Des experts à la chasse au trésor

Patrimoine

Depuis hier, deux experts Millon, quatrième maison de vente aux enchères de France basée à Paris, proposent d’estimer gratuitement la valeur d’objets en tous genres à l’hôtel Le Collonges.

Vases, meubles, tableaux anciens, bijoux qui dorment dans votre grenier sont peut-être de potentiels trésors. Avant d’envisager un grand
nettoyage de printemps, Fabien Robaldo et Daniel Berrous, deux experts de la maison Millon, proposent d’estimer la valeur de ce patrimoine en sommeil. «Lorsque des particuliers reçoivent  un héritage, bien souvent ils sont incapables de savoir, d’une part, si cela a de la valeur, et de l’autre, vers qui se tourner pour en avoir le cœur net. Nous sommes là pour répondre à ces questions. L’objectif est de démocratiser les ventes aux enchères afin d’en assurer le meilleur prix de vente» explique Fabien Robaldo.

Démocratiser les ventes aux enchères

Qu’il s’agisse d’objets de collection tels que bijoux, pièces de monnaie anciennes, tableaux anciens modernes et contemporains, arts d’Asie, art Déco-Art nouveau, photographies XIXe et XXe siècles, jouets anciens, livres et manuscrits, ainsi que les collections de timbres-poste, et cartes postales, «l’idée est de les valoriser à travers un catalogue pour ensuite les vendre à l’hôtel Drouot, véritable colonne vertébrale des ventes aux enchères en France, qui attire plus de trois mille personnes par jour. C’est là que sont les acheteurs aussi bien Français qu’internationaux» souligne Fabien Robaldo.
De ses chasses aux trésors, l’expert bordelais se souvient de quelques belles trouvailles. «Il y a des trésors insoupçonnés qui dorment partout. Je me rappelle d’un tableau ancien de l’école italienne du XVIIe siècle, qui après recherches, avait été attribué à Cesare Dandini. Estimé à 4.000 euros, le tableau est parti pour 49.000 euros à Drouot. Il y a eu aussi ce bureau de pente Louis XV dans un très mauvais état estimé à 15.000 euros et finalement adjugé à 75.000». De quoi réveiller les envies de fouiner dans le grenier de la grand-tante Berthe ! «Il faut montrer avant de jeter» conseille vivement Daniel Berrous, expert en timbres-poste de collection, courriers anciens et cartes postales anciennes. «On n’imagine pas tous les trésors qui prennent le chemin de la benne. Il ne faut pas avoir d’a priori. Les particuliers pensent, à tort, que les ventes aux enchères sont réservées à une élite mais en fait, il y a tous les niveaux». Et ces ventes aux enchères peuvent parfois cacher de bonnes surprises.
«Je me rappelle de timbres russes expertisés à Toulouse qui en soi n’étaient pas rarissimes. Sauf que deux Russes se sont battus pendant les enchères, ce qui a fait exploser leur prix de vente. C’est à Paris que l’on peut toucher la clientèle internationale surtout dans des spécialités comme celle-ci» note l’expert en philatélie. Empochant une commission sur les ventes, les experts ont donc tout intérêt à vendre ces objets de collections au meilleur prix. Et d’avis d’expert «plus les objets ont de la valeur plus ils sont faciles à vendre».  
Les experts prolongent aujourd’hui leur séance gratuite à Brive à l’hôtel Le Collonges de 10h à 13h et de 14h à 18 heures.

Mathieu Andreau

Renseignements au 06.43.71.82.45

Air Max 90 Woven