Fil info
07:43# # - -Vienne : Au Phare jusqu’au 2 novembre, Toiles urbaines par Sophie Nicaise -> https://t.co/9keqHy1Sl4
07:40# # - : Midi-concerts, L’esprit des pierres -> https://t.co/YlNxPUK3Af
07:38# # - : Les centres culturels font leur rentrée -> https://t.co/CQhq9lD24E
07:36# # - -Vienne : Entre animalistes et paysans, un point de convergence mais deux propositions irréconciliables… https://t.co/TFe8tcTBtI
07:34# # - -Vienne : Luxe: deux étudiants japonais à Limoges -> https://t.co/KofAhvFf58
07:32# # - -Vienne : Le procureur serre la vis -> https://t.co/DGssHWDezd
07:30Région : Une grande vente aux enchères pour célébrer les 90 ans du CSP -> https://t.co/uLFqosJ8g9
07:28Région : Les coulisses du patrimoine -> https://t.co/59q5Q9rvWC
03:47L'écobuage tourne mal : le porte secours à un homme grièvement brûlé près de C dans… https://t.co/ORiwTJRSP7
03:39Hautefaye : L'écobuage tourne mal : un homme grièvement brûlé près de Périgueux -> https://t.co/L9J34iCfmO
23:07Ce message est excellent il faut le partager très vite aux politiciens inconscients des risques https://t.co/UO5eEqnckx
20:36Creuse : On s’en doutait… | L'Echo https://t.co/kNyLxjkKN8 via
19:33Issoudun : Hôpital : la télémédecine c’est maintenant -> https://t.co/Zn3L2f1M3l
19:33 88%? On ne m'a jamais demandé mon avis...
19:30Déols : Dix-huit candidates pour une seule place de Miss Centre -> https://t.co/ms5IXRRMnw
19:28Châteauroux : L214 sur le marché pour dénoncer les conditions d’élevage -> https://t.co/dQjjde0KjI
19:25Le Poinçonnet : Très bons débuts du Poinçonnet -> https://t.co/tBZ7j4U1wL
19:07Coulounieix-Chamiers : Préfet Frédéric Perissat : « nonobstant la loi chasse, je reste le patron » -> https://t.co/WGQBNSjKM6
18:36Périgueux : Prise de conscience de l’urgence climatique et sociale -> https://t.co/3npg9YL2Rs
18:19RT : Pour un Jean-François choqué, l’incarcération de est particulièrement sévère au regard de son âge. Venant… https://t.co/oRDsTLZrE8
18:18RT : La droite qui s’indigne de l’incarcération de Patoche c’est la même qui a fait du « laxisme de la justice » son fon… https://t.co/YWj0Z29AGn
18:04Saint-Laurent-sur-Manoire : Une troisième saison riche de découvertes -> https://t.co/Ksxua3wlZj
18:04RT : [A LA UNE A 18h00] De nouvelles scènes de violence ont émaillé des manifestations interdites à Hong Kong, la police… https://t.co/3SuiyShqYU
18:00Castelnaud-la-Chapelle : Sensibiliser le public aux enjeux du climat et de la biodiversité -> https://t.co/00uPHwNESp
14:18RT : Merci aux ⁦⁩ ⁦pour cette article sur le train des primeurs. Ils confirment mes propos ainsi que ceux de ⁦… https://t.co/a1wVulXTlH

Le festival de cinéma se donne les moyens !

7e Art

La treizième édition des Rencontres européennes du Moyen métrage s’est ouverte hier soir, en présence de la réalisatrice Pascale Ferran, présidente du jury 2016 et Bruno Podalydès. Et au Rex, jusqu’à dimanche, le Moyen, c’est lui le roi !

Vingt-deux films en compétition, le véritable «cœur battant» du festival, un hommage, des rétrospectives, un ciné concert,  cette semaine et pendant toute la durée de cette treizième édition le Moyen prend de la hauteur pour révéler peut-être les grands de demain. Jusqu’à dimanche le Rex accueille ce printemps du cinéma, avec ses jeunes auteurs, ses rencontres, ses échanges et ses audaces, preuve d’un «festival extrêmement
vivant»  notait hier soir Céline Sciamma, co-présidente de la Société des Réalisateurs de Films.
Mais cette cérémonie d’ouverture a également été celle d’un petit malaise, lorsque Frédéric Soulier évoquant le feu projet du festival en biennale a tenté de justifier sa position d’alors. «L’idée était celle de promouvoir et créer une passerelle dans une grande région à construire. Bordeaux a fait le choix de ne pas retenir ce projet. Le festival restera bien annuel». Une annonce déclenchant les applaudissements fournis de la salle et le sourire gêné de son auteur. Ambiance !
Une seconde salve est intervenue peu après en réponse aux préconisations «d’ouvrir la culture à la culture d’entreprise» via «l’émergence de coopérations nouvelles» formulées par le maire. «60.000 euros proviennent déjà de partenaires privés» et «comme vous le voyez, les plus belles entreprises brivistes sont à nos côtés» a rétorqué Maguy Cisterne lors de son passage à la tribune.
Bernard Duroux a préféré quant à lui s’adresser en priorité aux «amis cinéphiles qui trouvent une émotion et quelque chose qu’ils recherchent dans ce cinéma» et de glisser au passage une invitation   aux partenaires de le suivre dans la création de deux salles supplémentaires et se prendre à rêver à l’ouverture d’un BTS audiovisuelle à Brive. Dans son panache, le directeur du cinéma n’a pas manqué d’user de la présence de Pascale Ferran, de «son talent et de son grand militantisme» à mettre au crédit du Rex à l’heure du renouvellement prochain de la délégation de service public.
Entre utopies et actualités concrètes il était  bien question de cinéma hier soir.  Et qu’importe le format. Car un film est comme la découverte d’un livre, «peu importe qu’il fasse 100 ou 400 pages, si on le trouve bon on le trouve toujours trop court» a résumé Bernard Duroux.
Longue vie donc au festival de cinéma de Brive qui depuis 12 ans dévoile les grands moyens pour exister.

Mathieu Andreau

Photo : Le jury mené par sa présidente Pascale Ferran pour l’ouverture de cette 13ème édition (MA)

Air Jordan IV 4 Retro Pinnacle Croc Pony Hair