Fil info
18:52La fabrique d’un journal. Imprimerie Rivet. Éditeur de . Colère aussi de savoir que l’, après… https://t.co/UrC2sD3iXM

Remous autour de l’avenir de l’école de Gaubre

Education

Soumise à concertation et présentée en réunion publique lundi, la rénovation du quartier Gaubre envisagée par la municipalité fait déjà grincer des dents. Notamment celles de l’opposition.
La quasi totalité de l’opposition (PS, PC et Mouvement progressiste) a décidé de faire front contre ce scénario. Et ce n’est pas la rénovation du quartier à proprement parler qui chagrine les membres de l’ancienne majorité. «Ce qui nous semble piloter ce projet n’est pas la rénovation du quartier _ qui n’était d’ailleurs pas inscrite dans le projet du maire, ni dans son livre blanc, ni dans la page urbaine_mais bien la suppression de l’école, qui elle y figurait» indique André Pamboutzoglou. «Ce projet sorti à la va-vite, sans toucher aux bâtiments, n’est rien d’autre qu’un maquillage pour faire passer cette fermeture» poursuit-t-il. «Fermer une école de la République revient à stigmatiser un peu plus ce quartier et sous couvert
d’ «ouvrir» ce quartier, le maire va ne faire que le refermer un peu plus» estime Martine Contie. Quant à l’argument avancé par la majorité sur la perte d’élèves enregistrée dans cette école ces dernières années, les élus de l’opposition n’en font que peu de cas.
«Soixante élèves sont inscrits soit une moyenne de 20 élèves par classe. Dans une zone d’éducation prioritaire on ne peut dépasser les 25 élèves par classe. Et ces enfants qui ne possèdent pas tous la langue, ont besoin d’une attention particulière. Enfin pour eux,  avoir une scolarité dès 2 ans est un plus. En dispatchant les élèves sur les trois écoles alentours ceux-ci ne seront accueillis qu’en fonction des places disponibles» souligne Martine Contie. D’autant plus que sur les trois écoles susceptibles d’accueillir ces élèves «Jules Vallès mériterait des travaux de rénovation importants».
«Dans ce quartier ce n’est pas en fermant une école qu’on va résoudre les problèmes. Surtout que cette école est un petit bijou dans laquelle les parents d’élèves participent énormément aux activités» précise Shamira Kasri. Une école très ouverte qui avait par ailleurs remporté ces deux
dernières années le concours départemental des écoles fleuries.
«Si les mesures de cartes scolaires font l’objet d’un passage en commission départementale de l’Education nationale, une école ne peut être fermée que sur décision du maire» note André Pamboutzoglou qui estime que Frédéric Soulier a su «tirer les leçons de ce qui s’était passé de manière assez honteuse avec l’école du Pont Cardinal». Pour les élus ce projet de rénovation n’est rien d’autre qu’un «habillage» pour «faire passer la pilule» de la fermeture de l’école maternelle.
Ils s’étonnent aussi des modalités de cette concertation qui se résume à «deux permanences de  4 heures les 11 et 18  janvier». Certainement amenée à se positionner lors du prochain conseil, l’opposition a déjà fait savoir qu’elle votera contre cette fermeture.

Mathieu Andreau

nike free run 5.0 green