Fil info
23:07Ce message est excellent il faut le partager très vite aux politiciens inconscients des risques https://t.co/UO5eEqnckx
20:36Creuse : On s’en doutait… | L'Echo https://t.co/kNyLxjkKN8 via
19:33Issoudun : Hôpital : la télémédecine c’est maintenant -> https://t.co/Zn3L2f1M3l
19:33 88%? On ne m'a jamais demandé mon avis...
19:30Déols : Dix-huit candidates pour une seule place de Miss Centre -> https://t.co/ms5IXRRMnw
19:28Châteauroux : L214 sur le marché pour dénoncer les conditions d’élevage -> https://t.co/dQjjde0KjI
19:25Le Poinçonnet : Très bons débuts du Poinçonnet -> https://t.co/tBZ7j4U1wL
19:07Coulounieix-Chamiers : Préfet Frédéric Perissat : « nonobstant la loi chasse, je reste le patron » -> https://t.co/WGQBNSjKM6
18:36Périgueux : Prise de conscience de l’urgence climatique et sociale -> https://t.co/3npg9YL2Rs
18:19RT : Pour un Jean-François choqué, l’incarcération de est particulièrement sévère au regard de son âge. Venant… https://t.co/oRDsTLZrE8
18:18RT : La droite qui s’indigne de l’incarcération de Patoche c’est la même qui a fait du « laxisme de la justice » son fon… https://t.co/YWj0Z29AGn
18:04Saint-Laurent-sur-Manoire : Une troisième saison riche de découvertes -> https://t.co/Ksxua3wlZj
18:04RT : [A LA UNE A 18h00] De nouvelles scènes de violence ont émaillé des manifestations interdites à Hong Kong, la police… https://t.co/3SuiyShqYU
18:00Castelnaud-la-Chapelle : Sensibiliser le public aux enjeux du climat et de la biodiversité -> https://t.co/00uPHwNESp
14:18RT : Merci aux ⁦⁩ ⁦pour cette article sur le train des primeurs. Ils confirment mes propos ainsi que ceux de ⁦… https://t.co/a1wVulXTlH
08:26Périgueux : (VIDÉO) Jean-Philippe Granger : "le monde agricole est aussi des négociations sur le réforme des retrai… https://t.co/quugxSk02B
07:08Chancelade : Deux incendies, une maison totalement détruite aux portes de Périgueux -> https://t.co/zJ68vKjs43

Rond-point de la piscine : réveillon en préparation pour « les gens du Blanc »

Dans leur campement installé depuis plus d’un mois sur le rond-point de la piscine, une trentaine de personnes finalisent les préparatifs pour le 31 décembre. Un réveillon symbolique pour montrer qu’ils ne lâchent rien.

Dans leur 50 m2 entièrement auto-construit avec des matériaux de récupération, sur le rond point à la sortie de la ville, en direction de Châteauroux, une trentaine de « gens du Blanc » (appellation qu’ils préfèrent à « gilets jaunes »), se relaye nuit et jour depuis le 17 novembre.
Rien ne manque dans leur habitat en forme de yourte. Le poêle à bois trône au milieu de la pièce, apportant chaleur et confort, l'espace cuisine est bien garni, la trousse médicale à portée de main et l'accueil sincère et généreux. Seul investissement : une porte achetée 60 euros pour une meilleure étanchéité ! « Nous sommes soutenus par les trois quarts de la population. Les gens nous apportent de la nourriture, des meubles, des duvets et couvertures. Quelqu'un nous a offert deux moutons, dont un va nous régaler au nouvel an » indique Nounours, très investi dans le mouvement. Mais les Blancois ne sont pas leurs seuls soutiens. De nombreuses personnes de passage ou des routiers klaxonnent, ou même s'arrêtent, encouragent et se déclarent solidaires de leurs revendications. Certains font même le tour des ronds points de France.
« Personne va lâcher ! Il y a un gros dégoût de la politique. Nos dirigeants vivent dans un monde de rois. Et leurs comportements sont indignes. Nous voulons un salaire unique pour tous. En tout cas, je remercie Macron d'avoir fait des gilets jaunes une grande famille ! » poursuit « Tonton », un charpentier venu d'un département voisin. Ensemble, ils parlent des grosses actions futures, d'aller voir le député, jusque là invisible à leurs yeux. Rendez-vous est pris avec Annick Gombert, maire de la commune. Tous sont déterminés et ils savent qu'ils pourront compter sur la population du territoire, par ailleurs excédée par la réduction drastique des services publics…
En attendant, après avoir fêté Noël avec foie gras, chevreuil et champagne, offerts par les citoyens, ils passeront le réveillon de la Saint-Sylvestre autour d'un mouton à la broche, en souhaitant que l'année nouvelle exhausse leurs vœux d'une société juste et équitable.
Et pour tout ceux qui souhaiteraient s’arrêter, ils sont invités à entrer sans frapper. L'eau dans la bouilloire est toujours chaude pour un café.
Martine Tissier

Lebron Soldiers X 10