cerveau. On a de cesse de dire qu'il y a des problèmes de sécurité, c'est faux ! » commentait l'édile blancois, avant de reprendre la chronologie des faits jusqu'à la date fatidique du 19 octobre.
Relatant la démission fonctionnelle des maires et adjoints, qualifiée de « note d'espoir », elle indique que celle-ci a permis de se faire entendre au niveau national, puisque relayée par de nombreux médias. D'autres actions sont envisagées, comme des actions en justice, un mouvement lancé avec le maire PCF de Vierzon afin de réunir les maternités en difficulté etc. « Nos territoires ont absolument besoin de cette maternité. L'état est en train de tout déménager, de tout fermer : les bureaux de poste, les AFPA... Hier, les représentants syndicaux de Poitiers nous alertaient : Ils sont débordés et doivent rajouter des lits ! C'est une mise en danger réel des femmes et de leur bébé ! » martelait Annick Gombert, avant de solliciter
l'assemblée, nombreuse et déterminée à exprimer ses idées pour continuer la lutte. Tour à tour, élus et citoyens prennent la parole. Les idées fusent ! « Pourquoi ne pas rendre sa carte d'électeur ? , « Pourquoi ne pas organiser une marche relais jusqu'à Paris ? Pourquoi ne pas demander l'annulation de la fusion entre Châteauroux et Le Blanc ? »
« Je propose la démission de tous les conseillers municipaux dans les communes.  A quoi s'accrochent-ils ? Leur reste de pouvoir ? Leurs émoluments ? J'entends déjà celles et ceux de Martizay, de Fontgombault et d'ailleurs s'inquiéter de l'arrêt éventuels des travaux de voirie en cours, par exemple. Mais à quoi ça sert de jolies routes s'il n'y a plus personne pour les emprunter ? Pour ce faire, c'est très simple, il suffit d'envoyer sa lettre de démission  à son maire. Ça bloque tout. Et cela apportera une relative paralysie ! Il faudra organiser de nouvelles élections » signifie Michel Navion.
Des élus applaudissent, d'autres expriment leur désaccord. Dans la salle on parle de grève administrative, de grève du zèle...Une citoyenne affirme alors : « Si on n’est pas uni, on est foutu ! Arrêtons les ambitions personnelles, agissons de façon consensuelle et mouillons-nous à notre niveau ! Avant de préciser que des membres du collectif Cpasdemainlaveille » occupent les locaux de la
maternité depuis vendredi soir. La réunion se termine. La plupart de la population prend alors le chemin de la maternité.
Une maternité
ré-ouverte !
« Après la manifestation à l’hôpital de Châteauroux, et le défilé de servantes écarlates à l'ARS à Orléans, Nous avons ré-ouvert la maternité!  Le Cadenas est cassé!  Nous avons besoin de gens pour venir prendre le relais.  Venez avec vos amis, votre mamie ! On continue ! C'est pas fini ! » lisait-on dans un communiqué du collectif. Ambiance bon enfant, toutes générations confondues ! Chacun apporte son soutien...son pique-nique et les jeux pour occuper les enfants « Je suis maintenant à la retraite, j'étais aide-puéricultrice ici. Je pense aux collègues » témoigne Jocelyne. Le personnel de la maternité a été dispatché, à Châteauroux ; quatre sont en arrêt. Curieuse impression que de voir ces chambres vides, ce bâtiment  déserté... Quel gâchis !
Les renforts affluent, on cherche le planning pour assurer sa permanence.
À gauche de l'escalier, les consultations continuent, gardées par deux gendarmes en faction.
« On vit une époque formidable » disait le dessinateur Reiser...

Air Jordan VI 6 Shoes