Fil info
21:07RT : La police de Limoges lance un appel à témoins suite à la disparition d'Arnaud Potier, disparu depuis vendredi midi. https://t.co/rAuK1qZxGe
18:59Région : Quand l’Education nationale se rapproche de l’entreprise -> https://t.co/abJQTWKUYT
18:56Indre : [intégral] Vanik Berbérian écrit à Agnès Buzyn -> https://t.co/ujYXcKy3cC
18:55Saint-Gaultier : Eglise romane : près de dix siècles d’histoire -> https://t.co/wuUUrPuqav
18:54Indre : Comment aider les orphelins à faire leur deuil ? -> https://t.co/wQmyQUEZYj
18:51# # - -Vienne : Les retraités en ont marre d’être maltraités -> https://t.co/2qWOFhpBhs
18:50Indre : Dans l’intimité de George Sand -> https://t.co/PX6rcRd6DG
18:46La police de Limoges lance un appel à témoins suite à la disparition d'Arnaud Potier, disparu depuis vendredi midi. https://t.co/rAuK1qZxGe
18:13Région : Des pistes pour économiser l’eau -> https://t.co/9yZl9eksh1
18:05RT : Le parti d’extrême droite fait son entrée au parlement de avec 11% des voix. Nouvelle alerte. La pest… https://t.co/G0HDwpOFRW
17:53# # - -Vienne : Des stagiaires au bout du rouleau -> https://t.co/1zI0CG5nSs
17:50Comme chaque 2e dimanche d’octobre, les badauds ont pris d’assaut les rues, le champ de foire de Chénérailles pour… https://t.co/tq5okDutiD
16:56Mercredi 17 octobre SOLIHA Dordogne-Périgord avec le Département fête ses 50 ans à Périgueux de 9h à 12… https://t.co/e2NGHhFMUF
16:52# # - -Vienne : Le marché aux plantes prend racine parc Victor-Thuillat -> https://t.co/M63o5XWUoy
15:03Dordogne : Entre colère et exaspération -> https://t.co/NCUw6GWJO9
15:02Dordogne : Dominique Bousquet, pour un dernier mandat à la tête des Républicains -> https://t.co/OPVJXzHbQp
14:54RT : Partons à la rencontre de qui se bougent pour améliorer notre quotidien. Adil, entraîneur de jeunes à… https://t.co/yTLQbQ2euk
14:49Périgueux : Partir des besoins des chômeurs et des entreprises -> https://t.co/XFbbbE1Sbg
10:15MAIRE DE CULAN EN COLERE : depuis une semaine le bureau de poste est fermé, cette situation risque de perdurer… https://t.co/3goxhKCdWH
10:13Guéret : RPG, la radio en plein développement | L'Echo https://t.co/kicpJST4fG via
09:07Cublac : Contre la venue du FN: «Se rassembler autour de projets» | L'Echo https://t.co/hxXDU4c5Bj via
09:00RT : Gros bordel sur . Intercité 3604 supprimé et 3614 50 mn retard. Motif. Panne train de nuit
23:13France : PCF : à la recherche des voies de l’unité -> https://t.co/28ZMfG4B7X

Une asso solidaire avec l’Afrique

Solidarité

L’association Cac 24 (Communauté Afrique centrale) soutien, solidarité, entraide fera son inauguration officielle le 17 février à la salle du Suchet de Boulazac ou elle présentera ses objectifs et les actions qu’elle mène.

L’association Cac 24 a été créée en avril 2016 par Steeve Oko Ondende et Précieux Ngongo Dickho avec pour objectif d’apporter une aide matérielle et financière aux orphelinats de certains pays d’Afrique en général et plus particulièrement d’Afrique centrale. Mais aussi un soutien matériel aux diabétiques, aux patients souffrant de maladies infectieuses et pour l’éducation de la petite enfance, « aussi bien en Afrique qu’en Europe et en Dordogne ou nous avons été accueillis chaleureusement et soutenus par l’administration », explique Précieux Ngongo Dickho qui ajoute : « ça nous a semblé pertinent de monter une association qui puisse permettre d’accompagner des gens dans le besoin et de les orienter vers les services compétents en Dordogne ». L’association travaille d’ores et déjà en partenariat avec l’orphelinat de Mwana à Pointe Noire au Congo Brazzaville. « Nous avons commencé à les assister en faisant des dons sur nos fonds propres mais pour l’instant c’est irrégulier car nous n’avons pas encore de subventions. Il faut donc que nous soyons mieux implantés pour ne plus avoir à utiliser nos fonds propres mais les dons ».
Un orphelinat qui vient en aide à des jeunes dont les parents sont décédés lors d’épisodes de violence en lien avec la situation politique du pays, séparés de leurs parents dans des déplacements de population ou encore abandonnés dans des hôpitaux. « L’orphelinat essaie de les secourir avec le peu de fonds dont ils disposent. Donc pour l’instant nous essayons d’envoyer des produits pharmaceutiques, des vêtements, des objets du quotidien ainsi que des livres pour enfants, des jeux, etc... Pour l’instant nous nous focalisons sur cet orphelinat en attendant d’être mieux implantés et d’avoir davantage de dons de la part de personnes qui veulent rejoindre notre combat ». « Nous avons également besoin de moyens par rapport au diabète qui touche beaucoup de monde en Afrique. Or, il y a un manque criant de moyens de tests pour l’insuline, pour prendre la tension, ou des thermomètres alors que ce sont des choses très courantes en Europe, en Afrique elles sont rares et précieuses. Il y a des gens qui ne découvrent leur maladie que très tard et qui ne prennent pas le temps de se soigner », explique Steeve Oko Ondende.  Localement, l’association souhaite aussi se rendre dans les hôpitaux pour visiter les enfants malades, « mais aussi dans les Ehpad pour visiter ces personnes qui sont parfois un peu seules et leur redonner le sourire ». Pour faire connaître leur association les membres de Cac 24 participent à de nombreux événements. Depuis deux ans ils sont présents à la fête de la musique, ont participé au Forum des associations, multiplient les contact avec d’autres associations tournées vers l’Afrique mais aussi, aident lors des ventes du Secours Populaire, et auprès des coopératives scolaires comme celle de Saint-Georges pour aider à financer de petites sorties scolaires. « Notre but ce n’est pas que l’Afrique mais c’est aussi d’apporter notre aide localement ».

Pour contacter l’association :  06 78 17 94 57, 06 65 75 15 68 ou 06 51 97 30 45.