Fil info
17:57Indre : Anciens combattants : une victoire pour le centenaire de l’UNC -> https://t.co/fZg25SmbKj
17:56Le Poinçonnet : La nouvelle saison de l’Asphodèle a été présentée -> https://t.co/QWCXeeYnr0
16:47Salagnac : Salagnac jumelé avec Campagnes-sur-Aude -> https://t.co/Kvq0JgAZcd
16:42Terrasson-Lavilledieu : Aquifrance : les salariés veulent garder leur ancien directeur -> https://t.co/XTmTQLIqer
16:42Périgueux : Une action interprofessionnelle le 28 juin -> https://t.co/hAZZnPOOU9
16:40Périgueux : Une action interprofessionnelle le 28 juin -> https://t.co/4Ra3Ggtfzu
16:38Région : Martial Faucon fait Chevalier de la Légion d’Honneur -> https://t.co/hCz5SaVeqT
16:16RT : Merci au qui fait un gros travail de responsabilisation de pauvres grâce à son beau mobilier anti sans-… https://t.co/slQkZhSPGZ
16:13RT : ⚠️Accident sur au niveau d'une zone de travaux 🚧impliquant un véhicule de la DIRCO (sens Brive-Limoges) Sortie… https://t.co/CbqBA3y0Jb
16:11RT : Honteux. Voilà la réalité de la réforme. Transfert d’un cheminot au privé, 2 options. Option 1 : si son activité r… https://t.co/YyyVl5S0Ip
15:37Les avocats de Brive, Tulle, de Creuse, de Limoges dénoncent "le début d’un processus de délocalisation de notre C… https://t.co/UTV59Jq7m7
13:51Débat de L'Echo sur l'importance des collectivités dans la vie quotidienne. https://t.co/0cApHjlAdi https://t.co/m73O5z5l6A
12:55RT : Macron m'a "tuer" Ma Gare Ma Ligne j'y tiens https://t.co/p1HbsVaVmY
12:55RT : la gare est à vendre ! https://t.co/f7FaFIB129
12:33RT : La gare de point de rencontre entre les cheminots correziens et haut-viennois. Ils veulent le rétablisse… https://t.co/u0gffZl1PS
12:33RT : Les cheminots plastifient la gare de https://t.co/J9qrzg1M9M
11:44RT : Le convoi de cheminots arrive en gare de https://t.co/gXu8mACbK2
11:40Toutes les infos sur le Salon Plumes en Berry du 24 juin sur le site https://t.co/fZzkyQzwep. L'invité d'honneur d… https://t.co/OZNxP6kMl9
11:22RT : les cheminots sont sur les rails https://t.co/uMCFYd3yN1
10:52RT : Limoges, samedi rassemblement pour soutenir le peuple palestinien face à un état israélien d’extrême droite. https://t.co/Z9TyowzQQI
10:05France : Encore plus d’activités à la station Sports nature -> https://t.co/USKvH4mVtT
10:01France : «Une réponse adaptée et professionnelle» -> https://t.co/cI6g8Phcv5
09:53France : écouter, accompagner, informer -> https://t.co/mqyfAIAs3z
07:52Région : Au service des citoyens oui mais... -> https://t.co/KeMAN8IMz4
22:40Brive-la-Gaillarde : Question : quartier libre ou pas ? | L'Echo https://t.co/e2ZPmXIdgE via
21:33RT : 😍😍😍😍😍😍😍😍 C'EST FINIIIIIII ! ON A GAGNÉ !!!!!!! 🏴󠁧󠁢󠁥󠁮󠁧󠁿🇫🇷 https://t.co/2ENqyERU1X
19:42Brive-la-Gaillarde : Question : quartier libre ou pas ? -> https://t.co/OvwusDOTrK

Secteur à haute valeur écologique en danger!

Environnement

Le 15 novembre dernier, le conseil municipal a voté une modification du PLU au mépris de parcelles classées  Zone Naturelle Remarquable.
L’entreprise Lachaux avait sollicité la mairie de Brive pour étendre  la zone d’exploitation de carrière sur le lieu-dit La Lissoulière afin de «développer son programme d’innovation de Blocs Béton Empilables» arguant la nécessité d’un besoin accru en manière première. Ce faisant, et malgré le classement des trois quarts des parcelles en Zone Naturelle Remarquable, le conseil municipal a voté à 40 voix pour sur les 42 votants, la modification du PLU accordant une extension de plus de 15 hectares à l’exploitant de carrière. La concertation a-t-elle réellement eu lieu en amont ou est-ce la décision d’un seul homme ?
Pourtant selon l’article R146-1 du code de l’urbanisme, les zones humides et milieux temporairement immergés, comme c’est présentement le cas, «sont préservés, dès lors qu'ils constituent un site ou un paysage remarquable ou caractéristique du patrimoine naturel et culturel et sont nécessaires au maintien des équilibres biologiques ou présentent un intérêt écologique».
Un travail de longue haleine mené par l’association Jardin Sauvage a permis la sauvegarde de ces milieux remarquables qu’une trentaine d’experts en botanique étaient venus encore observer en mai dernier. Des plantes annuelles rares voire uniques en Limousin, qui poussent  nulle part ailleurs que sur ces pelouses brivistes et qui risquent de disparaître au profit d’intérêts économiques particuliers désignés comme «projet d’intérêt général»! A l’heure de la COP 23 et des enjeux climatiques, les questions environnementales seraient-elles prises à la légère à Brive ? à quand une prise de conscience? Lorsque la Corrèze aura atteint un taux de cyano-bactéries tel que l’air y sera vicié ?

Sabine Parisot

Commentaires

Donc, si je comprends bien des élus/es de la République peuvent enfreindre les lois de celles-ci : Art. R 146-1 du Code de l'Urbanisme...les mêmes pratiques perdurent !..continuons à saccager la Nature...pourquoi pas construire un Centre Commercial, tant qu'on y est...sans doute qu'il n'y en a pas assez !!!

le clientèlisme politique et les retours sur investissement sont toujours d'actualité dans ce beau paysage briviste corrézien... Et le plus extraordinaire c'est de les faire passer au nom de l'intérêt général... Mr Soulier a fait le pas et il n'est pas le seul, son conseil est bordé d'intérêts particuliers aux longues dents !

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.