Fil info
19:39Dordogne : La Région fait état des travaux réalisés dans les lycées cet été -> https://t.co/IZrXIN6pIf
15:11RT : A dérouler pour ne pas oublier qu'il y a des "journalistes" (qui servent plus la soupe qu'autre chose....) et des… https://t.co/sjW76fq6yX
15:10RT : Une foule de plusieurs milliers d'opposants au G7 a entamé à Hendaye une marche de quatre kilomètres vers Irun, de… https://t.co/PVO9VLe2n0
14:46Bergerac : Si le sas du bar discothèque n’était pas surveillé, l’entrée, si… et bonjour la dérouillée -> https://t.co/CMvnxHSrKa
13:50RT : utilise une loi "antiterroriste" pour empêcher un journaliste militant allemand de couvrir le contre… https://t.co/VQUtiOmz7j
13:50RT : La fête du Bois de la Croix Rouge en mode banquet autour des fameuses farcidures avant la poursuite des festivités. https://t.co/A4ORvCj9Ht
13:49RT : Brive-la-Gaillarde : Le petit commerce is not dead ! -> https://t.co/ZJMbZxtHmr
13:16La fête du Bois de la Croix Rouge en mode banquet autour des fameuses farcidures avant la poursuite des festivités. https://t.co/A4ORvCj9Ht
11:26Brive-la-Gaillarde : Le petit commerce is not dead ! -> https://t.co/ZJMbZxtHmr
07:28France : Façon canicule jusqu’à Périgueux -> https://t.co/ezfk0oCtNH
07:27# # - : Payer pour stationner ou comment se prendre la tête -> https://t.co/QChwZhUyRk
07:27# # - : Payer pour stationner ou comment se prendre la tête -> https://t.co/SEUDBqk9HM
07:19# # - -Vienne : Liaison Limoges-Poitiers: des opérations d’aménagement en cours d’étude -> https://t.co/kkHAjvLRbf
07:14France : D’importants travaux débutent lundi -> https://t.co/1SH5xI7j8w
07:06Région : Près de 400 cavaliers en lice à Pompadour -> https://t.co/v61HQKUKwp
06:55Castels : Un gîte du Périgord Noir ravagé par le feu -> https://t.co/Iz0fpC1sK2

Une centaine de personnes ont défilé

Fête des travailleurs et de la paix

Hier, à l’appel des syndicats CGT, FSU, Solidaire et FO, le rendez-vous de la Fête internationale des travailleurs avait des airs inaccoutumés, tout comme la lutte engagée contre la loi El Khomri, depuis des semaines. «C’est un projet de loi profondément social, démocrate. C'est essayer de revivifier la démocratie sociale dans notre pays», déclarait la ministre du Travail Myriam El Khomri en direct sur Itélé, hier matin, alors que les premiers manifestants avaient déjà rejoint les cortèges du 1er Mai partout en France.
Sur la place de la halle, à Brive, le rendez-vous de la Fête internationale des travailleurs arrivait lui aussi dans la continuité des mobilisations contre la Loi travail. Et les regards avisés pouvaient noter quelques bouleversements significatifs du climat de lutte (contre ce projet de loi «profondément social») qui est engagé depuis plusieurs semaines.
Tout d’abord, il fallait noter la présence du syndicat FO qui s’était rallié au rassemblement à côté de la CGT, la FSU, Solidaires, du PCF et du MDP19. «ça n’a pas été facile, mais le mot d’ordre contre le loi El Khomri est unitaire et nous poursuivons le combat ensemble» avouait la représentante départementale de FO, Marie-Christine Caquot. Il y avait aussi la présence d’un petit collectif Nuit Debout derrière une pancarte peinte à la bombe : «Brive Debout». «Mardi, nous serons présents à la projection de «Merci patron !» au Rex à 21h. Ceux et celles qui souhaitent débattre et construire une Nuit Debout à Brive pourront se joindre à nous». Enfin, le rassemblement qui a compté plus d’une centaine de personnes, a décidé collectivement de s’engager dans les rues de Brive derrière la banderole unitaire : «Retrait du projet de loi sur la réforme du code du travail». «ça fait plusieurs années qu’on n’avait pas défilé» avouent Christine et Stéphane, des fidèles du rendez-vous qui permet chaque année de «se souvenir et poursuivre le combat mené par des générations de travailleur(se)s avant nous». Cette année, aucun drapeau, ni représentant du Parti Socialiste : «Ont-ils définitivement quitté le camp des travailleurs ?» ne se questionne-t’on plus ici. à la place, le soleil  avait fait un retour bien apprécié.
Alors, ils sont restés nombreux encore, après les discours et le défilé, autour de la caillade aux oignons frais organisée par l’UL CGT, pour discuter ou bien découvrir l’exposition «Les jours heureux : l’histoire du Conseil National de la Résistance». Bien sûr on évoque les violences dans les manifestations : «La lutte part d’un vrai ras-le-bol, il ne faut pas l’oublier». à deux pas de la mairie, les agents territoriaux étaient là eux aussi pour rappeler que dans deux jours, ils seront en grève contre le projet de réforme indemnitaire porté par François Hitier et «il y aura des surprises...». Alors oui, ce fut un joli 1er Mai, «et les absents ont eu tort» car chacun est reparti avec un brin de muguet et d’espoir.

Murielle Babin

Air Jordan XXXII 32 Shoes