Fil info
23:07Ce message est excellent il faut le partager très vite aux politiciens inconscients des risques https://t.co/UO5eEqnckx
20:36Creuse : On s’en doutait… | L'Echo https://t.co/kNyLxjkKN8 via
19:33Issoudun : Hôpital : la télémédecine c’est maintenant -> https://t.co/Zn3L2f1M3l
19:33 88%? On ne m'a jamais demandé mon avis...
19:30Déols : Dix-huit candidates pour une seule place de Miss Centre -> https://t.co/ms5IXRRMnw
19:28Châteauroux : L214 sur le marché pour dénoncer les conditions d’élevage -> https://t.co/dQjjde0KjI
19:25Le Poinçonnet : Très bons débuts du Poinçonnet -> https://t.co/tBZ7j4U1wL
19:07Coulounieix-Chamiers : Préfet Frédéric Perissat : « nonobstant la loi chasse, je reste le patron » -> https://t.co/WGQBNSjKM6
18:36Périgueux : Prise de conscience de l’urgence climatique et sociale -> https://t.co/3npg9YL2Rs
18:19RT : Pour un Jean-François choqué, l’incarcération de est particulièrement sévère au regard de son âge. Venant… https://t.co/oRDsTLZrE8
18:18RT : La droite qui s’indigne de l’incarcération de Patoche c’est la même qui a fait du « laxisme de la justice » son fon… https://t.co/YWj0Z29AGn
18:04Saint-Laurent-sur-Manoire : Une troisième saison riche de découvertes -> https://t.co/Ksxua3wlZj
18:04RT : [A LA UNE A 18h00] De nouvelles scènes de violence ont émaillé des manifestations interdites à Hong Kong, la police… https://t.co/3SuiyShqYU
18:00Castelnaud-la-Chapelle : Sensibiliser le public aux enjeux du climat et de la biodiversité -> https://t.co/00uPHwNESp
14:18RT : Merci aux ⁦⁩ ⁦pour cette article sur le train des primeurs. Ils confirment mes propos ainsi que ceux de ⁦… https://t.co/a1wVulXTlH
08:26Périgueux : (VIDÉO) Jean-Philippe Granger : "le monde agricole est aussi des négociations sur le réforme des retrai… https://t.co/quugxSk02B
07:08Chancelade : Deux incendies, une maison totalement détruite aux portes de Périgueux -> https://t.co/zJ68vKjs43

Visite dans l'antre des chauves-souris au gouffre de La Fage

Tourisme

Entourés de leur guide Léa, une dizaine de touristes, souvent venus en famille, ont franchi hier après-midi, les portes du gouffre de La Fage. Retour sur cette visite à 25 mètres de profondeur au pays des chauves-souris. Découvert en 1890 par Edouard-Alfred Martel, le gouffre de La Fage est composé de deux galeries très différentes, l’une de 300 mètres et l’autre de 200 mètres. Comme nous l’explique la guide Léa, «le gouffre s’est formé il y a environ 2 millions d’années grâce à l’eau qui s’est infiltrée dans la roche calcaire». L’eau de gaz carbonique va dès lors créer un minéral : le calcite. Ce dernier va alors se cristalliser, créant des stalactites ou des stalagmites, la première montant et la deuxième descendant. La jonction entre une stalactite et une stalagmite est ce que l’on appelle une colonne. La plus grande stalagmite du gouffre ne mesure pas moins de sept mètres de long. «La longueur d’une stalagmite dépend du débit d’eau, plus il y a de gouttes d’eau par minute et plus le débit est fort, plus la stalagmite est grande», note Léa. De plus, la couleur et la composition de la roche sont très différentes dans les deux galeries. Elle est plus sombre dans la première à cause de la forêt en amont. Cet environnement écologique crée de l’humus, d’une couleur sombre qui s’infiltre dans la roche du gouffre.
Le long de la balade sur la première galerie, on peut également apercevoir des marmites, qui sont en réalité des trous dans la roche, notamment au niveau du haut du gouffre. D’ailleurs, la guide Léa raconte plus tard qu’en dessous de ces marmites, s’est produit jadis un miracle. En effet, en 1946, un prêtre qui se promenait dans la forêt avec ses scouts est malencontreusement tombé dans un trou du gouffre. Miraculeusement, il s’en est sorti indemne. Cette première galerie offre donc aux visiteurs une plongée dans l’imaginaire fantastique. En effet, les concrétions et stalactites créées par les gouttes d’eau peuvent laisser entrevoir un chat, une mariée ou encore un Père Noël. Une salle formée de draperie d’eau est également nommée
«salle aux orgues» de par le son produit par ces dernières.

Le palais des chauves-souris

Le gouffre de La Fage compte entre 10.000 et 14.000 chauves-souris l’hiver, venues pour hiberner. La Fage est habité par trois espèces : le Minioptère de Schreiber, le Grand Murin et le Petit Rhinolophe. La plus grosse chauve-souris du gouffre mesure 40 centimètres d’envergure. Dotées d’un sixième sens, les chauves-souris produisent des ultras-sons pour capturer leurs proies. En Europe, elles se nourrissent principalement d’insectes et leur horloge biologique leur permet de chasser la nuit. En outre, le gouffre n’a pas seulement été habité par des mammifères mais également par des animaux dignes de l’âge de glace. Parmi eux, un ossement complet de mammouth a été retrouvé et une cinquantaine de crânes d’ours. La coutume veut même que l’on fasse un vœu en touchant la mâchoire de mammouth ancré dans la roche.

Horaires d’ouverture: Tous les jours de 9h30 à 13h00 et de 14h00 à 19h00. Visites libres le matin, guidées l’après-midi. Visites libres toute la journée le samedi. Jusqu’au 18 août 2017, visite Jules Vernes à 13h45. Plus d’informations : http://www.gouffre-de-la-fage.com/

Eva Battut

Kampanjer! 100% Autentisk Menns Under Armour Karri En Basketball Nike Sko St?rrelse 10 Fullf?rt 846588beL

Commentaires

samedi nous allons à la visite guidée, je vais devoir affronter une de mes plus grande peur mais des dires c'est absolument à voir, je verrais donc :)

Thomas
<a href="http://acticani-shop.fr/fr/">acticani-shop.fr</a>

Bonjour Thomas, suite à votre visite, avez vous réussi à affronter vos peurs ?
Qu'avez-vous penser de la visite non-guidé et du gouffre?
Merci pour votre passage.

Axel (Guide au Gouffre de la Fage)