Fil info
08:37Corrèze : Platonov, "une comédie de la vie" -> https://t.co/kPgGM9Nu9o
06:20Région : Maladie de Lyme : 1700 nouveaux cas par an en Limousin -> https://t.co/cWUlQqoHiK
06:18Région : «On peut licencier pour pas cher» -> https://t.co/fBP3LCdZWW
20:22Dordogne : Des caresses et des films porno pour éduquer sa belle-fille -> https://t.co/5b139lGFfV
19:24Dordogne : Ils demandent une évolution du droit -> https://t.co/MMMIAjLHVD
19:05Indre : Bluesberry, une sixième édition à la croisée des styles -> https://t.co/vuo8Bnznqv
19:04Châteauroux : Cinq habitants à l’honneur -> https://t.co/l6MTplEGb5
18:18Bergerac : Souvenir de Johnny Clegg à Bergerac -> https://t.co/iBexb9iiSZ
18:10Bergerac : Pétition et tractage, les personnels des Urgences ne lâchent rien -> https://t.co/uifEjW6eJ7
18:02RT : Des sites de baignade, contaminés aux cyanobactéries sont fermés en Limousin : les plans d'eau d'Auzances, Chénéra… https://t.co/Qb0Iut9P8l
17:15RT : UNE VALIDATION ABERRANTE DES BARÈMES MACRON PAR LA COUR DE CASSATION https://t.co/ddPWMejXPO
17:15Des sites de baignade, contaminés aux cyanobactéries sont fermés en Limousin : les plans d'eau d'Auzances, Chénéra… https://t.co/Qb0Iut9P8l
17:04RT : De Rugy ajoute l'indignité à l'incurie. Son honneur n'a pas été livré aux chiens. Il n'a pas subi 1 campagne de pre… https://t.co/PHf51TSwUB
17:04RT : Selon Christophe Barbier, la démission de Rugy est la conséquence du trotskisme d'Edwy Plenel. Voilà. Faut pas croi… https://t.co/kNSBoXEPxh
17:03RT : Vous ne savez pas où partir cet été ? Allez donc faire un tour à et passez par la plus belle gare du monde… https://t.co/StacqQXLqF
17:00RT : Alors qu’elle vient d’être nommée ministre de l’écologie vient de laisser partir pour le troisième… https://t.co/woCwSITPMy
16:23# # - : Un beau jour pour la Vienne -> https://t.co/iOImmXigcE
16:13Indre : Commémorations à Sainte-Sévère-sur-Indre, Pérassay et Vijon -> https://t.co/g8as7mOw8w
15:54Dordogne : Révolte au lycée -> https://t.co/ixsJL8bmAK
15:51Périgueux : Macadam revisite les frontières du Jazz -> https://t.co/gzTXU9TE33
14:59France : Mauvaise nouvelle pour les salariés: la Cour de cassation valide le plafonnement des indemnités pour licen… https://t.co/YuJdjlJ4xE
14:49France : Mauvaise nouvelle pour les salariés: la Cour de cassation valide le plafonnement des indemnités pour licen… https://t.co/1aMhTInzsL

Le festival de cinéma se donne les moyens !

7e Art

La treizième édition des Rencontres européennes du Moyen métrage s’est ouverte hier soir, en présence de la réalisatrice Pascale Ferran, présidente du jury 2016 et Bruno Podalydès. Et au Rex, jusqu’à dimanche, le Moyen, c’est lui le roi !

Vingt-deux films en compétition, le véritable «cœur battant» du festival, un hommage, des rétrospectives, un ciné concert,  cette semaine et pendant toute la durée de cette treizième édition le Moyen prend de la hauteur pour révéler peut-être les grands de demain. Jusqu’à dimanche le Rex accueille ce printemps du cinéma, avec ses jeunes auteurs, ses rencontres, ses échanges et ses audaces, preuve d’un «festival extrêmement
vivant»  notait hier soir Céline Sciamma, co-présidente de la Société des Réalisateurs de Films.
Mais cette cérémonie d’ouverture a également été celle d’un petit malaise, lorsque Frédéric Soulier évoquant le feu projet du festival en biennale a tenté de justifier sa position d’alors. «L’idée était celle de promouvoir et créer une passerelle dans une grande région à construire. Bordeaux a fait le choix de ne pas retenir ce projet. Le festival restera bien annuel». Une annonce déclenchant les applaudissements fournis de la salle et le sourire gêné de son auteur. Ambiance !
Une seconde salve est intervenue peu après en réponse aux préconisations «d’ouvrir la culture à la culture d’entreprise» via «l’émergence de coopérations nouvelles» formulées par le maire. «60.000 euros proviennent déjà de partenaires privés» et «comme vous le voyez, les plus belles entreprises brivistes sont à nos côtés» a rétorqué Maguy Cisterne lors de son passage à la tribune.
Bernard Duroux a préféré quant à lui s’adresser en priorité aux «amis cinéphiles qui trouvent une émotion et quelque chose qu’ils recherchent dans ce cinéma» et de glisser au passage une invitation   aux partenaires de le suivre dans la création de deux salles supplémentaires et se prendre à rêver à l’ouverture d’un BTS audiovisuelle à Brive. Dans son panache, le directeur du cinéma n’a pas manqué d’user de la présence de Pascale Ferran, de «son talent et de son grand militantisme» à mettre au crédit du Rex à l’heure du renouvellement prochain de la délégation de service public.
Entre utopies et actualités concrètes il était  bien question de cinéma hier soir.  Et qu’importe le format. Car un film est comme la découverte d’un livre, «peu importe qu’il fasse 100 ou 400 pages, si on le trouve bon on le trouve toujours trop court» a résumé Bernard Duroux.
Longue vie donc au festival de cinéma de Brive qui depuis 12 ans dévoile les grands moyens pour exister.

Mathieu Andreau

Photo : Le jury mené par sa présidente Pascale Ferran pour l’ouverture de cette 13ème édition (MA)

Air Jordan IV 4 Retro Pinnacle Croc Pony Hair