Fil info
07:24Région : Les dirigeants territoriaux francophones se rencontrent -> https://t.co/VuJ3UwXECG
06:52Pour la campagne des , ça chauffe déjà à Saint-Léon-sur-l'Isle. Dans ce bastion la liste sou… https://t.co/wYhb54aML7
06:48Saint-Léon-sur-l'Isle : Le maire sortant raccroche, un de ses adjoints candidat -> https://t.co/I8l8d02mB1
06:20Grun-Bordas : Une famille relogée après l'incendie de la maison -> https://t.co/Q7b914JAtN
06:05De nouveau, appelés cette nuit près de pour un départ d'incendie dans 1 maison. C dans… https://t.co/gPmA5zdzod
06:02Coulounieix-Chamiers : La maison brûle, elle saute du 1er étage près de Périgueux -> https://t.co/4gMR7K5EsL
23:59Creuse : Dîtes-le avec des fleurs... et des arbres | L'Echo https://t.co/paW3435n7a via
23:26 Va falloir remettre les bottes...
20:56 Décidément, entre départs de feu et incendies… C dans : https://t.co/3CUnCABuli https://t.co/9F2oTrL7Ui
20:51La Roche-Chalais : Les 300 m2 sont carbonisés… mais pourquoi ? -> https://t.co/28Xo4JP9HB
20:43Naves : Une rentrée tous azimuts à cheval et sans plastiques ! -> https://t.co/eJ3RJpWX2j
20:32 Avec 2 amis, 1 jeune de en ressuscite les "montres 24 h", qui perm… https://t.co/U2wk0eLS2J
19:24Vézac : Pour le respect des décisions de justice -> https://t.co/lsGusagRaP
19:22Périgueux : La gendarmerie sort de ses murs -> https://t.co/mAPf3VJYBN
19:19Périgueux : La Résistance vue par la jeunesse -> https://t.co/TToaYljkup
19:10Périgueux : Les pompiers de l’extrême sont de simples citoyens -> https://t.co/U6jBWZrcnZ
19:08Périgueux : Financer les retraites par l’égalité salariale -> https://t.co/NLQFbjLKvT
19:05Périgueux : La représentativité en question -> https://t.co/xgTh25PuPc
18:52# # - -Vienne : Bisbilles entre le Département et Limoges Métropole, Des problèmes de financement à la clé p… https://t.co/Fxb3E7qxED
18:52Argenton-sur-Creuse : Le dernier « Stop train » estival a encore mobilisé -> https://t.co/00rb0XyscZ
18:48Gournay : Des déchets que l’on ne peut ignorer et qui doivent diminuer -> https://t.co/vAC7n5YyvC
18:46Châteauroux : Une école de guitare a ouvert -> https://t.co/v59BejC83A
18:44Valençay : Énergies renouvelables : des exemples concrets présentés à E. Wargon -> https://t.co/9nhO3ozr5W
18:20# # - -Vienne : Salaires, retraite, service publics, logement...Mardi, c’est la rue qui va parler : -> https://t.co/ya2DvOZchk
18:14# # - -Vienne : L’aide à domicile, enjeu de société -> https://t.co/IpiecRne7d
18:10# # - -Vienne : Après les discours, la région doit agir -> https://t.co/bhp5AZoFFt
18:09Bergerac : Municipales : PS et EELV franchissent la marche libérale -> https://t.co/BhPA18pN3U
18:02# # - -Vienne : Théâtre de la Passerelle, une saison pour «s’aimer à tort et à travers» -> https://t.co/RNmc0QDgAS
16:01Périgueux : Crèche nouvelle, cuisine externe ? -> https://t.co/jINEBQhAk9
15:56 Martin Lesage, promo Marie Curie à l’ENA, fera sa 1ere sortie terrain à à . Ms les 1è… https://t.co/kLseehDc0Z
15:47France : Le nouveau secrétaire général s'appelle Martin Lesage -> https://t.co/PWZrYwU7Wh
15:46samedi, journée internationale de la Paix, on marche pour le climat et la biodiversité : déclaration à retrouver da… https://t.co/DzFfJi7SE9
15:29Brantôme : Ils ont ressuscité la montre 24h -> https://t.co/JJ90fSgMDl
15:15Boulazac : Le sport véhicule des valeurs importantes -> https://t.co/W3P1A4GeiT
15:14Périgueux : L’artère de tous les déplacements doux à l’honneur -> https://t.co/NzOFF6aong

La Ville va collecter les déchets de cuisine

Environnement

L’expérimentation de la collecte des «fermenticibles» ou déchets de cuisine débutera le 1er octobre 2016. Un projet «titanesque» porté par Bernard Longpré, un adjoint à l’environnement enthousiaste et avant-gardiste.
 

Deux quartiers de la ville ont été retenus pour participer  à l’aventure du tri des bio-déchets de cuisine : une première étape d’un «titanesque projet» reconnaît Frédéric Soulier, de réduction et de valorisation des déchets. Les quatre mille quatre cents foyers (sociologiquement et typologiquement différents) recevront un contenant, le «boisseau» pour trier les bio-déchets de leur habitation. Une expérimentation qui existe déjà dans quelques métropoles et pour laquelle Brive est l’une des premières villes en France à s’être engagée sur l’appel à projet «Ville zéro gaspillage, zéro déchets».
L’expérimentation a débuté depuis huit mois. Vingt-cinq foyers du centre-ville et tous les élus de la ville ont testé le tri des déchets de cuisine. «Une forte majorité est maintenant convaincue.» Mais de quoi au juste ? C’est Bernard Longpré qui explique : «il faut faire disparaître le mot déchet de notre vocabulaire et le remplacer par le mot produit. Ainsi chaque élément placé indistinctement dans la poubelle devient un élément qui peut être exploité. Et le poids du sac poubelle se réduit de façon spectaculaire». L’adjoint rappelle que le coût de la tonne de «déchet» incinérée coûte actuellement 110€, 250€ la tonne de «tri» et seulement 45€ la tonne «compostée» de façon industrielle. Mais le maire va plus loin. «Notre objectif est d’aller vers une industrialisation de méthanisation intégrée à un réseau de chaleur afin d’offrir une énergie moins chère et de produire un compost de qualité pour l’agriculture». La zone industrielle de Brive-Laroche est pressentie pour installer le «mécano industriel». Mais pour que le projet soit viable, «il faut que la population accepte d’aller au-delà de 50% de bio-déchets triés».
«Expliquer, rassurer, parler des restes de repas et du tri qui doit être bien fait» sera le travail des neuf ambassadeurs du tri recrutés par la ville, qui dès une quinzaine de jours, frapperont à la porte de  chaque habitation des deux quartiers.
Pour Les Rosiers, deux méthodes ont été retenues. Au nord, un troisième bac de même taille que le jaune et le marron, avec une cuvette de 40 litres, sera collecté une fois par semaine. Dans la partie basse, les habitants fixeront le seau (identifié) à une colonne en inox dans la rue, implantée tous les 40 mètres. Le passage se fera deux fois par semaine.
Pour les bâtiments collectifs, une pièce sera réservée au dépôt des boisseaux. Au cœur de ville, «l’idée est d’investir douze garages pour créer des lieux de collectes collectifs, avec une entrée badgée, un évier, des crochets de fixation...». Cette réduction de la masse du «sac rouge» permettra un passage du camion benne espacé à une fois par semaine. Le coût de cette expérimentation est estimé à 500.000€.

Murielle Babin-Dupuy

Air Jordan XI 11 Kid