Fil info
23:07Ce message est excellent il faut le partager très vite aux politiciens inconscients des risques https://t.co/UO5eEqnckx
20:36Creuse : On s’en doutait… | L'Echo https://t.co/kNyLxjkKN8 via
19:33Issoudun : Hôpital : la télémédecine c’est maintenant -> https://t.co/Zn3L2f1M3l
19:33 88%? On ne m'a jamais demandé mon avis...
19:30Déols : Dix-huit candidates pour une seule place de Miss Centre -> https://t.co/ms5IXRRMnw
19:28Châteauroux : L214 sur le marché pour dénoncer les conditions d’élevage -> https://t.co/dQjjde0KjI
19:25Le Poinçonnet : Très bons débuts du Poinçonnet -> https://t.co/tBZ7j4U1wL
19:07Coulounieix-Chamiers : Préfet Frédéric Perissat : « nonobstant la loi chasse, je reste le patron » -> https://t.co/WGQBNSjKM6
18:36Périgueux : Prise de conscience de l’urgence climatique et sociale -> https://t.co/3npg9YL2Rs
18:19RT : Pour un Jean-François choqué, l’incarcération de est particulièrement sévère au regard de son âge. Venant… https://t.co/oRDsTLZrE8
18:18RT : La droite qui s’indigne de l’incarcération de Patoche c’est la même qui a fait du « laxisme de la justice » son fon… https://t.co/YWj0Z29AGn
18:04Saint-Laurent-sur-Manoire : Une troisième saison riche de découvertes -> https://t.co/Ksxua3wlZj
18:04RT : [A LA UNE A 18h00] De nouvelles scènes de violence ont émaillé des manifestations interdites à Hong Kong, la police… https://t.co/3SuiyShqYU
18:00Castelnaud-la-Chapelle : Sensibiliser le public aux enjeux du climat et de la biodiversité -> https://t.co/00uPHwNESp
14:18RT : Merci aux ⁦⁩ ⁦pour cette article sur le train des primeurs. Ils confirment mes propos ainsi que ceux de ⁦… https://t.co/a1wVulXTlH
08:26Périgueux : (VIDÉO) Jean-Philippe Granger : "le monde agricole est aussi des négociations sur le réforme des retrai… https://t.co/quugxSk02B
07:08Chancelade : Deux incendies, une maison totalement détruite aux portes de Périgueux -> https://t.co/zJ68vKjs43

Une nouvelle respiration pour la rue de la République

Travaux

Les travaux de démolition de l’immeuble situé au 22 rue de la République ont débuté pour donner une nouvelle respiration à la rue.
Enclenché dès le début du mois avec la neutralisation du réseau électrique, le 22 rue de la République est en train de vivre ses derniers instants.
Ce bâtiment datant du XVIIe siècle et laissé vacant lors de ces dernières décennies aura occupé un certain nombre de mandatures.
La ville a finalement eu gain de cause via l’ORI (Opération de réhabilitation immobilière).
Après avoir racheté l’immeuble vétuste, la ville a donc pris un arrêté de mise en péril avant d’enclencher cette démarche de «curetage». Après la dépose de la couverture, de la charpente et des murs en torchis jusqu’à mi-mai, la démolition complète du bâtiment interviendra à la fin du mois après le passage obligé par la case désamiantage.
«Ceci est une opération assez délicate car cette démolition à la petite cuillère ne doit pas fragiliser le bâtiment mitoyen qui vient d’être refait» note Philippe Clément, directeur de Territoire 19.  
Hors l’achat du bâtiment (72.000 euros), le montant global de l’opération s’élève à 80.000 euros. «L’idée n’est pas de démolir pour démolir mais bien de donner une aération nouvelle au périmètre urbain et une respiration nouvelle à la rue de la République qui depuis 20 ans avait connu un  essoufflement. Nous sommes pleinement dans cette procédure de relance totale de la rue. Des 16 à 17 pas de portes inoccupés au début du mandat, nous ne sommes aujourd’hui plus qu’à trois» insiste le maire Frédéric Soulier qui voit d’un bon œil l’implantation d’un café sur la place «pour générer des flux dans  cette rue». Mais au-delà de la réalisation des travaux de finition sur le mur riverain, le projet devrait se poursuivre avec une requalification totale de la place, une mise sur le même niveau de l’ensemble de la place prévue courant 2018.

Mathieu Andreau

Nike HyperRev 2017